-32%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1499 € 2199 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Casey BloodworthCasey Bloodworth

Modératrice
Nouvel habitant

Cain

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 2400
Ϟ Points : 4261
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Photohraphe | Tumblr | .wings
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans | 7 août 1995 | Cheveux turquoises
Ϟ Pouvoir : Manipulation du sable (et terre) | Tempête de Sable | Contrôle & Empathie sur la végétation | Jet d'épines
Ϟ Guide : Charmant caracal du nom de Cain, aussi grincheux qu'il est mignon.
Ϟ Statut Social : Enfin, en couple avec Elwyn Black. Il était temps, vraiment.
Ϟ Métier(s)/autres : Commence à être très subookée entre l'institut, ses deux jobs, l'apprentissage chez Athéna et éventuellement Declan. Burn-out sur le feu.
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam | Appartement | Pas loin du grand-frère & de sa mère.



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyMer 7 Aoû 2019 - 14:16






formulaire d'intro


Date du rp : 05 décembre 2018
Météo : il neiiiige et ne fait pas trop trop chaud, cey l'hiver quoi
Période de la journée : fin d'après-midi
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [x] oui [] non
Commentaire : La drogue c'est pas bon pour la santé Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel 3891467209 iciiii



Défis:
 
« Sigorel's & Morrigan's home »
5 Décembre 2018

Ce mois de césure lui fut bénéfique de façon générale. Elle était reposée, plus apaisée qu'elle ne l'avait été depuis un long moment et elle avait ouvert les yeux sur ce qu'elle pouvait et ne pouvait pas faire en même temps. Vivre au Kyngdon et plus précisément chez Delvan lui permit d'en apprendre plus sur son meilleur ami et elle ne pouvait qu'en être reconnaissante. Enfin de la reconnaissance, Casey elle en avait à revendre, pour le brun. Alors elle s'était promis de lui offrir de belles choses pour Noël. Ses choix, trop abstraits pour le moment, se posaient sur des objets de son monde plutôt que celui-ci, notamment parce qu'elle visualisait parfaitement son ami dans une combinaison dinosaure. Depuis quelques jours déjà, elle était revenue chez elle et le contraste entre la maison familiale des Morrigan-Sigorel et son appartement la fit légèrement grimacer. Voilà qui prendrait du temps à s'y habituer de nouveau. Décorer son chez elle aux couleurs de Noël pour commencer lui semblait une bonne idée. Peut-être même trouverait-elle des bois de cerf à mettre sur la porte d'entrée, ou au-dessus de sa cheminée, les entourant de houx.

Avec Delvan, ils avaient prévu de profiter de la mise en place des marchés dans les différents villages pour célébrer cette période festive. Chaudement vêtue, un pull trop grand sur les dos, bariolé de couleur, une paire de jeans et ses Dr Martens, Casey était mangée par l'écharpe enroulée autour de son cou et le bonnet qui lui tombait jusque sur le front. Ainsi que son fidèle sac sur l'épaule. Elle arriva légèrement en avance dans le village, remerciant le cocher de la calèche qui faisait des allers-retours réguliers. Elle s'arrêta devant une boulangerie, l'odeur sucrée lui chatouillant les narines et elle en profita pour acheter une panettone pour son ami et quiconque en souhaitera. La brioche était encore tiède, alors il lui fallut toute la retenue du monde pour ne pas en croquer un morceau. Puis elle fit demi-tour sur le centre du village, afin d'acheter deux chocolats chauds, sans faire attention à l'avertissement donné sur un petit panneau.

Les deux verres à la main, elle avançait rapidement vers la maison des Sigorel, fière de ses trouvailles et pressée de retrouver son ami, l'estomac grognant encore plus quand elle passa devant un boucher qui remplissait de farce une dinde, ou un poulet. *Tu crois qu'Elisha appréciera cette touche d'humour si tu lui en prends un ?* Elle eut un éclat de rire, bref, mais très amusé. *Ça dépend si tu veux finir la journée avec une balafre ou pas.* Le caracal eut un reniflement dédaigneux, *Il ne pourra rien me faire, si je reste dans la plume.* Elle roula des yeux, *Perspective de vie plutôt triste, si tu me demandes mon avis.* Cain répondit du tac au tac *Une bonne chose que ça ne soit pas le cas.* Rude. C'est sur ces bonnes paroles qu'elle arriva devant la porte d'entrée de chez Delvan. Elle toqua énergiquement puis attendit qu'on lui ouvre. « Salut Del ! J'apporte à manger et à boire. » Elle lui lança un clin d’œil, lui tendant sa tasse et la brioche, attendant qu'il la laisse entrer pour se débarrasser de son manteau, écharpe et bonnet, se secouant légèrement sur le pas de l'entrée pour se débarrasser des flocons de neige qui lui sont tombé dessus. Puis d'ici une bonne heure, ils pourront aller flâner au marcher.

_________________


You've always had the power right there in your shoes, you just had to learn it for yourself.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l https://daearen.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth https://daearen.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 https://daearen.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Delvan SigorelDelvan Sigorel

Modératrice
Natif de Kyngdon

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Tumblr_lpqrpyAW9p1qfewtmo1_500

Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 389
Ϟ Points : 256
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Avatar : Paigie | Signature : Toothi
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 27 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades, Air Comprimé
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : En couple avec Chadwick Bloodworth
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyMar 10 Sep 2019 - 13:17


Noël approchait à grand pas. Delvan était de ceux qui adoraient les fêtes de fin d’années, ce qui n’était pas bien surprenant quand on savait à quel point il tenait à sa famille et son caractère plutôt enfantin. Ce qui l’était surement un peu plus pour ceux qui n’avaient pas l’occasion de voir tout ce qu’il prenait en charge dans la maison des Morrigan et des Sigorel, c’était le planning de tâches fièrement accroché à un mur de la cuisine. Cuisine qui était sans dessus dessous. Il avait déjà décoré la maison : guirlandes de houx mêlées à celles en plastique coloré venu d’un autre monde, chaussettes pendues au dessus du manteau de la cheminée, figures de bois sculptées aux fenêtres et bougies prêtes à être allumées pour le soir. Tout cela avait été fait dans la journée du premier décembre. Il avait eu de l’aide, bien sur, son oncle tout aussi ravi que lui de passer un noël bien plus sympathique que celui de l’année précédente.

Ce jour-ci, c’était donc la cuisine qui était en effervescence. Delvan avait tout un tas de recettes pour le mois de décembre, en plus de certains paquets d’épices mélangées selon des instructions passées de génération en génération dans sa famille, pour le vin chaud comme pour le chocolat. Vin chaud qui était pendu au dessus du feu, assez haut pour ne pas cuir et simplement rester à une température agréable, contrairement à la soupe de potiron qui mijotait un peu plus près des flammes. Cheveux rassemblés en une natte haute qui courait dans son dos, tablier noué autour du cou et de la taille, il finissait une nouvelle fournée de cookies. Tu comptes nourrir un régiment ou quoi ? C’est ta quatrième ce matin. Elisha sortait tout juste de son globe. Quand Delvan était aussi actif, il préférait s’accorder des grasses matinées plutôt que de le regarder jouer les fées du logis. Ça le fatiguait, tout cette agitation. « J’ai promis d’en faire pour l’orphelinat. Plusieurs personnes participent pour le goûter. Puis s’il y en reste, ils ne seront surement pas perdus. » Il trouvera toujours un ami ou un de ses élèves qui pourra en prendre pour partager avec sa famille, sans compter ceux que Philie chapardera surement. Puis, les cookies de noël, il en faisait presque tous les jours en décembre, donc un peu plus ou un peu moins, ça ne faisait pas une grande différence.

Quand quelqu’un toqua à sa porte, il jeta un coup d’œil à la pendule puis poussa un juron. Il n’avait pas vu qu’il était si tard. Il enfourna la plaque de cookies dans le four, s’essuya les mains et courut ouvrir la porte, un sourire désolé aux lèvres. « Salut Del ! J'apporte à manger et à boire. » Il se saisit des offrandes bien appréciées pour libérer les mains de son amie et se décala pour la laisser entrer. « Hey, Cachou. Je t’en pris, tu sais où mettre tes affaires, fais comme chez toi. » Ce n’était pas parce qu’elle était de retour dans son appartement qu’elle n’était plus la bienvenue dans la maisonnée, loin de là. « Si ça ne te dérange pas de passer une dizaine de minutes ici, ce serait pour le mieux. Je n’ai pas vu l’heure et je viens de remettre des cookies à cuire. » Delvan parlait tout en avançant vers la cuisine. Une fenêtre entrouverte permettait à la pièce de ne pas être étouffante, avec le grand feu de cheminée et le four à plein régime, mais ses joues étaient tout de même rouges. On était loin du froid de l’extérieur. « Merci pour le chocolat chaud, mais il faudra que tu testes celui de la famille. Peut-être quand on rentrera du marché ? En tout cas j’ai hâte de voir comment ils ont décoré cette année ! Il faudra que je rachète des bougies parfumées. C’est un peu cher, par rapport aux normales, mais c’est ce qu’il y a de mieux pour la fin d’année. Tu as une liste de choses à trouver ? » Loin de rester inactif alors qu’il posait toutes ces questions, le jeune homme mettait les cookies déjà refroidis dans des boîtes en vue du transport imminent.

_________________


Find light in the beautiful sea, choose to be happy. We're like diamonds in the sky.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Casey BloodworthCasey Bloodworth

Modératrice
Nouvel habitant

Cain

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 2400
Ϟ Points : 4261
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Photohraphe | Tumblr | .wings
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans | 7 août 1995 | Cheveux turquoises
Ϟ Pouvoir : Manipulation du sable (et terre) | Tempête de Sable | Contrôle & Empathie sur la végétation | Jet d'épines
Ϟ Guide : Charmant caracal du nom de Cain, aussi grincheux qu'il est mignon.
Ϟ Statut Social : Enfin, en couple avec Elwyn Black. Il était temps, vraiment.
Ϟ Métier(s)/autres : Commence à être très subookée entre l'institut, ses deux jobs, l'apprentissage chez Athéna et éventuellement Declan. Burn-out sur le feu.
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam | Appartement | Pas loin du grand-frère & de sa mère.



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyJeu 12 Sep 2019 - 16:09



Au bout de quelques secondes, le temps d'entendre des pas se rapprocher rapidement à l'intérieur, Casey faisait face à son meilleur ami, qui se saisit des offrandes qu'elle apportait, « Hey, Cachou. Je t'en pris, tu sais où mettre tes affaires, fais comme chez toi. » Elle lui adressa un grand sourire, se débarrassant de ses vêtements encombrants, l'effet de la chaleur ambiante la réchauffant déjà. Elle prit soin de se déchausser également, ne souhaitant pas salir l'intérieur. « Si ça ne te dérange pas de passer une dizaine de minutes ici, ce serait pour le mieux. Je n’ai pas vu l’heure et je viens de remettre des cookies à cuire. » Elle secoua vivement la tête, rattrapant son ami, « Du tout voyons ! Surtout pour des cookies. Enfin si j'en crois ce que me souffle mon nez, t'en est pas à ta première fournée, Del. » sourire amusée aux lèvres, observa les décorations apportées à la maisonnée, « Oooh, t'as fait un super mélange avec ces guirlandes-là et celle en houx. » Une chose était certaine, l'endroit était encore plus chaleureux qu'il l'avait été durant son séjour ici.

« Merci pour le chocolat chaud, » Elle se détourna de son observa de la cheminée, « mais il faudra que tu testes celui de la famille. » Elle hocha énergiquement la tête. « Peut-être quand on rentrera du marché ? En tout cas j’ai hâte de voir comment ils ont décoré cette année ! Il faudra que je rachète des bougies parfumées. C’est un peu cher, par rapport aux normales, mais c’est ce qu’il y a de mieux pour la fin d’année. Tu as une liste de choses à trouver ? » Machinalement, elle vint prêter mains fortes à son ami pour ranger les cookies dans les boîtes, « Je suis curieuse de voir comment tu le prépares, après le marché, ça me semble un bon compromis, pour se remettre de nos emplettes. Un avant, pour nous donner des forces, » oh, Casey n'avait absolument aucune idée de ce qu'était le chocolat chaud qu'elle avait acheté, « et un autre pour en récupérer ? » Elle lui lança un clin d’œil, « Je t'avoue que j'en sais trop rien dans l'immédiat, faudrait que je vois ce qu'on peut trouver sur le marché, mais je serais bien tentée par quelques bougies parfumées, je me demande s'ils en ont aux épices ? C'est un peu la période. » un petit sourire amusé plus tard, « Donc je regarderais ce qu'il y a et aviserait à ce moment-là. Et toi, tu as autre chose que tu voudrais trouver ? » Elle arqua un sourcil, « Mais d'abord, passage à l'orphelinat, c'est ça ? » Elle espérait que tout ça plairait aux enfants. Du moins les cookies et l'événement organisé pour eux. Puis une partie d'elle pensait que c'était une bonne distraction pour son ami, de penser à autre chose qu'à l'absence de sa cousine. Elle s'inquiétait aussi, bien entendu, pour Tristan et Ely, Gabriel aussi, mais elle préférait se dire qu'ils étaient bien accueilli dans cet autre village que l'inverse.

_________________


You've always had the power right there in your shoes, you just had to learn it for yourself.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l https://daearen.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth https://daearen.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 https://daearen.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Delvan SigorelDelvan Sigorel

Modératrice
Natif de Kyngdon

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Tumblr_lpqrpyAW9p1qfewtmo1_500

Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 389
Ϟ Points : 256
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Avatar : Paigie | Signature : Toothi
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 27 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades, Air Comprimé
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : En couple avec Chadwick Bloodworth
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptySam 21 Sep 2019 - 12:21


Il y a quelque chose d’agréablement familier en la présence de Casey dans la maison familiale. Malgré la présence de sa soeur et de son oncle, il doit admettre que l’endroit lui paraît vide. Ce n’est pourtant pas par sa taille que Cahira meuble, mais elle a cette présence indéniable, cet humour si particulier et, surtout, elle est son aînée, celle qui a essayé de veiller sur lui depuis plus de quinze ans maintenant. Il n’aime pas son absence. Pourtant, depuis que Casey a eu besoin de se réfugier chez lui, Delvan fait de son mieux pour ne pas se morfondre et s’occuper, plus ou moins sainement, plus ou moins comme avant. « Du tout voyons ! Surtout pour des cookies. Enfin si j'en crois ce que me souffle mon nez, t'en est pas à ta première fournée, Del. » Alors peut-être qu’il a cuisiné un peu trop de cookies, en effet, mais c’est mieux que de se renfrogner en pensant à l’absente. Pas que la remarque de Casey sonne comme un reproche, loin de là, mais ça fait trop écho aux réflexions d’un certain emplumé qui s’inquiète de façon agressive pour son sorcier. « Oooh, t'as fait un super mélange avec ces guirlandes-là et celle en houx. » Il se retourne avec un sourire. « Ca te plait ? Je voulais mettre plus de guirlandes modernes, mais je n’en avais pas assez. Puis celles qui font de la lumière et qui clignotent ne marchent pas ici. Un adolescent m’a dit que c’était parce qu’on n’avait pas de “prises” et de “centrales laitières” ? Enfin bref, on n’a pas ce qu’il faut. » Cependant ils ont l’important : de quoi faire de bons chocolats chauds pour lutter contre le froid insidieux qui recouvre de son manteau blanc les maisons du village et les longues nuits noires de l’hiver.

L'arôme qui se dégage des gobelets si gentiment apportés par Casey donne envie, il doit bien l’admettre, mais il est obligé de se vanter de la recette des Sigorel. « Je suis curieuse de voir comment tu le prépares, après le marché, ça me semble un bon compromis, pour se remettre de nos emplettes. Un avant, pour nous donner des forces et un autre pour en récupérer ? » La gourmandise rationalisée. Elisha soupire devant ses piètres excuses. Vu la fournaise que c’est ici, un jus de fruits aurait été plus adapté. Delvan peut compter sur son ami plein de plumes pour toujours trouver à redire. « Ah, mais le mélange exact des épices est un secret de famille, très chère. Alors à moins que tu ne considères ma soeur ou ma cousine comme un parti intéressant », ce dont il doute vraiment vu le nombre de fois où elle a mentionné Elwyn, « la préparation ne te sera pas révélée. » Le sourire est clairement amusé, près à faire face à l’indignation de sa meilleure amie. Heureusement, il lance vite le sujet du marché de noël est des emplettes à faire. « Je t'avoue que j'en sais trop rien dans l'immédiat, faudrait que je vois ce qu'on peut trouver sur le marché, mais je serais bien tentée par quelques bougies parfumées, je me demande s'ils en ont aux épices ? C'est un peu la période. Donc je regarderais ce qu'il y a et aviserait à ce moment-là. Et toi, tu as autre chose que tu voudrais trouver ? » Il finit de mettre les derniers gâteaux en boîte, processus bien aidé par la jeune femme à ses côtés et hoche de la tête. « A part les bougies, je n’ai rien de précis en tête. On verra bien ce que les stands proposent et si je trouve un cadeau pour quelqu’un. » Delvan n’est pas de ceux à planifier à l’extrême, préférant de loin se laisser porter par les aléas du quotidien, stratégie qui lui a réussi jusqu’ici.

« Mais d'abord, passage à l'orphelinat, c'est ça ? » Il s’empare des plats et assiettes enfin libérées des cookies pour les mettre à tremper dans un seau d’eau. Il devra penser à passer à la rivière en rentrant pour ne pas laisser la vaisselle attendre trop longtemps. En attendant que la dernière fournée cuise, il se perche sur un plan de travail et s’empare du gobelet encore chaud. « En fait on les retrouve directement au marché. Les enfants sont là-bas pour profiter d’une distribution de cadeau par le père noël et son lutin, donc je pensais que les cookies pourraient permettre de les garder sages dans la file d’attente. » Peu importe son air d’innocent, Delvan a besoin d’une bonne dose de fourberie en tant qu’instituteur pour réussir à gérer les gamins et a vite appris deux ou trois importantes stratégies. « A une journée bien occupée », déclare-t-il en levant son verre, avant de prendre deux longues gorgées. Il doit admettre que ça le détend. Après des heures passées à cuisiner, cela fait du bien de se poser et de se laisser aller, alors il reprend une autre gorgée, savourant les arômes et laissant échapper la tension de la matinée en un soupir de confort. « Il est bon. Pas aussi bon que le mien… Mais bon. »

Surtout que le sien, de chocolat, est loin, loin, loin. Il ne peut pas en faire un, pas en étant dans une barque, alors c’est une bonne chose que Casey ait pensé à leur prendre ça avant le début de leur expédition. Ce n’est pas pratique pour ramer, mais ils le méritent bien. « Terre en vue ! » Ils ont eut raison de partir à la poursuite de ce que certains qualifient de simple mirage aperçu de beau temps, quand la chaleur du soleil d’été fait se lever le brouillard à l’horizon. C’est un île. Ou mieux, une péninsule marquant le bord d’un nouveau continent ! « On va être célèbre, Casey ! On a découvert quelque chose de l’autre côté de la mer ! Vite, le vent se lève, il faut ramer, te laisse pas faire pour le courant, on va y arriver ! » Perdu dans ses hallucinations, il ne se rend pas compte que le vent et le courant en question, c’est Elisha qui essaie de l’empêcher de sortir. Il n’a pas un grand succès alors il le laisse passer. Qu’est-ce que ta sorcière a foutu dans ces conneries de chocolat chaud ? Le brun trébuche, attribue ça à une vague plus grosse que les autres et se retrouve dehors, dans le froid. «.La température ne devrait pas changer aussi vite. Tu crois qu’il y a un micro-climat ? » Il sourit, fier de ressortir le thème qu’il a entendu, dans cet autre monde, quand une dame dans le rectangle aux images présentait le temps pour les jours suivants. Pour des gens qui n’acceptent pas la sorcellerie, ils sont tout de même vachement doués en divination.

_________________


Find light in the beautiful sea, choose to be happy. We're like diamonds in the sky.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Casey BloodworthCasey Bloodworth

Modératrice
Nouvel habitant

Cain

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 2400
Ϟ Points : 4261
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Photohraphe | Tumblr | .wings
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans | 7 août 1995 | Cheveux turquoises
Ϟ Pouvoir : Manipulation du sable (et terre) | Tempête de Sable | Contrôle & Empathie sur la végétation | Jet d'épines
Ϟ Guide : Charmant caracal du nom de Cain, aussi grincheux qu'il est mignon.
Ϟ Statut Social : Enfin, en couple avec Elwyn Black. Il était temps, vraiment.
Ϟ Métier(s)/autres : Commence à être très subookée entre l'institut, ses deux jobs, l'apprentissage chez Athéna et éventuellement Declan. Burn-out sur le feu.
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam | Appartement | Pas loin du grand-frère & de sa mère.



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyDim 22 Sep 2019 - 11:39


Avec Delvan, il y avait cette simplicité de discuter de tout et de rien, passant parfois d'un sujet à un autre sans lien logique entre les deux. Cela dit, entre les cookies et la décoration, le lien existait bel et bien puisqu'il s'agissait des célébrations de Noël. L'un allait rarement sans l'autre, sauf quand on se retrouver confiné dans un manoir à l'atmosphère désagréable, avec des personnes qui se fichaient bien de savoir si on allait bien ou non. Ses meilleurs Noëls restaient ceux de passer en Écosse avec son oncle, gros pulls aux couleurs criardes sortie et lisant des contes de Noël, décorant le grand salon, vieux disques tournant régulièrement dans la platine et plus tard, un visionnage de film plus ou moins appréciables à cette période. Il y avait la dégustation traditionnelle de whisky, sans le e, s'il vous plaît, ils étaient des gens civilisés. Penser à son oncle lui fit réaliser combien il lui manquait et Casey décida de lui écrire une lettre dès qu'elle rentrerait. Elle se concentra sur la conversation présente, sa remarque sur la présence des différents types de guirlandes faisant réagir Delvan, « Ca te plait ? Je voulais mettre plus de guirlandes modernes, mais je n’en avais pas assez. Puis celles qui font de la lumière et qui clignotent ne marchent pas ici. Un adolescent m’a dit que c’était parce qu’on n’avait pas de “prises” et de “centrales laitières” ? Enfin bref, on n’a pas ce qu’il faut. » Elle cligna des yeux. Une fois, puis deux. Ses lèvres tressautèrent dans une vaine tentative de retenir un rire, mais elle était faible, Casey. Un éclat de rire brisa donc le léger silence, elle enroula son bras autour du coude de son ami, riant toujours, « Oh, Delvan tu es adorable. » parvint-elle à prononcer entre deux gloussements. « On dit centrale nucléaire. » Le reprit-elle avec un sourire amusé, lui tapotant le bras. « T'as fait un beau boulot. » confirma-t-elle, après quoi elle ajouta, « Après, si tu veux je peux t'en filer une qui fonctionne avec des piles, ce sont des petits cylindres plutôt toxiques, donc à ne pas mettre à la bouche, mais qui contiennent de l'énergie pour faire fonctionner la guirlande sans avoir besoin de prises. Mais une fois qu'elles sont vidées, ça marche plus. » Elle pencha la tête sur le côté, attendant sa réponse.

Puis il est question de quelque chose de plus concret, à savoir remplir leurs estomacs à coup de chocolat chaud et Casey n'était pas de ceux à refuser, surtout quand on lui proposait de goûter une recette secrète, « Ah, mais le mélange exact des épices est un secret de famille, très chère. Alors à moins que tu ne considères ma soeur ou ma cousine comme un parti intéressant la préparation ne te sera pas révélée. » Elle arqua un sourcil, un autre genre de sourire flottant sur ses lèvres, « D'un point de vue esthétique elles ont toutes les deux un charme certain, mais je ne pense pas que ça arrivera. Ceci dit, » son sourire de sale gosse fit écho à celui de son ami, « finir en tant que belle sœur, pourrait me donner accès à cette fameuse recette, ou non ? » Elle arqua un sourcil, « Alors ? » Elle papillonna des yeux, et quelques instants plus tard les voilà qu'ils mettaient au point leur objectif durant leur passage au marché, objectif qui restait encore plutôt flou dans son esprit, « A part les bougies, je n’ai rien de précis en tête. On verra bien ce que les stands proposent et si je trouve un cadeau pour quelqu’un. » Elle hocha la tête, partageant les pensées de son ami. De toute façon, ils devraient d'abord apporter les cookies préparer par le natif aux enfants de l'orphelinat, « En fait on les retrouve directement au marché. Les enfants sont là-bas pour profiter d’une distribution de cadeau par le père Noël et son lutin, donc je pensais que les cookies pourraient permettre de les garder sages dans la file d’attente. » Elle eut un reniflement amusé, « Histoire d'épargner aux accompagnateurs d'avoir à gérer des enfants qui s'agacent de devoir attendre ? Quelle prévoyance. » taquina-t-elle gentiment. « Je note que tu ne penses pas à apporter de quoi les désaltérer. Tu ne souhaites pas avoir à gérer trop de pauses pipi, hein ? » Ce qu'elle comprenait parfaitement. Déjà que l'impatience rendait souvent les petits ingérables mais il en plus ils devaient se soulager, voilà un combo plus qu'agaçant. Ce qui ne l'était pas, en revanche, était de boire un coup au chaud, alors elle leva son verre à la suite de Delvan, sourire aux lèvres, « A une journée bien occupée » « Que la force soit avec nous. » ajouta-t-elle avec le sourire. Et enfin, la dégustation. Elle en but plusieurs grandes gorgées pour se faire un avis précis et Delvan en commenta le goût le premier, « Il est bon. Pas aussi bon que le mien… Mais bon. » Elle fronça le nez, « Mouis. Il est pas transcendant, je trouve. »

Il transcendait l'espace-temps et la réalité ceci dit, et elle tient son gobelet plus fermement quand un remous secoua la barque dans laquelle ils se trouvaient, « La mer est agitée. » remarqua-t-elle sérieusement, alors qu'elle regardait autour d'elle, l'odeur iodée emplissant ses narines, « Terre en vue ! » Elle tourna la tête, « Merveilleux ! » « On va être célèbre, Casey ! On a découvert quelque chose de l’autre côté de la mer ! Vite, le vent se lève, il faut ramer, te laisse pas faire pour le courant, on va y arriver ! » Elle hocha la tête, « C'est la dernière ligne droite ! On y est presque ! » Elle frissonna en sentant le froid s'infiltrer dans ses vêtements, « Ce froid n'a rien de naturel, si ça se trouve, un champ de protection entoure l'île pour éviter aux curieux d'y entrer ! » La barque tangua, alors qu'en réalité Cain lui donna un coup de tête pour la faire rentrer à l'intérieur, « Méfie toi, on essaie de nous empêcher d'approcher et - » elle coupa sa phrase alors que la barque se retourna et qu'ils tombaient l'eau, elle sortit rapidement la tête hors de l'eau – du tas de neige qui se trouvait sur la droite de l'entrée des Sigorel, « Del, t'es toujours là ? » Par-dessus les flots, elle tentait d'apercevoir la tête brune de son ami, et une fois chose faite, « On va devoir terminer à la nage, allons-y ! » Et avec une immense détermination, la voilà qui se mettait à avancer en brasse jusqu'à la plage – les guides assistaient à la vision d'une humaine en train de ramper dans la neige, quelle classe. *Qu’est-ce que ta sorcière a foutu dans ces conneries de chocolat chaud ?* Le caracal était complètement perdu, *Mais qu'est-ce que j'en sais ?! Elle l'a acheté en passant rapidement dans le centre ville pour venir ici! Ceci dit, t'as conscience du blackmail materials que ça représente ?* Le caracal ne perdait pas le nord. « La température ne devrait pas changer aussi vite. Tu crois qu’il y a un micro-climat ? » Elle secoua la tête, s'essuyant les yeux pour y voir quelques choses, « C'est plutôt une île magique ! Ou alors elle est du même acabit que la montagne enneigée ! Oh Delvan, tu te rends compte de la trouvaille que ça représente ! Allez, dépêches-toi, on y est presque ! »

_________________


You've always had the power right there in your shoes, you just had to learn it for yourself.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l https://daearen.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth https://daearen.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 https://daearen.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Delvan SigorelDelvan Sigorel

Modératrice
Natif de Kyngdon

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Tumblr_lpqrpyAW9p1qfewtmo1_500

Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 389
Ϟ Points : 256
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Avatar : Paigie | Signature : Toothi
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 27 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades, Air Comprimé
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : En couple avec Chadwick Bloodworth
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyMer 25 Sep 2019 - 18:00


Il est habitué à faire rire, Delvan, mais d’ordinaire c’est bien parce qu’il le choisit. Les choses changent depuis l’arrivée des nouveaux habitants à Daearen et de tous leurs termes et leurs références qu’il ne connaît pas, malgré les cours accélérés de ses nouveaux élèves. Que Casey rit de lui, donc, ça n’a rien d’exceptionnel. « Oh, Delvan tu es adorable. » Il sourit. Il est loin d’être vexé, ça l’amuse plus qu’autre chose. « Je sais, merci. » Il aurait pu se contenter de ça et ne pas relever le fou rire, mais il est curieux et Casey est toujours là pour lui expliquer où il s’est trompé et ce qui lui a échappé par rapport à la culture de cet autre monde dont il n’a eu qu’un aperçu, un qu’il n’avait d’ailleurs pas demandé et dont il se serait bien passé. « On dit centrale nucléaire. » Ses sourcils se froncent alors qu’il tente de comprendre le terme. « Ça n’a pas de sens. Pourquoi il y aurait des centrales de noyaux ? Et d’abord des noyaux de quoi ? Et qu’est-ce qu’ils en font ? » Les cours de chimie et de physique ne sont pas le fort du Kyngdon. Sans être désintéressés de ces questions, ils ont moins de savoir à disposition que ceux du Rowcastle, où les livres sont gardés à la bibliothèque, et une vie plus dure dans une forêt plus dense et avec un sol moins riche. Peut-être, si Delvan avait passé des années à éplucher les bouquins du Rowcastle, serait-il tombé sur une mention des expériences de Rutherford et de sa modélisation de l’atome avec son noyau de charges positives, théorie lancée juste avant la fermeture de la brèche. Ce n’est pas le cas. Il réfléchit un instant à la proposition de son amie de lui donner des guirlandes éphémères et finit par secouer la tête. « Merci, mais non. Je crois que ça me rendrait triste quand les piles seront vides. Puis c’est déjà bien pour cette année, si je refais la décoration je n’aurai jamais fini tout ce que j’ai à faire avant Noël. » Il a un planning à respecter.

Ce qu’il faut respecter, aussi, ce sont les secrets familiaux, passés de générations en générations. « D'un point de vue esthétique elles ont toutes les deux un charme certain, mais je ne pense pas que ça arrivera. Ceci dit, finir en tant que belle sœur, pourrait me donner accès à cette fameuse recette, ou non ? Alors ? » Il tousse, surpris par le retour de sous-entendu et secoue la tête, espérant sincèrement qu’il n’est pas en train de rougir -échec cuisant qu'Elisha se retient de faire remarquer au principal intéressé-. Avouer ses sentiments à soi-même est une chose bien différente de les avouer à sa meilleure amie, d’autant plus quand elle la sœur de la personne la plus directement concernée par les sentiments en question. « Si ça n’arrivera ni avec l’une ni avec l’autre, je ne vois pas de quoi tu parles. » Delvan ne trompe personne. Comme il est bien conscient de cet état de fait, il se dépêche de changer de sujet, le marché de noël une source de conversation bien plus sure. La seule chose dont ils conviennent est de faire un tour au stand de bougies parfumées. Quant à ce qui concerne sa façon de gérer les enfants, il est bien obligé de hausser les épaules. « L’expérience est mère de sagesse. Ce serait tout de même abusé si je n’avais rien appris depuis le temps. » Et un brin désespérant. Les enfants, pour tout adorables et amusants qu’ils peuvent se montrer, sont aussi de sacrés magouilleurs. « Si on peut rendre la journée un peu plus agréable pour les adultes comme pour les enfants, pourquoi se priver ? » Et ils ne se privent pas non plus d’un petit remontant avant d’aller au marché. Si Delvan trouve le chocolat bon, ce n’est pas le cas de Casey. « Mouis. Il est pas transcendant, je trouve. » Peut-être qu’elle est simplement plus difficile que lui, habituée à de meilleurs produits et à une plus grande variété de choix dans ce monde étrange d’où il vient et où ces “super marchés” offrent plus d’étals que toutes les boutiques du Kyndon réunit.

« La mer est agitée. » Casey est loin d’avoir tort. Delvan doit faire de son mieux pour garder l’équilibre sur leur barque alors que les vagues font tanguer l’embarcation et que le vent vient par rafales. « C'est la dernière ligne droite ! On y est presque ! Ce froid n'a rien de naturel, si ça se trouve, un champ de protection entoure l'île pour éviter aux curieux d'y entrer ! Méfie toi, on essaie de nous empêcher d'approcher et - » Delvan boit la tasse, projeté à la suite de Casey dans l’eau glacée, illusion partagée d’être tombé à la renverse alors qu’Elisha a juste observé son sorcier perdre l’équilibre sans aucune cause et atterrir près de son amie, dans le tas de neige. il recrache d’ailleurs un peu de neige fondue. « Del, t'es toujours là ? » Il tourna la tête pour localiser l’anglaise. « Oui, présent en un seul morceau ! On devrait pas s’attarder, qui sait quelles créatures vivent sous les flots. » « On va devoir terminer à la nage, allons-y ! » Il ne se fait pas prier pour la suivre, malgré le froid mordant. S’ils passent trop de temps dans l’eau sans rien pour se réchauffer, leur état de santé risque de gravement se détériorer et ce serait trop bête alors qu’ils sont sur le point de faire une telle découverte ! N’empêche que cette question de températures est très bizarre. « C'est plutôt une île magique ! Ou alors elle est du même acabit que la montagne enneigée ! Oh Delvan, tu te rends compte de la trouvaille que ça représente ! Allez, dépêches-toi, on y est presque ! » On pourrait croire que de nager - ramper- pourrait leur couper le souffle, mais les deux jeunes gens restent aussi bavard que d’ordinaire. « On aurait dû demander à Kanoa de venir avec nous, il aurait pu le remarquer si c’est vraiment comme la montagne enneigée ! » Brillante idée. La vision du baraqué s’amusant gaiement dans la neige avec les deux autres débiles enchante Elisha et il regrette presque d’en être privé.

N’empêche que l’oiseau n’est pas convaincu par le spectacle. Il préfère demander à l’autre guide s’il a un petite idée de ce qui peut provoquer une telle hallucination chez leurs sorciers. Mais qu'est-ce que j'en sais ?! Elle l'a acheté en passant rapidement dans le centre ville pour venir ici ! Ceci dit, t'as conscience du blackmail materials que ça représente ? Delvan se redresse à ce moment là avec une exclamation victorieuse. « J’ai pied Casey ! On devra pour voir réussir à avancer en marchant jusqu’à cette plage, là-bas ! » Le volatile bat des ailes en voyant où le doigt de Delvan pointe. Je suppose qu’on va s’enfoncer dans les bois maintenant. Ce qui est bien, c’est qu’il y a moins de neige, le terrain protégé par l’épaisse frondaison. Elisha reste pourtant loin de son sorcier parce qu’il sait que dans quelques instants… Ça ne manque pas. Dès que le brun a l’impression d’être sorti de l’eau, il s’ébroue, envoyant de la neige fondue tout autour de lui. « Il va falloir se frayer un passage dans la forêt. Je ne vois pas de chemin, mais on ne peut pas rester exposés au vent comme ça où on va tomber gravement malade. Espérons que nous ne rencontrons personne d’hostile... » Il ramasse tout de même un gros bout de bois par précaution. Et bien on a retrouvé l’ancien rouleau à pâtisseries au moins. Je me demande comment il est arrivé si loin de la porte d’entrée, ceci dit. Question plutôt inutile parce qu’il s’agit de Delvan et que tout est possible. Les premières minutes passent sans problèmes, les deux explorateurs échangeant des commentaires sur la flore qui les entoure. Delvan regrette seulement de ne pas avoir son couteau. « j’aurais pu marquer notre chemin, mais il va juste falloir faire attention. Pour l’instant la mousse ne pousse que du côté face à la plage des troncs. N’empêche qu’on n’a ni vêtements de rechanges ni vivre… Soyons prudent.. »

_________________


Find light in the beautiful sea, choose to be happy. We're like diamonds in the sky.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Casey BloodworthCasey Bloodworth

Modératrice
Nouvel habitant

Cain

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 2400
Ϟ Points : 4261
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Photohraphe | Tumblr | .wings
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans | 7 août 1995 | Cheveux turquoises
Ϟ Pouvoir : Manipulation du sable (et terre) | Tempête de Sable | Contrôle & Empathie sur la végétation | Jet d'épines
Ϟ Guide : Charmant caracal du nom de Cain, aussi grincheux qu'il est mignon.
Ϟ Statut Social : Enfin, en couple avec Elwyn Black. Il était temps, vraiment.
Ϟ Métier(s)/autres : Commence à être très subookée entre l'institut, ses deux jobs, l'apprentissage chez Athéna et éventuellement Declan. Burn-out sur le feu.
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam | Appartement | Pas loin du grand-frère & de sa mère.



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyDim 6 Oct 2019 - 0:19


« Ça n’a pas de sens. Pourquoi il y aurait des centrales de noyaux ? Et d’abord des noyaux de quoi ? Et qu’est-ce qu’ils en font ? » Casey cligna des yeux face aux questions de son ami, qui, dans le fond, étaient logiques. Sauf qu'elle n'avait pas vraiment fait d'études dans ce domaine, alors ses connaissances restaient plutôt limitées, « C'est très spécifique comme question. » commença-t-elle en réfléchissant à la meilleure façon de répondre. « C'est principalement grâce à ces centrales nucléaires qu'on a de l'électricité dans l'autre monde. Il est question de noyaux d'atomes et de fissions. C'est à dire quand le noyau est scindé en deux. Du coup ça produirait de la chaleur puis servirait à vaporiser de l'eau, après je crois que ça va dans une turbine avec un autre truc et ça fait de l'électricité. » Elle fronça les sourcils. « Je simplifie beaucoup, mais j'en sais pas trop à ce sujet. Désolée. Mais en gros donc, c’est ce qui permet d'avoir de l'électricité. » Si seulement elle avait Wikipédia sous la main. Ce qui pouvait manquer été aussi était la présence de guirlandes électriques alors elle proposa une solution à son ami, « Merci, mais non. Je crois que ça me rendrait triste quand les piles seront vides. Puis c’est déjà bien pour cette année, si je refais la décoration je n’aurai jamais fini tout ce que j’ai à faire avant Noël. » Elle tapota l'épaule du brun, « Une autre fois alors. Hésite pas à me dire en tout cas. »

Ce que le brun ne lui avait pas encore dit, mais ce dont elle s'était rendu compte : son frère qui ne laissait pas Del indifférent. Et son sous entendu ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, si elle en jugeait par la teinte rouge que venait de prendre les joues de ce dernier. Était-elle satisfaite de sa petite personne ? Parfaitement. « Si ça n’arrivera ni avec l’une ni avec l’autre, je ne vois pas de quoi tu parles. » Un reniflement amusé plus tard, elle lui lança un regard peu impressionné, « Ben voyons. Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu. » Elle n'insista pas plus, ceci dit et le sujet divergea sur la façon dont il gérait les enfants, elle eut un reniflement amusé à la mention de sagesse, mais se contenta de hocher la tête, « Si on peut rendre la journée un peu plus agréable pour les adultes comme pour les enfants, pourquoi se priver ? » « Trinquons donc à ça. » C'est ce qu'ils firent. Le chocolat chaud, pas forcément le manilleur qu'elle eut but lui réchauffa les entrailles, chose nécessaires, puisqu'ils se trouvaient en mer, en quête d'une nouvelle île.

Mer qui était très agitée et les fit passer par dessus bord. Une fois qu’elle refait surface, Casey s'enquit sur l'état de santé de son ami, qui émergea des flots quelques secondes après elle, « Oui, présent en un seul morceau ! On devrait pas s’attarder, qui sait quelles créatures vivent sous les flots. » Elle frissonna à cette pensée, ça n'avait absolument rien à voir avec la neige qui s'infiltrait dans ses vêtements alors qu’elle rampait au sol. « Soyons prudent, le plus vite au rejoint la terre ferme, plus vite ça ira. » Du moins l'espérait-elle. « On aurait dû demander à Kanoa de venir avec nous, il aurait pu le remarquer si c’est vraiment comme la montagne enneigée ! » Elle se tourna vers le brun, « Tu crois? Mince, on a manqué une opportunité en or. » se plaignit-elle alors qu’elle se mettait à tousser après avoir bu la tasse. Elle recracha une bonne dose de neige, sa tête passant dans un gros tas de neige. Elle n'entendit pas Cain exploser de rire, ses pensées suivants celles de l'oiseau. Oh, combien il aurait voulu voir l'ermite comme ça ! « J’ai pied Casey ! On devra pour voir réussir à avancer en marchant jusqu’à cette plage, là-bas ! » Le caracal poussa un soupir, alors qu'il voyait le chevelu se lever, Casey l'imitant dans la foulée, qui trébucha sur des brindilles, « Ah ! Je me suis pris les pieds dans des algues. » *Je suppose qu’on va s’enfoncer dans les bois maintenant.* Le caracal grogna, *Apparemment. Espèce d'idiots.* grommela-t-il alors qu'il avait les pattes dans la neige, au froid, ce qui était inacceptable. « Le sable a une drôle de consistance je trouve. » Remarqua sa sorcière avec brillance alors qu’elle devait vouloir le faire passer entre ses doigts. *C'est pathétique.* et si un félin pouvait rouler des yeux, il l'aurait fait.

Casey imita son ami, essorant également son épais haut. « Il va falloir se frayer un passage dans la forêt. Je ne vois pas de chemin, mais on ne peut pas rester exposés au vent comme ça où on va tomber gravement malade. Espérons que nous ne rencontrons personne d’hostile... » En même temps, elle se saisit d'un bon monceau de bois, estimant qu'à défaut de lui servir d'épée, l'envoyer dans la tronche de quelqu'un ça pouvait être efficace, au moins comme diversion, alors que Del attrapait sa propre arme de fortune. Ils avaient fière allure, les sorciers, munit de leurs brindilles. *Et bien on a retrouvé l’ancien rouleau à pâtisseries au moins. Je me demande comment il est arrivé si loin de la porte d’entrée, ceci dit.* *Il me semble qu'il avait été balancé sur Casey durant une partie de je-sais-pas-quoi.* Ce qu'il en savait lui des jeux humains, *Tu penses que le ridicule tue?* Il y tenait à sa sorcière mine de rien, mais il fallait reconnaître qu'ils faisaient pitié. L'un comme l'autre. « Tu t'y connais mieux sur ce genre de terrain, alors je m'en tiens à tes recommandations. » Brave petite. D'ailleurs, au moment même où ils entrèrent dans les bois, prit soin de faire des petits tas de sable à des endroits réguliers si jamais ils devaient retrouver leur chemin. « J’aurais pu marquer notre chemin, mais il va juste falloir faire attention. Pour l’instant la mousse ne pousse que du côté face à la plage des troncs. N’empêche qu’on n’a ni vêtements de rechanges ni vivre… Soyons prudent... » Elle tourna la tête vers son ami, « Je, erm, fais de tout petits tas de sable, pour qu'on se retrouve. J'espère que ça sera utile ? » Ou alors ça avait été une idée très stupide.

« Au moins, on est à l'abri du vent. En quelque sorte. » Mais il ne faisait pas une grosse chaleur quand même. Sauf qu'ils avaient parlé trop vite « T'aurais clairement du voir avec Kanoa pour venir ici. Regarde, il y a de la neige partout ! Alors qu'on n'est pas dans les montagnes. » Voilà qui était fort mystérieux. Puis elle eut un sursaut et tomba à terre, se tournant par réflexe pour apercevoir un loup qui lui léchait le visage. « Delvan ? » murmura-t-elle, convaincu que hausser la voix ferait d'elle le prochain repas de l'animal. En levant les yeux vers les branches des arbres, elle remarqua aussi la présence d'oiseaux qui ne semblait pas dérangée par leur présence. L'un d'entre eux se lit d'ailleurs à voler au-dessus d'elle, piaillant joyeusement. « Hm. » Elle tourna la tête pour éviter un coup de langue sur sa bouche et son regard tomba sur celui d'une biche et son faon. « Je crois qu'on est dans la forêt de Blanche-Neige. » continua-t-elle sur le même ton, plus pour elle-même que pour son partenaire, qui ne devait connaître que le conte originel et non le dessin animé. Et la suite, c'était quoi? Ils allaient trouver une maisonnette habitée par sept nains ? À la limite, elle préférait rencontrer les membres de la compagnie qui avait repris Erebor, mais elle doutait que ça se produise.

_________________


You've always had the power right there in your shoes, you just had to learn it for yourself.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l https://daearen.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth https://daearen.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 https://daearen.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Delvan SigorelDelvan Sigorel

Modératrice
Natif de Kyngdon

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Tumblr_lpqrpyAW9p1qfewtmo1_500

Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 389
Ϟ Points : 256
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Avatar : Paigie | Signature : Toothi
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 27 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades, Air Comprimé
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : En couple avec Chadwick Bloodworth
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyLun 14 Oct 2019 - 14:30


La mondanité de leurs retrouvailles matinales ne fait pas long feu, vite éclipsée par leurs aventures d’explorateurs en herbe. Peut-être que s’ils étaient dans leur état normal, les deux s'apercevraient qu’il n’y a rien de plus étrange et insensé que Delvan prenant part à une quelconque exploration, mais ce n’est pas le cas. Ils entrainent donc leurs guides derrière eux, dans le froid de l’hiver, même si on est loin de l’océan déchaîné que les deux compères voient, tout ça par la faute d’un stupide chocolat chaud. « Ah ! Je me suis pris les pieds dans des algues. » On atteint tout de même des sommets de ridicule, songe Elisha avec dépit, alors que Casey trébuche sur un tas de brindilles. « Il vaut mieux que ce soit des algues qu’un animal marin qu’on ne connaît pas. » Il leur en foutrait des algues à ces idiots. Le volatile suit malgré tout le mouvement alors que les deux jeunes gens entrent dans les bois. Autant s’assurer que son sorcier ne se casse pas un bras. C'est pathétique. Certes, mais c’est pas vraiment nouveau pour ces deux-là. Ils sont l’illustration parfaite que le ridicule ne tue pas. Il me semble qu'il avait été balancé sur Casey durant une partie de je-sais-pas-quoi. Tu penses que le ridicule tue? Une fois n’est pas coutume, Elisha éclate de rire. L’écho direct à sa propre observation ne peut pas le laisser de marbre, surtout avec le ton un brin inquiet du gros matou. Si c’était le cas, ça ferait un moment que ces deux-là ne seraient plus dans le coin. Tu as déjà vu Delvan essayer de courtiser un autre être humain ? Ça l’aurait définitivement tué sur le coup. Il se fait un peu plus sérieux en observant la jeune femme ramasser la neige à mains nues. Le froid, par contre, il faut s’en méfier. Aussi distrayant que tout ça soit, j’espère que ça ne va pas durer longtemps.

D’ailleurs, qu’est-ce que Casey fiche à entasser la neige ? « Je, erm, fais de tout petits tas de sable, pour qu'on se retrouve. J'espère que ça sera utile ? » Delvan cligne des yeux. Il est sceptique, le natif, ça peut se voir facilement, même s’il essaie de ne pas trop enfoncer sa camarade. Qu’est-ce qu’ils apprennent dans cet autre monde, à l’école, vraiment ? Bon, ok apparemment des trucs sur des centrales nucléaires avec des fissions d’atomes, de la vapeur d’eau et la fameuse électricité. Mais ça n’empêche pas les bases du repérage, non ? Il secoue la tête. « Les tas ne seront intactes que si on a beaucoup de chances. Comme on a la mousse sur les arbres pour nous repérer, on n’a pas besoin de s’en remettre à quelque chose qui peut être détruit si facilement, que ce soit par de potentielles formes de vie intelligentes et hostiles, ou simplement par les animaux du coin. » Il sourit tout de même, espérant ne pas décevoir la jeune femme avec ses explications. « On trouvera une autre façon de marquer notre chemin si ça change. Des branches cassées, par exemple, peuvent être une bonne idée. Après, il faut savoir si on préfère retrouver notre chemin ou éviter d’être trop faciles à pister. » Dilemme quand tu nous tiens.

Heureusement pour eux, la forêt ne présente rien d’hostile, au contraire même. « Delvan ? » Il s’est tourné avant d’entendre son nom murmuré, alerté par le bruit des pattes dans la neige fraîche qui recouvre le sol. N’en déplaise à sa cousine et à sa soeur, il a tout de même quelques réflexes. En constatant que le loup ne fait pas preuve d’agressivité, il fronce les sourcils, mais n’intervient pas. « Je crois qu'on est dans la forêt de Blanche-Neige. » Il hausse un sourcil. « Blanche-Neige ? Quel rapport entre cette forêt et le conte ? A part la neige, bien sur... » Casey a vraiment le don de le rendre perplexe, mais au moins propose-t-elle des idées. « Peut-être est-ce un guide ? » C’est l’explication la plus plausible. « Mais si tous ces animaux sont des guides », commence-t-il en regardant autour d’eux, « la question est de savoir s’ils ont leurs sorciers avec eux ou si l'île est inhabitée et ils ne les ont donc pas encore rencontrés. » Rien que d’y songer, ça le rend triste, car sorcier et guide ne sont pas supposés vivre séparés l’un de l’autre en ignorant ce lien si mystérieux qui les unit. Delvan sort de ce genre de considération quand plusieurs oiseaux tournent autour de lui avant de continuer plus loin dans la forêt, se posant sur une branche et tournant la tête, comme s’ils attendent d’être suivis. « Je crois qu’ils nous montrent le chemin. » Vers où, c’est une autre question. Il se penche pour prendre la main de Casey et l’aider à se relever, désormais que le loup s’est un peu reculé et a arrêté de lui baver dessus. « En route, camarade ! »

_________________


Find light in the beautiful sea, choose to be happy. We're like diamonds in the sky.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Casey BloodworthCasey Bloodworth

Modératrice
Nouvel habitant

Cain

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 2400
Ϟ Points : 4261
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Photohraphe | Tumblr | .wings
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans | 7 août 1995 | Cheveux turquoises
Ϟ Pouvoir : Manipulation du sable (et terre) | Tempête de Sable | Contrôle & Empathie sur la végétation | Jet d'épines
Ϟ Guide : Charmant caracal du nom de Cain, aussi grincheux qu'il est mignon.
Ϟ Statut Social : Enfin, en couple avec Elwyn Black. Il était temps, vraiment.
Ϟ Métier(s)/autres : Commence à être très subookée entre l'institut, ses deux jobs, l'apprentissage chez Athéna et éventuellement Declan. Burn-out sur le feu.
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam | Appartement | Pas loin du grand-frère & de sa mère.



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyDim 27 Oct 2019 - 18:10


La morosité de Casey était bien loin, vieux souvenir du mois précédent alors qu'elle suivait son ami à la découverte de cette nouvelle île, inconnue de tous. Ce n'était sans compter la présence d'algues, qui recouvraient le sable, alors qu'ils rejoignaient la terre, « Il vaut mieux que ce soit des algues qu’un animal marin qu’on ne connaît pas. » Hochant vigoureusement la tête, elle se débarrassa d'une algue en secouant son pied, envoyant au loin quelques brindilles de bois humide, recouvert de neige. Cain ne pouvait s'empêcher de faire partager combien ce qui se déroulait sous ses yeux le désespérait, *Certes, mais c’est pas vraiment nouveau pour ces deux-là.* Soit, mais ça n'enlevait en rien le ridicule du moment. Ce qu'il mentionna également, roulant des yeux s'il en avait été capable, en entendant le piaf éclater de rire. Il n'empêche qu'il en a les moustaches qui tremblent légèrement d'amusement, ce qu'il refusera d'admettre, en suivant du regard la scène qui se déroulait sous leurs yeux. *Si c’était le cas, ça ferait un moment que ces deux-là ne seraient plus dans le coin. Tu as déjà vu Delvan essayer de courtiser un autre être humain ? Ça l’aurait définitivement tué sur le coup.* Un grognement et reniflement amusé plus tard, Cain en aurait roulé des yeux s'il en avait été capable, *Je suis pas aussi obtus que Casey. Et encore, elle a bien vu ces tentatives ridicules d'attraper le regard de Chadwick.* En l'état des choses, il en venait à se demandait si ça ne venait pas du côté paternel des Bloodworth ce manque de prise de conscience sur les gens qui les entouraient. *Les humains se compliquent beaucoup trop la vie.* conclut-il avec un énième soupir. Il retint un frémissement en voyant sa sorcière prendre de la neige à pleines mains, *Le froid, par contre, il faut s’en méfier. Aussi distrayant que tout ça soit, j’espère que ça ne va pas durer longtemps.* *Je le souhaite tout autant. Delvan risque de voir certains de ses vêtements disparaître.* ajouta-t-il, avec une légère tendresse en pensant à la fâcheuse habitude de la jeune femme de dérober les fringues de ses proches.

Une autre habitude de la sorcière était de laisser libre cours à sa paranoïa pour ne pas être prise par surprise, usant donc de sa magie pour créer des tas de sable de façon régulière. Sauf que la boisson chocolatée, ou plutôt ce qui se trouvait à l'intérieur, devait dérégler sa magie, puisqu'en fin de compte, elle décida de faire des petits tas de neige. *Oh, Casey.* ne put-il retenir, passant une patte sur son museau, espérant cacher cette vision ridicule. Elle partagea la nouvelle à son ami ceci dit, sauf qu'elle a trop été habitué à voir un regard sceptique sur d'autres visages qu'elle ne manqua pas celle du brun. À quoi pensait-elle ? Bien sûr qu'elle ferait quelque chose de stupide. Elle y était abonnée de toute évidence. Alors elle se contenta de hocher la tête « On trouvera une autre façon de marquer notre chemin si ça change. Des branches cassées, par exemple, peuvent être une bonne idée. Après, il faut savoir si on préfère retrouver notre chemin ou éviter d’être trop faciles à pister. » « Et faire un tout petit signe sur l'écorce d'un arbre? Est-ce que ça ne pourrait pas être une idée ? » tenta-t-elle doucement, avec une certaine hésitation. Ça ne l'enchantait pas vraiment, de devoir potentiellement blesser les arbres. Ce qui pouvait potentiellement la blesser était le loup qui lui léchait la figure. Mais son manque d'agressivité l'étonna, de même que la présence d'animaux réputés pour être plutôt craintif des humains. Ce qui la fit penser à Blanche-Neige. « Blanche-Neige ? Quel rapport entre cette forêt et le conte ? À part la neige, bien sur... » Elle se contorsionna pour lancer un regard confus à son ami. « Les enfants ont manqué de t'expliquer un bon nombre de choses sur la revisite des contes, dans notre monde. » Lâcha-t-elle doctement. Elle lui expliquera plus tard, maintenant elle proposait l'hypothèse des guides, « Mais si tous ces animaux sont des guides, la question est de savoir s’ils ont leurs sorciers avec eux ou si l'île est inhabitée et ils ne les ont donc pas encore rencontrés. » Elle fronça les sourcils et s'accroupit pour être à niveau du loup, « Monsieur, ou madame le loup, » elle n'irait pas vérifier, merci bien. La pensée tira un éclat de rire à Cain, « est-ce que vous êtes un guide ? » Les rires du caracal s'accentuèrent à la vision de sa sorcière parlant dans le vide, *Pourquoi on n'a rien pour, c'est quoi le mot? Ah, filmer ça ?* La vie était trop cruelle. La loup se contenta de pencher la tête sur le côté, confus. « Hm. Ça m'aide pas des masses. »

Les battements d'ailes lui fit lever la tête, laissant de la place au loup lui lécher une partie du cou. Ce qui la fit pouffer, la chatouillant. « Je crois qu’ils nous montrent le chemin. » Le loup recula alors que Delvan s'approchait et l'aida à se relever. « On dirait bien ouais. » Elle espérait qu'ils ne les mèneraient pas dans la maison de la sorcière d'Hansel et Gretel. « En route, camarade ! » Elle hocha la tête et ils se remirent en marche, suivant les oiseaux. Un rire lui parvint aux oreilles et se tourna la tête pour tomber nez à nez avec un, « lutin ? » s'exclama-t-elle avec stupeur. « Del, j'hallucine ou tu vois comme moi ? » chuchota-t-elle alors qu'elle voyait d'autres lutins maintenant, des lutins aux visages qui ne lui étaient pas inconnus pour certains. « Je crois que je viens de voir mon oncle, sous forme de lutin. » avec un bonnet à grelot qui cachait son crâne chauve et comme s'il semblait lire ses pensées, le lutin en question se tourna vers elle, un regard sévère sur le visage, d'accord, son crâne rasé. Elle fit aussi un Elwyn lutin, Anya, Thomas et plein d'autres personnes. Son père la fit s'arrêter et s'accrocher au bras de son ami. « Je ne sais pas ce qui se passe, mais je suis perplexe. » Énonça-t-elle lentement, alors qu'elle voyait aussi des visages inconnus. Peut-être de gens que Delvan connaissait ? Enfin tout ça ne leur disait pas où ils les menait.

_________________


You've always had the power right there in your shoes, you just had to learn it for yourself.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l https://daearen.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth https://daearen.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 https://daearen.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Delvan SigorelDelvan Sigorel

Modératrice
Natif de Kyngdon

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Tumblr_lpqrpyAW9p1qfewtmo1_500

Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 389
Ϟ Points : 256
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Avatar : Paigie | Signature : Toothi
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 27 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades, Air Comprimé
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : En couple avec Chadwick Bloodworth
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel EmptyVen 8 Nov 2019 - 16:13


Une fois commence à devenir coutume, les guides s’inquiètent de leurs sorciers. Avec deux imbéciles dans le genre, il faut dire, ils ne sont pas gâtés par une sérénité d’esprit quant à leur sécurité. Heureux sont ceux qui ne sont pas liés à des idiots téméraires et ridicules. Et en encore plus heureux sont ceux qui n’ont pas à supporter les stupides élans de coeur dont certains, Delvan tout particulièrement, sont si souvent victimes. Je suis pas aussi obtus que Casey. Et encore, elle a bien vu ces tentatives ridicules d'attraper le regard de Chadwick. Les humains se compliquent beaucoup trop la vie. L’oiseau pousse un soupir à fendre l’âme à la mention du rouquin, les yeux toujours fixés sur le pitoyable spectacle que les deux meilleurs amis offrent, perdus dans leur hallucination partagée. Je ne sais pas combien de temps ça va durer comme ça, mais je ne supporte plus ce comportement. Il ne l’a jamais supporté, pour commencer. Comment tu fais avec Elwyn et Casey ? Il se sentirait obligé d’en violenter un pour qu’il aille parler à l’autre, il en veut pour preuve qu’il a déjà beaucoup de mal à ne pas le faire avec son sorcier alors que ça dure depuis beaucoup moins longtemps. N’empêche que ce n’est pas le danger immédiat. Ca, c’est le froid. Il ne faudrait donc pas que les deux hallucinés restent trop longtemps dehors dans la neige. Je le souhaite tout autant. Delvan risque de voir certains de ses vêtements disparaître. Après avoir vécu le dernier mois avec Casey à la maison, Elisha sait reconnaitre la sagesse dans ces propos. Le truc, c’est que les habitants de cet autre monde ont tout de même des gardes robes sacrément impressionnantes par rapport aux standards du Kyngdon, ou quelques vêtements font souvent l’affaire, rien de plus que le nécessaire. Bah, si Casey emprunte quelque chose, Delvan ne manquera pas de lui demander de le lui rendre plus tard.

Ce qu’il ne manque pas de non plus de faire, c’est de remarquer que la technique que Casey utilise pour marquer leur chemin ne lui semble pas la plus appropriée. Il lui fait donc remarquer la position de la mousse sur les troncs et la façon dont cela indique d’où ils viennent. Pour l’instant, c’est bien suffisant pour se repérer. Ils discutent un peu de ce qui conviendra de faire plus tard. « Et faire un tout petit signe sur l'écorce d'un arbre? Est-ce que ça ne pourrait pas être une idée ? » Il hausse les épaules. « Ca suppose qu’on va repasser exactement au même endroit. Le mieux est de faire attention à des indications qui existent déjà, comme pour la mousse. Par exemple, depuis notre arrivée, le terrain avance en pente dousse. On a croisé une grosse souche sur notre gauche et, là bas, », il pointe un peu plus loin, « il y a trois rochers rapprochés. En gardant tout ça à l’esprit, on ne devrait pas avoir de mal à retrouver notre chemin pour le retour, peu importe la direction dont on vient. » Il sourit, essayant de se montrer encourageant et rassurant. Ce n’est pas quelque chose qui l’inquiète, en tout cas, alors il essaie de communiquer cette confiance à son amie. « Je ne suis pas aussi bon à ça que Cahira ou Philie, mais je me débrouille aussi, t’inquiète pas. » Il n’a clairement pas la mémoire de sa cousine ou l’expérience de sa soeur, mais il est plus attentif que ce que les gens ont tendance à penser.

Plus que la topologie, ceci dit, c’est la faune qui choquent les deux visiteurs. Casey fait une remarque sur Blanche-Neige, mais Delvan ne réussit pas à voir le rapport, chose qu’elle attribue aux revisites dont les contes ont fait l’objet dans son monde à elle. Soit, ça a l’air plus cool que ce dont lui-même se souvient. Les animaux sont si amicaux et accueillants qu’il lui parait en revanche logique de se demander s’ils sont des guides. « Monsieur, ou madame le loup, est-ce que vous êtes un guide ? » Le regard que le loup lance en retour est suffisant pour arracher un rire joyeux à Delvan, hilarité qui ne se retrouve que accrue par la remarque dépitée de son amie. Une fois un peu calmé, le brun n’a pas d’autre choix que de remarquer l’attitude étrange des autres animaux. C’est comme s’ils eassayaient de les guider dans la forêt. Il prend le temps de jeter un coup d’oeil aux alentours avant de se mettre en route, Casey avec lui. La forêt est calme et, malgré le froid, marcher entourés de tous ces petits compagnons est agréable. C’est un peu enchanteur, ce qui tombe bien pour Noël. Un autre truc qui tombe bien pour noël c’est un « lutin » et ses amis. « Del, j'hallucine ou tu vois comme moi ? » Il est tout aussi choqué que la Bloodworth, mais il ne peut pas détacher son regard des petits-êtres qui se joignent maintenant à eux. Il y en a qui a le même visage que son oncle et c’est celui-ci qu’il fixe alors qu’il monte à dos de biche. Tout à fait normal, oui. « Si tu hallucines, moi aussi. » Elisha a envie de leur crier à eux deux que c’est exactement ce qui se passe, en effet, mais il ne peut communiquer qu’avec son sorcier et ce dernier ne semble pas l’entendre.

« Je crois que je viens de voir mon oncle, sous forme de lutin. » Delvan n’a jamais vu l’oncle en question, alors il ne peut que faire confiance à sa meilleure amie. « C’est une réunion ou quoi ? Le mien est là-bas, en train de se servir d’une biche comme monture… Peut-être que ce sont des créatures qui sont obligés de se nourrir de nos souvenirs pour prendre forme ?. » A ce stade, toutes les hypothèses sont bonnes à être formulées. Parce qu’il faut avouer qu’il y a une bonne dose de visages qui lui sont familiers, mais associés à des corps et des dimensions qui le sont beaucoup, beaucoup moins. Ca lui donne presque la nausé. « Je ne sais pas ce qui se passe, mais je suis perplexe. » La façon dont elle s’accroche à son bras ne lui dit rien qui vaille alors il lui ébouriffe les cheveux de sa main libre, même si la question de ce qui l’a perturbée plus que le reste est évidente dans le regard qu’il lui adresse. « Restons prudents », il chuchote pour qu’elle soit la seule à l’entendre. Malgré tout ça, il ne perd pas de vue le chemin qu’ils empruntent et tente de mémoriser le plus de détails possibles pour se retrouver facilement si besoin est. Parce que Delvan ne peut s’empêcher de s’inquiéter : être guidés, c’est bien, encore que ça dépend de guidés vers où. La réponse aurait dû être évidente en considérant la période de l’année, la neige, la présence d’animaux comme enchantés et enchanteurs, et celle des lutins. « On a trouvé l’île du Père Noël, Casey.. » Cette fois-ci le murmure est émerveillé. Quelle chance ils ont eu ! Quelle merveilleuse récompense pour avoir bravé les flots ! Par contre… « C’est Declan ?! » Il doit y avoir un problème. Le shérif n’est pas un homme que Delvan décrirait comme respirant la générosité, l’accueil, la bonté et tout ce que le père noël incarne. « Il y a un problème, un gros problème. Cette île n’est pas ce qu’elle semble être, elle joue avec nos esprits !. »

_________________


Find light in the beautiful sea, choose to be happy. We're like diamonds in the sky.

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Contenu sponsorisé





Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Vide
MessageSujet: Re: Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel   Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Everyone smiles as you drift past the flowers | Delvan Sigorel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: KYNGDON :: CENTRE DU VILLAGE-