Le Deal du moment : -47%
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur ...
Voir le deal
479.99 €

Partagez | 
 

 ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Zhang XiaomaZhang Xiaoma

Membre du forum
Natif du Rowcastle

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » U5kj

Ϟ Inscription : 23/07/2019
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 130
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Cryokinésie
Ϟ Guide : Hēi, un lièvre noir
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Fugitif, travaille dans l'atelier de tissage familial
Ϟ Lieu de résidence : Sanbrooke



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyDim 13 Oct 2019 - 22:54






formulaire d'intro


Date du rp : Début Septembre 2019
Météo : Chaud et sec
Période de la journée : Après-midi
Statut du sujet : [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui
Commentaire : Aidé par Hilary, Morgan retrouve la trace de Xiaoma. Ce dernier pensait avoir plus de temps. Une altercation dont l'issue est incertaine semble inévitable.




Music:
 


L
a rencontre avec Lova l'avait laissé dans un état de vigilance dont il s'aurait cru incapable. Perdu dans ses pensées, Xiaoma énumérait les probabilités que telle ou telle rencontre ait lieu. Avec les informations de Lova en main, Morgan n'aurait sans doute aucun mal à le retracer jusqu'à Alodia... L'idée qu'elle ait pu se faire suivre lui effleura l'esprit, non. Lova était une professionnelle, et Morgan que l'ombre de lui-même. Sa complice, et délatrice, lui avait révélé tout ce qu'il s'était passé ce soir là, celui de son enlèvement et, en un sens, le Zhang était persuadé que bientôt ce serait son tour.
Affairé à la création de petits sacs, mouchoirs et bandana en tissu, il cousait d'un air absent les différentes parties des étoffes. Il s'exclama plusieurs fois alors qu'il se piquait les doigts, non pas que cela ne lui arrivait jamais, mais aujourd'hui il était tellement distrait que le dé à coudre ne lui était presque d'aucune utilité. Xiaoma posa avec un visible agacement ses petites créations, la tête lui tomba dans les mains et une sensation de désespoir l'envahit :


« Ma ! Il me manque du fil pour terminer, je vais aller en chercher. »


Lança-t-il d'une voix blanche à travers la petite bâtisse qui leur servait à la fois de maison et de boutique sur rue. Il ramassa le fil, celui qui était sensé lui manquer, le glissa dans sa poche afin que sa mère – qui allait très certainement fouiller la maison pour en trouver – ne pût tomber dessus.
En réalité, ce sentiment lourd d'être pris au piège, il ne le connaissait que trop bien. Souvent, Alistair en avait été la cause, tel père, tel fils ? A en juger par les dires de Lova, il semblerait qu'à défaut de prendre exemple sur lui, il en avait pris la relève malgré lui. A moins que Morgan n'eut eu qu'un choix limité d'options, après tout, quel fils digne de ce nom salirait la mémoire de son père en essayant pas de découvrir les raisons réelles de sa mort ?... Morgan avait dû tout simplement prendre cette route pour ne pas sombrer, une erreur de calcul de la part de Xiaoma, qui avait pensé que Morgan se serait retourné vers sa vie de famille.

Alors qu'il réfléchissait à tout cela, il parcourait les rues de Sanbrooke, une ville aux allures de Far West qui ressemblait beaucoup aux villes d'Alodia malgré la distance qui les séparait. Maintenant qu'il avait menti, il fallait bien qu'il trouvât du fil... Le magasin de fournitures générales aurait certainement de quoi faire l'affaire, à moins d'analyser le fil au peigne fin il serait impossible à ses parents de voir qu'il avait en réalité pris un article de premier prix qui ne supporterait aucune tension... Il s'en débarrasserait bien assez tôt.
Ainsi, il fit quelques achats, adressa un sourire faux à un homme qu'il avait un peu trop regardé, c'était fou comment il pouvait voir Morgan à chaque coin de rue depuis que Lova l'avait mis en garde : Ressaisis-toi, Thomas. Pensa-t-il alors qu'il entama le chemin pour rentrer chez lui. Après tout, bien qu'il s'eut senti aussi mal, il lui faudrait bien continuer son travail s'il voulait rester caché ici. En parlant de ça, il pris note mentalement de commencer à préparer le terrain pour un nouveau départ, le temps était compté, Morgan ne tarderait pas à les retrouver, au mieux Xiaoma et sa famille disposait de quelques mois.

_________________

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » 5c1f
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t2188-wip-zhang-xiaoma-back-to-wh https://daearen.forumactif.org/t2210-carnet-de-zhang-xiaoma https://daearen.forumactif.org/t2211-journal-de-zhang-xiaoma

Morgan O'ConnellMorgan O'Connell

Membre du forum
Nouvel habitant

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Original

Ϟ Inscription : 18/07/2018
Ϟ Messages : 119
Ϟ Points : 585
Ϟ Avatar : Ben Barnes
Ϟ Crédits : bazzart @BALACLAVA
Ϟ Autre(s) compte(s) : Hayden O'Grady
Ϟ Âge du perso : 31 ans
Ϟ Pouvoir : Feu | Explosion & Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une louve blanche du nom de Merrow
Ϟ Statut Social : Marié à Hil' | 1 fille
Ϟ Métier(s)/autres : Politicien - Ex-Député au Dáil Éireann (assemblée irlandaise)
Ϟ Lieu de résidence : Manoir des Williams aux abords du Meiklam



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyMar 22 Oct 2019 - 0:05




Nothing changed...
I still hate the rain.

♫ Hello, is anyone there?
Anyone who can accept me?
Is anyone here? ♫

music here:
 

Il le tenait enfin. Ses doigts caressaient les feuilles de papier que Hilary lui avait tendu, fébrile mais aussi hésitante. Ses yeux ne pouvaient plus quitter cette adresse et ce nom de famille, Zhang, sur lequel il avait enquêté de longs mois. Il demanda comme elle avait fait pour récupérer ça... elle lui avait alors expliqué avoir interrompu Eamon en premier lieu, alors en plein cambriolage. Son intuition avait donc été bonne finalement, en envoyant le voleur gentleman chez cet ex-membre du Conseil. Morgan sentit une petite main lui tirer une manche. Mackenzie l'observait avec ses grands yeux verts. Tu vas encore te battre contre des méchants ? Morgan sentit l'inquiétude de sa fille et il s'en voulut de lui causer ça. Il l'a prit dans ses bras un instant, reposant les papiers sur un coin de table. Les méchants c'est terminé ma chérie. Mais Papa doit s'en assurer, tu comprends ? Un jour, il pourrait lui raconter les nuances de cette sombre histoire. Pour l'heure, il était difficile de lui expliquer qu'il était lui-même le méchant de quelqu'un. Celui de Thomas ? " Morgan... " La voix d'Hilary le sortit de ses pensées. " Tu dois promettre. Promets que tu ne lui feras rien. Quoi que tu en penses, il a été là, près de toi, aussi longtemps que possible. Il... voulait ton bien. Tout comme moi. " Il posa ses prunelles noires sur la seule femme qu'il ait jamais aimé. Il soutint son regard qui tentait de lire en lui, de sonder son âme entière. Contre toute attente, il lui sourit. On dirait que j'ai de la chance alors. Puis, il avait promit.

Il se trouvait désormais sous le soleil de Sanbrooke, accompagné de Sharlee Whitestone ou Shalrston Blackwood, lui seul le savait vraiment après tout. Ainsi que de Merrow, son guide. La traversée de la vallée de feu fut moins pire qu'on le lui avait dit. Mais il partait avec un avantage, étant un fils du feu. Il s'était d'ailleurs clairement moqué du mercenaire à ses côtés, suant à grosses gouttes, pestant dans sa barbe fournie. La louve, tout le temps inquiète pour son maître, avait du mal à partager ses moqueries, s'autorisant tout de même un mince sourire. Morgan mit pied à terre à sanbrooke peu avant midi, confiant les chevaux à des enfants venus en prendre soin dès leur arrivée au village. Les chevaux semblaient assez rares par ici... il leur glissa quelques pièces en remerciement de leur bon soin, espérant que la monnaie du Meiklam fonctionne bien ici. Puis ils se séparèrent discrètement pour faire du repérage. Morgan n'aimait plus vraiment être seul depuis la tentative d'assassinat envers lui. Il doutait néanmoins que quiconque les ait suivi jusque là, il fallait vraiment le vouloir ! A cette heure, la chaleur était écrasante. Il passa devant un magasin de fournitures, puis plusieurs habitations. Au loin, une boutique attira son attention : des étoffes étaient exposées et le nom de Zhang se balançait sur une pancarte, sous la brise légère du désert. Morgan retint son souffle, se demandant s'il se trouvait là, à seulement quelques mètres... Sharlee le rejoint à ce moment-là, ses investigations l'ayant mené au même endroit. 'Et maintenant ?'lui avait-il demandé. Entre, fais un repérage de la boutique, dis moi combien de personne s'y trouve... achète quelque chose. Je pense qu'il y a des chambres au-dessus du magasin et un atelier quelque part... Thomas s'y trouve peut-être. Xiaoma, de son nouveau nom. Moi je fais un tour du pâté de maison, à la recherche d'un coin tranquille... si on ne peut pas le confronter dans sa tanière, on va l'en faire sortir. Ils se retrouvèrent une heure plus tard, échangeant leurs découvertes. Ils prirent place à l'ombre et se désaltèrent, attendant du mouvement. Lorsqu'il le vit sortir de la boutique, son cœur fit un bond. Comment... pourquoi ? Il était donc bien vivant ? Morgan inspira un bon coup, ignorant toutes ces questions qu'il mourrait d'envie de lui poser depuis tant d'années. Sharlee le prit aussitôt en chasse. Morgan prit place dans la ruelle qu'il avait repéré, non loin de la boutique des Zhang. Il l'avait choisi car elle était obstruée par de nombreuses caisses de marchandises abandonnées, tombées d'un chariot aux roues brisées qui barrait la sortie. Le mercenaire devait le rabattre jusqu'à lui. Thomas allait-il se laisser prendre au piège ? Il avait du mal à respirer, sa tension était haute. Après de longues minutes, qui lui semblèrent une éternité, il vit une silhouette entrer à vive allure dans la ruelle. Sharlee avait réussi à l'effrayer. Dissimulé dans l'ombre, il vit le jeune homme passer devant lui sans le voir. C'était le moment. Merrow surgit devant Thomas en premier pour le forcer à s'arrêter. Une louve blanche à cet endroit avait de quoi interpeller, sans compter qu'un type louche était à ses trousses. Morgan sortit de l'ombre à son tour, son colt pointé dans la direction de Thomas. Il essayait de ne pas trembler. Il ne put rien dire pendant quelques secondes. Et pourtant, il en avait des choses à lui demander. Tourne-toi lentement. lança t-il d'une voix sourde. Il fallait qu'il puisse le voir distinctement. Et regarde-moi. Il fallait qu'il soit sûr qu'il s'agissait bien de Thomas Chung, son meilleur ami disparu, qu'il avait si longtemps cherché... et pleuré en silence.

egotrip



_________________



I will crack the match for you


You think you look like him, - you drown in alcohol, - your heart catches fire,- but now he's gone. - There is now a fire who needs to survive- In this ordinary world | @Vent Parisien


Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1512-morgan-vengeance-is-in-my-he https://daearen.forumactif.org/t1665-inventaire-de-morgan-o-connell?highlight=morgan

Zhang XiaomaZhang Xiaoma

Membre du forum
Natif du Rowcastle

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » U5kj

Ϟ Inscription : 23/07/2019
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 130
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Cryokinésie
Ϟ Guide : Hēi, un lièvre noir
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Fugitif, travaille dans l'atelier de tissage familial
Ϟ Lieu de résidence : Sanbrooke



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyDim 27 Oct 2019 - 0:29


E
tait-ce son état de viligeance ou tout simplement l'habitude... Cet homme le suivait. Il n'osait regarder derrière lui, une solution, vite. Il tourna, l'homme tourna, il n'y avait eu aucune raison de tourner, demi-tour discret après une autre ruelle, résultats similaires. Aucun doute n'était possible. Qui pouvait bien le suivre ? Morgan ? Non, si Lova l'avait prévenu, ce n'était pas pour que Morgan prit des gants pour le régler son compte. Leur rencontre serait explosive, pas une bête filature. Xiaoma marchait d'un pas pressé, impossible pour le suiveur de ne pas comprendre qu'il était repéré, et pourtant il continuait. Peut-être un voleur ? Pour du... fil ? Il estimait ce qu'il avait sur lui, pas grand-chose au final.
Tout cela se passa très vite, quelques minutes tout au plus et pourtant mille et unes options avaient déjà parcouru son esprit, aucune ne semblait tenir la route. Soudain, Xiaoma s'élança, dans une ruelle, il allait le semer. Non mais qu'il ait un jour été grand sportif, mais en l'état il ne pouvait pas se diriger vers sa maison. Il se retourna rapidement, et eu la surprise de voir l'homme passer tout droit sans même lui adresser un regard. Quand Xiaoma se remis à regarder droit devant lui, un chariot et ses caisses lui barraient la route, les escalader lui paru une bonne idée et c'est sans doute ce qu'il aurait fait si un loup n'était pas sorti de nul part.

Il s'arrêta net, les mains dans les airs, à hauteur de la taille comme pour se stabiliser sur une corde raide. Un loup ?! Ici ?! Des coyotes, oui, mais un loup ça n'avait aucun sens. Puis ça lui paru clair : un gardien. L'homme qui l'avait suivi allait pouvoir le piéger maintenant, quelque part Xiaoma s'en voulu de n'avoir pas tissé de lien avec Hēi, à vrai dire il n'arrivait même pas à communiquer clairement avec lui, les secrets de la télépathie lui échappaient.
Et puis il y eu cette voix, elle lui glaça le sang au point que son cœur lui tomba dans l'estomac comme un pierre. Morgan. Et ce n'était certainement pas l'homme qui l'avait suivi, il l'aurait reconnu à sa démarche lorsque ce dernier était passé tout droit. Il s'était trompé, Morgan l'avait retrouvé bien avant ses estimations. Xiaoma lui obéit, car il n'avait rien d'autre à faire, il n'allait pas risquer de se faire déchiqueter par un loup... Au moins il ne l'avait pas tué sur le coup, il s'estimait heureux. S'il pouvait gagner encore un peu de temps, peut-être qu'il trouverait une solution. Il se tourna donc, vit le révolver, leva les mains lentement au-dessus de sa tête et redressa ses yeux d'encre sur ceux de Morgan.

Xiaoma ne savait que dire, peut-être même que le simple son de sa voix ferait que Morgan allait appuyer sur la détente. Il resta silencieux, fixant du regard celui qu'il lui avait si profondément manqué. Sans savoir si ce dernier éprouvait quoi que ce soit d'autre que de la haine. S'il devait mourir ainsi, alors qu'il fasse vite.

_________________

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » 5c1f
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t2188-wip-zhang-xiaoma-back-to-wh https://daearen.forumactif.org/t2210-carnet-de-zhang-xiaoma https://daearen.forumactif.org/t2211-journal-de-zhang-xiaoma

Morgan O'ConnellMorgan O'Connell

Membre du forum
Nouvel habitant

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Original

Ϟ Inscription : 18/07/2018
Ϟ Messages : 119
Ϟ Points : 585
Ϟ Avatar : Ben Barnes
Ϟ Crédits : bazzart @BALACLAVA
Ϟ Autre(s) compte(s) : Hayden O'Grady
Ϟ Âge du perso : 31 ans
Ϟ Pouvoir : Feu | Explosion & Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une louve blanche du nom de Merrow
Ϟ Statut Social : Marié à Hil' | 1 fille
Ϟ Métier(s)/autres : Politicien - Ex-Député au Dáil Éireann (assemblée irlandaise)
Ϟ Lieu de résidence : Manoir des Williams aux abords du Meiklam



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyDim 17 Nov 2019 - 13:26




Nothing changed...
I still hate the rain.

♫ Hello, is anyone there?
Anyone who can accept me?
Is anyone here? ♫

music here:
 

Morgan ne parvenait plus respirer. Thomas était-il vraiment là ? Ou bien était-il encore en train de l'imaginer, comme il le faisait si souvent dans ses rêves ? Comme il l'avait fait à Alodia, alors qu'il pensait y mourir seul ? Le colt tremblait dans sa main, il ne pouvait l'empêcher. Revoir son meilleur ami ici, le ramena bien des années auparavant. Couché dans l'herbe, dans un coin secret d'Irlande, il avait les bras ramenés sous la tête et les yeux grand ouvert. Quel âge avait-il ? 14 ans ? Il s'était isolé des autres, hanté par les demandes de son père, toujours plus exigeantes... toujours plus terrifiantes. Une ombre lui avait alors caché le soleil. Thomas. Il ne pouvait imaginé que cette ombre était en fait le signe qu'il avait attendu. Une aide, un ami, envoyé là... pour lui ? Morgan lui avait demandé très clairement de partir, prétextant qu'il lui cachait le soleil, si précieux entre les averses du climat britannique. Morgan s'était aussitôt désintéressé de lui, persuadé qu'il s'en irait. A la place, Thomas s'était couché dans l'herbe à ses côtés, ignorant superbement sa demande. 'Je me demande ce que ça fait... d'être toi.' lui avait-il dit, fixant le ciel lui-aussi. 'Ça fait mal', avait maugréé Morgan sans vraiment réaliser ce qu'il avait dit. Ils avaient partagé un sourire, un vrai, pas le sourire feint qu'il servait au reste du monde, scellant le début d'une amitié étonnante et sincère.

L'irlandais parvint finalement à expirer et inspirer de l'air, fermant les yeux une fraction de seconde, pour rompre le contact visuel. Rompre ce tourbillon d'émotions qui lui enserrait la poitrine et tous ces souvenirs qui le submergeaient. Ils n'étaient plus à l'école et ils n'étaient plus ces jeunes garçons. Morgan pointait désormais une arme sur Thomas. Qui n'était plus Thomas, mais Xiaoma. Et celui-là, il avait du sang frais de O'Connell sur les mains. Il abaissa lentement son arme, un sourire étrange sur les lèvres. Ce n'était plus l'heure du silence. J'ai promis... de ne pas tirer... La voix était rauque. ... sur le meurtrier de mon père. Parce que apparemment... Il rangea son arme à la ceinture, retira manteau et chapeau qu'il fit voler au loin. Tu aurais fais ça pour moi. Pour mon bien. Ah ça oui, tu as essayé d'en mettre... des pansements. Sur moi, sur ma conscience, perpétuellement malmené par un père tyrannique et perfide. Il retroussa ses manches méthodiquement, déboutonna les deux premiers boutons de sa chemise. Tu voulais savoir hein ? Et quand tu as su ce que ça faisait d'être moi, tu as cru que tu pourrais le supporter à ma place. Tu as cru que tu pourrais tuer à ma place ! La voix se craquelait au fur et à mesure qu'il parlait. Sans crier gare, il lui donna un premier coup de poing au visage. Mais c'était MA douleur, Thomas ! C'était MON putain de père, tu entends ? Un second coup de poing s'abattit sur l'homme qui avait été son meilleur ami, il y a déjà si longtemps. Il espéra qu'il réplique, par des coups ou par des mots. Et qu'il le haïsse comme il le méritait. Pour avoir un jour croisé sa route et tenté de l'aider. Parce que sinon, il ne savait pas s'il parviendrait à s'arrêter, aveuglé par la douleur qui prenait le dessus sur tout le reste. Sur l'amour qu'il avait pour Thomas.

egotrip



_________________



I will crack the match for you


You think you look like him, - you drown in alcohol, - your heart catches fire,- but now he's gone. - There is now a fire who needs to survive- In this ordinary world | @Vent Parisien




Dernière édition par Morgan O'Connell le Lun 30 Déc 2019 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1512-morgan-vengeance-is-in-my-he https://daearen.forumactif.org/t1665-inventaire-de-morgan-o-connell?highlight=morgan

Zhang XiaomaZhang Xiaoma

Membre du forum
Natif du Rowcastle

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » U5kj

Ϟ Inscription : 23/07/2019
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 130
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Cryokinésie
Ϟ Guide : Hēi, un lièvre noir
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Fugitif, travaille dans l'atelier de tissage familial
Ϟ Lieu de résidence : Sanbrooke



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyDim 24 Nov 2019 - 0:32


L
a confusion se lut immédiatement sur son visage... Devait-il être rassuré ? A vrai dire l'anticipation était beaucoup plus intimidante que s'il lui avait tout bonnement tiré dessus. Non pas que les résultats auraient été en faveur de Xiaoma, loin de ça, c'était tout simplement son ressenti à cet instant. Toutefois les signes qui suivirent ne lui dire rien de bon. Ce n'était pas parce qu'il avait changé de nom que les habitudes de l'ancien Thomas avaient changées. Aussi, le voilà plongé dans une torpeur, une inaction maladive, celle-là même qu'il éprouvait alors qu'il était encore qu'un nouvel élève en Irlande. Ces signes, ils ne les connaissaient que trop bien : il allait passer un sale quart d'heure.
Et puis ce fut le premier coup. Un poing qui fendit l'air sans même que Thomas n'ait eu le temps de réagir. Ce coup dans la mâchoire lui fit perdre l'équilibre, momentanément sonné, aux bords de la perte de conscience, il avait été chanceux de ne pas avoir sombré dans un tel état, sa tête n'aurait fait qu'un avec le sol, au moins il avait réussi à se rattraper. Le voilà à genoux, les mains dans la terre poussiéreuse de Sanbrooke. Le goût du fer omniprésent dans sa bouche.

Un second coup de poings, puis un autre et encore un autre. Thomas se protégea le visage tant bien que mal, fini par être entièrement sur le sol à se protéger d'un agresseur qu'il peinait à la fois à combattre physiquement et mentalement. Après tout, peut-être qu'il le méritait.
Mais à son habitude, Morgan en fait trop, tout dans l'extrême, il se lâche, se défoule, s'acharne et toute cette colère ne faisait que raviver les propres douleurs de Thomas. Cette femme qui avait su comprendre le cœur de Morgan, que le Zhang adorait au moins tout autant qu'il la jalousait, cette jeunesse dans l'ombre de tout le monde, son rôle qu'il n'avait pris que pour le sauver lui, cette vie mise en stand by dans l'unique but qu'il le remarquât. Non, Morgan était de ces personnes tristes que ne se sentaient vivre que lorsque la douleur les berçait. Alors à son tour, il lui fallait riposter. Soudainement, il s'agrippa à ses jambes, poussa de toutes ses forces, le plaquant au sol avec lui et dans une lutte qui lui parut durer une éternité, il prit enfin un avantage fragile :

▬ « Non ! La seule raison pour laquelle il m'a mis à TA place c'était pour te tourmenter davantage ! »

Pendant qu’il parlait, il écartait les mains de Morgan, tentant de limiter ses actions en immobilisant ses bras. Et alors que la suite de sa phrase commençait, ses yeux devinrent brillants, son visage, rougit par les coups mais plus encore par l’émotion, se confondait dans des mous qui dissimulaient sa peine :

▬ « La seule chose qu’il n’avait pas prévu c’était que je réussisse. Comment Thomas, l’ombre de Morgan, aurait-il pu être à la hauteur ? Sa seule ambition était de faire d’une pierre deux coups, me ridiculiser pour mieux t’atteindre. »

La lutte continuait mais alors qu’il parvenait à se libérer, Thomas assena finalement un coup de poing. Il se surprit lui-même, l’acte effectué, le cœur n’y était plus. Il ne se rappelait pas avoir un jour frappé Morgan. A califourchon sur lui, le poing coupable encore serré, redressé au niveau de sa tête, il regardait Morgan d’un air interdit, l’agressivité de Thomas s’était envolée et il n’y avait dans son regard que le reflet de son âme confuse et tiraillée. Dans une trêve éphémère il articula péniblement :

▬ « Sans toi je serai toujours Thomas. Celui qu’on pousse dans le couloir sans se retourner. Celui qu’on vole, qu’on malmène, qu’on oublie. Le jour où tu m’as parlé, tout s’est arrêté. Je n’ai jamais su ce que c’était qu’être toi, je n’avais que le bon côté de la médaille. J’ai payé ma dette. »

Il parlait évidemment du meurtre de son père, Allistair. Où était ce loup ? Où était cet homme qui l’avait entraîné dans ce piège ? L’espace d’un instant, il n’y avait plus que lui et Morgan. Tout le restait n’existait plus.

_________________

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » 5c1f
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t2188-wip-zhang-xiaoma-back-to-wh https://daearen.forumactif.org/t2210-carnet-de-zhang-xiaoma https://daearen.forumactif.org/t2211-journal-de-zhang-xiaoma

Morgan O'ConnellMorgan O'Connell

Membre du forum
Nouvel habitant

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Original

Ϟ Inscription : 18/07/2018
Ϟ Messages : 119
Ϟ Points : 585
Ϟ Avatar : Ben Barnes
Ϟ Crédits : bazzart @BALACLAVA
Ϟ Autre(s) compte(s) : Hayden O'Grady
Ϟ Âge du perso : 31 ans
Ϟ Pouvoir : Feu | Explosion & Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une louve blanche du nom de Merrow
Ϟ Statut Social : Marié à Hil' | 1 fille
Ϟ Métier(s)/autres : Politicien - Ex-Député au Dáil Éireann (assemblée irlandaise)
Ϟ Lieu de résidence : Manoir des Williams aux abords du Meiklam



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyMar 31 Déc 2019 - 0:12




Nothing changed...
I still hate the rain.

♫ Hello, is anyone there?
Anyone who can accept me?
Is anyone here? ♫

music here:
 

Aurait-il pu continuer jusqu'à la mort de son meilleur ami ? Aurait-il pu le frapper jusqu'à contempler son visage déformé et ensanglanté par la force de ses poings ? Morgan ne savait pas. Il craquait. Il ressentait tellement de sentiments mêlés qu'il avait l'impression que sa tête et son cœur allaient exploser. Il avait le dessus sur Xiaoma, qui lui semblait plus frêle que dans ses souvenirs... et qui ne semblait pas vouloir se défendre. Il essayait de se convaincre que ça le soulageait de lui faire ça, et peut-être que le premier coup qu'il lui avait donné avait eu comme un goût de victoire, sur le moment. Mais maintenant, il avait mal. Sa vue se brouillait... il s'était pourtant juré de ne pas pleurer pour lui. Il sentit soudain ses jambes se dérober sous lui, encaissant un placage qu'il n'avait pas vu venir. Morgan se débattit par instinct, ignorant quelles étaient les représailles que lui réservaient Xiaoma. Sa main vint lui attraper la gorge, menaçant de la lui serrer s'il le fallait, mais ça ne l'arrêta pas. ▬ « Non ! La seule raison pour laquelle il m'a mis à TA place c'était pour te tourmenter davantage ! » Maintenant qu'il parlait enfin, il voulait qu'il arrête. 'Arrête', pensa t-il, lui adressant un regard presque apeuré. Morgan avait longtemps cherché à connaitre la vérité. Et maintenant qu'elle était prête à sortir, il réalisait qu'il n'était toujours pas prêt à l'entendre. Xiaoma lui plaqua les bras au sol, lui arrachant une grimace. Ses côtes, abîmées pendant l'été par l'assassin du Kyngdon, se réveillaient. ▬ « La seule chose qu’il n’avait pas prévu c’était que je réussisse. Comment Thomas, l’ombre de Morgan, aurait-il pu être à la hauteur ? Sa seule ambition était de faire d’une pierre deux coups, me ridiculiser pour mieux t’atteindre. » Morgan resta silencieux, observant les yeux et le visage de son ami perdu. Même alors qu'ils se battaient et qu'ils pouvaient se toucher, il avait du mal à y croire. Tant d'années étaient passés. Tant de choses les séparaient désormais. Et pourtant, quelque chose les reliait toujours. Les mains brûlantes de l'irlandais se posèrent sur celles de Xiaoma, l'espace d'une seconde. Elles étaient froides, comme toujours. Mais alors qu'il voulut les lui agripper pour le retourner et reprendre l'avantage, il sentit l'une de ses mains lui échapper, pour venir s'écraser en pleine figure. Humpf, avait lâché Morgan, sa tête heurtant le sol lourdement, les yeux écarquillés par la surprise et la douleur. Ce n'était pas le premier coup de poing qu'il se prenait en pleine face, tout bon irlandais s'initie toujours à une baston dans un pub, quel que soit son rang. Mais c'était le premier qu'il recevait de son meilleur ami qui d'ailleurs, semblait aussi interdit que lui. Son visage semblait aussitôt exprimer du regret... mais Morgan n'avait-il pas mérité pire que ça ? ▬ « Sans toi je serai toujours Thomas. Celui qu’on pousse dans le couloir sans se retourner. Celui qu’on vole, qu’on malmène, qu’on oublie. Le jour où tu m’as parlé, tout s’est arrêté. Je n’ai jamais su ce que c’était qu’être toi, je n’avais que le bon côté de la médaille. J’ai payé ma dette. » Ses derniers mots résonnèrent avec force dans sa tête mais plus encore celui de 'Thomas', nom qu'il avait chéri depuis tant d'années. Alors il se rappelait lui-aussi, de leur première rencontre... de leurs premiers mots échangés, de leur tout premier sourire partagé, alors que jamais, non jamais, ils n'auraient dû se rencontrer ? Il connaissait toute l'histoire des Zhang, il connaissait les agissements qui avaient mené Thomas à croiser sa route... et qui les avait mené à ce moment présent. Mais sans moi, tu... tu n'aurais jamais eu besoin d'être un autre que Xiaoma... d'être mon Thomas... celui qui pensait être malheureux mais qui allait le devenir plus encore. Par ma faute. Il lui était devenu difficile de parler, sa voix était sourde, presque lointaine. Il attrapa Xiaoma par le col de ses deux mains et l'attira avec force plus près de son visage, ses yeux noirs tentant de percer ceux du jeune homme à la peau noircie par le soleil de Sanbrooke. Ne le vois-tu donc pas ? Que si tu t'en étais retourné, comme je te l'avais dis, tu ne serais pas là aujourd'hui, avec... son sang sur les mains ? Et avec le sang de combien d'autres ? Morgan tremblait. Ses mains, ses bras, ses lèvres... tout semblait plus lourd et plus difficile, maintenant qu'il l'avait retrouvé. Je t'ai peut-être permis de vivre une scolarité plus tranquille... je t'ai sûrement donné l'espoir d'avoir une vie meilleure... une vie rêvé, celle que voulait tes parents pour toi. Mais à quel prix, hein ? L'irlandais le secoua doucement, serrant avec force les poings sur la poitrine de Xiaoma. Il voulait qu'il comprenne, que le prix avait été bien trop lourd à payer. Et qu'il en était la cause, même si se cacher, lui et sa honte derrière son père, était bien plus aisé. Il lui parlait de payer sa dette... alors que le seul dans cette histoire à avoir une dette, c'était bien l'aîné des O'Connells et non l'inverse. Sans toi Thomas, je serais probablement mort'... ces mots ne parvinrent pas à franchir le seuil de ses lèvres et moururent au fond de sa gorge alors qu'il détournait finalement un regard coupable.

egotrip



_________________



I will crack the match for you


You think you look like him, - you drown in alcohol, - your heart catches fire,- but now he's gone. - There is now a fire who needs to survive- In this ordinary world | @Vent Parisien


Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1512-morgan-vengeance-is-in-my-he https://daearen.forumactif.org/t1665-inventaire-de-morgan-o-connell?highlight=morgan

Zhang XiaomaZhang Xiaoma

Membre du forum
Natif du Rowcastle

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » U5kj

Ϟ Inscription : 23/07/2019
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 130
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Cryokinésie
Ϟ Guide : Hēi, un lièvre noir
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Fugitif, travaille dans l'atelier de tissage familial
Ϟ Lieu de résidence : Sanbrooke



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyJeu 23 Jan 2020 - 4:43


M
on thomas » ; Xiaoma perdit pied, et dans l’élan de la bataille qui faisait rage, son cœur se souleva d’un bonheur mutin. Il comprenait bien le sens de ses mots, ce n’était pas ce qu’il avait voulu dire, mais c’est ce qu’il avait entendu. Et pourtant, incapable de contrôler son étonnement et ce sentiment qui l’envahissait, il fut surpris lorsque Morgan l’attrapa soudainement, ses yeux n’avaient jamais été aussi proches des siens et, malgré qu’il l’écoutât, il ne put s’empêcher d’y voir des teintes qu’il n’aurait jamais pu espérer un jour entrevoir. C’était donc ça qu’elle voyait. Xiaoma comprenait pourquoi elle en était tombée éperdument amoureuse, car s’il ne l’avait pas déjà été, il serait tombé sous son charme à ce moment-là.
Morgan conclu enfin ses explications, serré contre lui, sentant sa forte poigne contre sa poitrine. Son cœur palpitait, la peur l’envahissait, l’appréhension aussi. Où cela allait-il les mener ? Xiaoma cligna des yeux, peut-être pour la première fois depuis qu’il avait commencé à crier sur Morgan. Ses yeux se mouillèrent progressivement, jusqu’à les couvrir d’un mince miroir, son visage était neutre mais son regard trahissait sa peine :

▬ « Que veux-tu de moi, O’Connell, que je te haïsse ? Que je te laisse mourir au milieu d’Alodia comme un hors-la-loi ? »

Sa colère était palpable, mais sa profonde amertume et affection pour lui transparaissait davantage. Sa voix s’élevait progressivement, comme une marée montante :

▬ « Mais tout ne gravite pas autour de ce que tu désires. Tout ce que tu dis n’est pas vérité vraie, et tout ce que tu ordonnes n’est pas la solution à tous les problèmes. T’as eu tout ce que tu voulais, Morgan, TOUT ! »

Son sac se vidait, il était là, à bout de bras, au bout de la langue, prêt à être donné, servi sur un plateau d’argent, ce qui avait tant dérangé Xiaoma toutes ces années, le pots-aux-roses :

▬ « Le sale boulot, je l’ai fait. Tes missions, je t’ai aidé. Ton mariage j’y étais. Ton enfoiré de père, je l’ai buté. Et tu sais tout aussi bien que moi que tu le voulais mort. Tout ce que tu m’as dit de faire, je l’ai fait après ce jour-là. Et tu vas me dire que la seule fois où je ne t’ai pas écouté, c’est l’erreur que j’ai commise ?! »

Son corps devenait de plus en plus froid, nul doute que Morgan pouvait sentir à travers ses poings ces frissons qui parcouraient le corps de son ami. Sur sa peau se formait comme des paillettes. Xiaoma était en colère, outré, bafoué par tant d’incrédulité de la part de Morgan. Et pourtant le contact chaud et apaisant de son ami lui rappela pourquoi il avait fait tout ça, et d’une voix blanche il continua, désabusé :

▬ « Toute ma vie j’ai rêvé d’être quelqu’un d’autre. Tu n’as juste jamais compris. Tu ne comprendras jamais. Lâche-moi maintenant ou fais quelque chose. Moi j’en ai assez de me battre. »

Dans sa voix, il était clair qu’il ne parlait pas de la lutte physique à laquelle ils étaient en train de se livrer.

_________________

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » 5c1f
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t2188-wip-zhang-xiaoma-back-to-wh https://daearen.forumactif.org/t2210-carnet-de-zhang-xiaoma https://daearen.forumactif.org/t2211-journal-de-zhang-xiaoma

Morgan O'ConnellMorgan O'Connell

Membre du forum
Nouvel habitant

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Original

Ϟ Inscription : 18/07/2018
Ϟ Messages : 119
Ϟ Points : 585
Ϟ Avatar : Ben Barnes
Ϟ Crédits : bazzart @BALACLAVA
Ϟ Autre(s) compte(s) : Hayden O'Grady
Ϟ Âge du perso : 31 ans
Ϟ Pouvoir : Feu | Explosion & Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une louve blanche du nom de Merrow
Ϟ Statut Social : Marié à Hil' | 1 fille
Ϟ Métier(s)/autres : Politicien - Ex-Député au Dáil Éireann (assemblée irlandaise)
Ϟ Lieu de résidence : Manoir des Williams aux abords du Meiklam



▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » EmptyDim 23 Fév 2020 - 17:33




Nothing changed...
I still hate the rain.

♫ Hello, is anyone there?
Anyone who can accept me?
Is anyone here? ♫

music here:
 

Les larmes. Ou plutôt leur naissance, dans ses yeux. Dans les yeux de Thomas ou de Xiaoma, Morgan ne savait pas vraiment lequel des deux il avait en face de lui. Les mots l'avaient touché, comme espéré. Mais comment allaient-ils être compris ? Et qu'allait-il en faire maintenant ? ▬ « Que veux-tu de moi, O’Connell, que je te haïsse ? Que je te laisse mourir au milieu d’Alodia comme un hors-la-loi ? » La colère s'éteignait peu à peu, mais la rancune, tenace, ne les lâchait pas. Morgan se surprit à sourire, alors qu'il évoquait de le laisser là. S'il l'avait vraiment voulu, c'est précisément ce qu'il aurait fait, ce soir-là, alors qu'un mercenaire un peu trop zélé s'en était prit à lui. Et pourtant, c'est lui qui l'avait porté jusque chez Thylane, et aujourd'hui il respirait toujours... pour vivre ce moment précis. ▬ « Mais tout ne gravite pas autour de ce que tu désires. Tout ce que tu dis n’est pas vérité vraie, et tout ce que tu ordonnes n’est pas la solution à tous les problèmes. T’as eu tout ce que tu voulais, Morgan, TOUT ! » Une gifle aurait eu le même effet. Morgan sentit sa poigne se desserrer soudain. Jamais encore il n'avait entendu Thomas lever la voix et lui cracher absolument tout ce qu'il pensait vraiment au visage. Le poignarder aurait été plus doux. ▬ « Le sale boulot, je l’ai fait. Tes missions, je t’ai aidé. Ton mariage j’y étais. Ton enfoiré de père, je l’ai buté. Et tu sais tout aussi bien que moi que tu le voulais mort. Tout ce que tu m’as dit de faire, je l’ai fait après ce jour-là. Et tu vas me dire que la seule fois où je ne t’ai pas écouté, c’est l’erreur que j’ai commise ?! » Morgan était silencieux, abasourdi. L'aveu était difficile à entendre et résonnait avec force dans sa tête. Ton enfoiré de père, je l’ai buté.... , alors c'était vraiment lui, c'était lui qui avait appuyé sur la détente et qui avait provoqué tout ça. Et que répondre face au drame qu'avait été la vie de son meilleur ami à cause de lui ? Tous ses sacrifices ? Mais pourquoi ? Pourquoi avait-il...pourquoi était-il resté près de lui malgré tout ça ? Pourquoi...

Et là, l'évidence.

▬ « Toute ma vie j’ai rêvé d’être quelqu’un d’autre. Tu n’as juste jamais compris. Tu ne comprendras jamais. Lâche-moi maintenant ou fais quelque chose. Moi j’en ai assez de me battre. » Morgan voyait le visage de Xiaoma s'abandonner au désespoir. Les mains de son ami devinrent froides... glaciales. Le froid combattait tout le feu qui brûlait en lui, lentement, s'insinuant dans chaque parcelle de son corps, de façon si sournoise et si douce, que s'en était presque agréable, surtout avec la chaleur lourde qui régnait à Sanbrooke. Ses mains retombèrent lentement... il sentit son cœur ralentir.

Thomas, il lui souffla. Parce que c'était bien à lui qu'il essayait de parler, désespérément. Je sais, maintenant, pourquoi tu es resté. Et ce qui t'a motivé à passer à l'acte... Tu... tu m'aimes. Morgan s'interrompit, attentif aux expressions de son ami qui scintillait sous les multiples cristaux de glace qui se formait sur sa peau. C'était un spectacle fascinant... et dont il avait déjà été témoin. Son ange de la mort... Son Thomas, qui tuait, pendant que lui, incapable de le faire, se détournait mais prétextait l'avoir fait pour faire bonne figure devant le paternel.

Tu m'aimes au moins autant que... que je me... hais. Parler devenait difficile, penser même devenait presque impossible. Et c'est ton erreur, qu'il ajouta finalement dans un souffle froid. Et c'est ça qui m'a sauvé toutes ses années... ce sentiment qui t'a détruit, pensa t-il encore sans parvenir à le dire. Et ça se terminait sur ça. Ce constat, amer, que l'amour avait fait plus de mal que de bien.

Quelqu'un était en train de courir vers eux. Sharlston venait de réaliser le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Ce Xiamoa était en train de tuer son client le plus généreux. Le plus insupportable aussi, mais ça, c'était pas une excuse pour pas faire le boulot. Le mercenaire donna un coup de crosse dans la nuque de Xiaoma sans prévenir, l'assommant sur le coup. Le froid cessa aussitôt et le poids de son ami vint soudain l'écraser complètement, alors que déjà il cherchait de l'air pour vivre. " Morgan bordel de... mais qu'est-ce qui t'a pris ?? Tu fais deux fois son poids et tu cognes comme un irlandais, alors pourquoi c'est toi qui a failli crever ! ". Oui... mais faillit seulement, encore une fois. Quelqu'un s'obstinait à le sauver et à prendre un malin plaisir à le faire souffrir ensuite. Morgan se dégagea comme il put alors que Sharlston soulevait Xiaoma comme si ce n'était rien. L'OConnell grelottait et son cœur avait du mal à reprendre un rythme normal. La douleur d'être vivant. "J'en fais quoi ? demanda Sharlston, l'air encore particulièrement contrarié. On le... on le ramène chez lui. Laisse-moi parler. Toi tu ressembles trop à un tueur, qu'il pensa pour lui.

HRP:
 

egotrip



_________________



I will crack the match for you


You think you look like him, - you drown in alcohol, - your heart catches fire,- but now he's gone. - There is now a fire who needs to survive- In this ordinary world | @Vent Parisien


Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1512-morgan-vengeance-is-in-my-he https://daearen.forumactif.org/t1665-inventaire-de-morgan-o-connell?highlight=morgan

Contenu sponsorisé





▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Vide
MessageSujet: Re: ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »   ▬ « Nothing changed, I still hate the rain. » Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

▬ « Nothing changed, I still hate the rain. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: SANBROOKE-