-42%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
129.99 € 225.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Gabriel MogensenGabriel Mogensen

Modératrice
Nouvel habitant

What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mbfie8INpM1ro1jt0o1_500

Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 291
Ϟ Points : 160
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Delvan, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyLun 4 Mar 2019 - 21:13


T'es sûre que c'est pas juste une image qu'il projette de lui ? Parce qu'il semble assez décider à fouiner un peu partout. Il le cache mieux que d'autres, ceci dit. Il le cachait, vraiment ? Daisy n’avait pas cette impression, mais il fallait dire qu’elle avait le droit aux commentaires sarcastiques et autres réflexions que le danois passait sous silence quand il s’adressait à d’autres personnes. Elle le connaissait mieux que personne dans ce monde, de ça elle était sure et certaine. Je ne sais pas… Il est moins calme qu’il n’en a l’air, même s’il reste trop calme à mon goût, mais quand il est question de morale et de bien et de mal, il a une idée assez arrêtée sur les choses. Et pour l’instant, je ne l’ai jamais vu aller à l’encontre de ce qu’il dit. Et je trouve ça bizarre, parce que les gens, ils font plein de choses contradictoire d’habitude, non ? Elle n’était pas certaine de ce qu’elle avançait, réflexions tirées de ces longues séances de thérapies auxquelles elle assistait, plus concentrée maintenant que Gabriel avait accepté d’envisager son rôle en tant qu’animal thérapeutique, et de ce qui se disait dans le bureau. Daisy trouvait souvent que ça manquait de logique, surtout quand elle comparait avec ce qu’elle connaissait, c’est à dire son sorcier, et il devait ensuite patiemment lui expliquer que la logique n’était pas évidente, qu’il fallait se fier à plus qu’aux paroles. Elle n’avait pas besoin avec lui, alors elle avait encore du mal à comprendre. Pourtant, le danois insistait qu’elle y arriverait avec le temps. Peut-être était-ce parce qu’elle était encore toute jeune ?

Daisy ignorait toujours ce qui faisait qu’elle ne saisissait pas aussi bien que les autres les subtilités des sentiments et des actions humaines. Une preuve supplémentaire était la tristesse de Cahira qu’elle n’avait pas remarqué jusque là alors qu’il avait suffit de quelques instant pour que la petite Ava s’en rende compte. La jeune fille était impressionnante ! En partie oui. Mais... mais certains visages ici viennent de chez nous. Quoi ? La chienne, confuse, pencha la tête sur le côté. Chez vous, chez vous ? Du Kyngdon ? Mais comment ça se fait ? On devrait demander à ce monsieur, peut-être qu’il sait comment ils sont arrivés là ! Ou pourquoi ils ne sont pas revenus chez vous... Elle commençait à imaginer, et donc à craindre, le pire. Soudainement, l’homme ne lui apparaissait plus comme un cowboy avenant et sympathique, mais comme un possible sociopathe qui cherchait juste à les attirer dans un piège. Tu crois qu’ils leur ont lavé le cerveau ? Genre, ils avaient pas assez de gens pour faire tout le travail dans le village et du coup ils ont récupéré vos amis ? Elle n’était peut-être pas douée pour prendre des pincettes et faire attention aux émotions des autres, mais un problème concret comme ce complot-ci, elle pourrait y faire quelque chose. Elle pourrait défendre ses amis de ce danger. Est-ce que Gabriel est au courant ? Le psychologue soupçonnait-il aussi leur interlocuteur ou alors n’avait-il aucune idée de ce que vivaient Elroy et Cahira ? Elle avait envie d’en discuter avec lui, mais elle n’osait pas, parce que c’était quelque chose d’intime que la grenouille venait de lui confier et, sans son autorisation, elle n’irait pas le répéter. La confidentialité, que ça s’appelait, comme Gabriel s’était tué à lui expliquer. Elle mourrait d’envie de lui faire savoir qu’elle mettait le principe en action, mais la discussion était bien trop sérieuse pour ce permettre ce genre de remarque à côté. En revanche, elle commençait à faire d’autres liens. Oh ! Je sens une odeur familière depuis qu’on est ici, mais peut-être que c’est ça ! Peut-être que ces gens ont de la famille que j’ai croisée et donc c’est pour ça que ça sent similaire. Elle voyait difficilement une autre explication car l’odeur en question était complexe, loin d’être assimilable à un végétal ou un type de sol et pas assez courante pour être lié aux chevaux ou au bétail.

Loin de ces considérations olfactives, Gabriel était attentif à l’échange qui avait lieu entre la petite fille et la maîtresse d’armes du Kyngdon. Il en apprenait un peu plus sur le village de bannis en même temps qu’Ava. Il appréciait l’idée des badges pour célébrer la magie des sorciers, mais était un peu appréhensif à l’idée que tout le monde sache aussi facilement ce qui se passait dans la vie des autres. Surement un peu de cette paranoïa si propre à leur univers et aux politiques qui y avaient lieu qui l’avait suivi jusqu’ici. « C'est vrai que je peux les faire moi-même, mais c'est moins amusant. » Moins communautaire aussi, nota le psychologue. « Tu peux peut-être proposer à tes amis que vous fassiez ça les uns pour les autres ? » Elle avait l’air si déçue qu’il ne s’était pas privé de proposer cette alternative, au cas où ça pouvait satisfaire la petite demoiselle. La discussion avec Samuel était bien plus neutre, mais l’homme faisait de son mieux pour répondre à leurs question et sa serviabilité était appréciée. « Le marché a lieu deux fois par semaine. Si vous souhaitez revenir faire un tour, ce sera le jeudi, pour la prochaine fois. » Toujours bon à savoir, et ça éviterait à Alexander d’avoir à tout leur expliquer lui-même et leur rappeler des détails dans le genre. « Nous faisons rarement commerce avec les habitants de Sanbrooke parce que nous vendons les mêmes types de produits. Mais ça peut arriver, lorsque les récoltes sont mauvaises dans un village ou dans l'autre. » Il n’y avait donc pas de spécialités tout à fait locales ? C’était une petite déception pour le touriste curieux qui sommeillait en Gabriel, mais bien moins important pour l’explorateur en herbe. « Et commerce à part, vous avez quand même régulièrement contact avec eux ? » A son avis, c’était intéressant de savoir comment les choses fonctionnaient entre les deux villages de sorciers avant de venir compliquer tout ça avec le Rowcaslte, le Meiklam, le Kyngdon et le Melwall. Cahira, elle, continuait sur le thème des commerces et Ava se fit un plaisir de prendre en charge la réponse à la coréenne. Voilà qui allait surement guider la suite de leur journée…

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen https://daearen.forumactif.org/t1009-journal-de-bord-de-gabriel-mogensen

Cahira MorriganCahira Morrigan

Modératrice
Natif de Kyngdon

Elroy

Ϟ Inscription : 13/02/2017
Ϟ Messages : 724
Ϟ Points : 1615
Ϟ Avatar : Bae Doona
Ϟ Crédits : jenesaispas (av.) | Paigie (sign.) Mertesger (gifs)
Ϟ Autre(s) compte(s) : Casey | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 32 ans | 1er janvier 1987
Ϟ Pouvoir : Téléportation | Téléportation d'objets
Ϟ Guide : Elroy, la rainette aux yeux rouges
Ϟ Statut Social : Relation polyamoureuse avec Arthur et Raleigh, qui a disparu pendant onze ans
Ϟ Métier(s)/autres : Chasseuse | Maître d'armes | Messager
Ϟ Lieu de résidence : Le Kyngdon



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyVen 15 Mar 2019 - 18:12



Elroy, il ne pouvait pas prétendre connaître parfaitement Gabriel. Loin de là même. Une chose était certainement cependant, l'homme maîtrisait très bien ses émotions, ou du moins, voilà l'impression qu'il ressentait en présence du psychologue. Il ne pouvait qu'émettre des hypothèses donc. *Je ne sais pas… Il est moins calme qu’il n’en a l’air, même s’il reste trop calme à mon goût, mais quand il est question de morale et de bien et de mal, il a une idée assez arrêtée sur les choses. Et pour l’instant, je ne l’ai jamais vu aller à l’encontre de ce qu’il dit. Et je trouve ça bizarre, parce que les gens, ils font plein de choses contradictoires d’habitude, non ?* C'était assez intriguant, effectivement. *C'est peut-être en rapport avec son passé qu'il est comme ça ? En plus de son emploi ?* il fit une légère pause, puis reprit *Il me semble avoir compris que les études, dans l'autre monde peuvent être assez longues, et qu'après on peut pratiquer son emploi pendant un long moment, s'il a travaillé pendant longtemps, peut-être qu'il n'arrive pas trop à s'en détacher dans sa vie privée aussi ?* Il espérait pouvoir aider un peu la jeune guide, mais malheureusement, il était encore moins avancé que Daisy, sur ce coup.

Contrairement à ce que Cahira pensait, ce qu'Elroy pensait, sa tristesse avait été perçue par plusieurs personnes, notamment une enfant. Alors Roy expliqua rapidement à Daisy le pourquoi du comment, assez succinctement. *Chez vous, chez vous ? Du Kyngdon ? Mais comment ça se fait ? On devrait demander à ce monsieur, peut-être qu’il sait comment ils sont arrivés là ! Ou pourquoi ils ne sont pas revenus chez vous...* Elroy se tendit légèrement, mais Daisy continua, *Tu crois qu’ils leur ont lavé le cerveau ? Genre, ils avaient pas assez de gens pour faire tout le travail dans le village et du coup ils ont récupéré vos amis ?* S'il avait pu, il aurait grimacé. Parce qu'il y avait ça aussi. Cahira, elle se souvenait de tout, mais ce n'était pas toujours le cas de tout le monde, et avec les années passantes, certains détails pouvaient disparaître. *Je ne sais pas. On ne sait pas. Et là, ce n'est peut-être pas une bonne idée de lui en parler, puisqu'il a l'air assez ouvert à la discussion, ça pourrait le braquer. Il faudra surtout qu'elle prenne son courage à deux mains et engager la conversation avec une personne qui pourrait se souvenir d'elle.* Elle en avait, du courage à revendre, Cahira, mais elle avait aussi des blessures à l'âme encore bien trop béante. *Est-ce que Gabriel est au courant ?* Est-ce qu'une rainette pouvait hausser les épaules ? Probablement pas, mais le sentiment y était. *Je l'ignore ? C'est toi la mieux placée pour le savoir.* Répondit-il gentiment. Le sorcier était fin observateur, c'était certain, alors avait-il remarqué quelque chose ? *Oh ! Je sens une odeur familière depuis qu’on est ici, mais peut-être que c’est ça ! Peut-être que ces gens ont de la famille que j’ai croisée et donc c’est pour ça que ça sent similaire.* Voilà qui était intéressant et surtout, une bonne distraction. *C'est intéressant ce que tu dis, puisque depuis quelque temps, Cahira a l'impression que nous sommes suivies. Tu parviens à reconnaître si l'odeur est humaine ou non ?* Il réfléchit un instant, repensant à ce qu'il savait des chiens, puis reprit *Tu dois avoir l'ouïe extrêmement fine aussi, donc peut-être que tu pourrais repérer où cette personne, si s'en est une, se trouve ?* Voilà une mission pour la jeune guide, allait-elle l'accepter ?

Cahira, elle se concentrait sur autre chose, à savoir la conversation qui se déroulait devant elle. « Si tu es psychique, tu as quoi comme pouvoir ? » Elle observa la jeune fille longuement, avant de prendre une décision. Elle s'accroupit pour être à la hauteur de la demoiselle. « Certaines personnes pourraient mal prendre ce genre de question, puisque garder son pouvoir un secret peut être un atout considérable en cas de gros problèmes. » Cahira, donneuse de leçon professionnelle. Pour une fois que ça n'impliquait pas des ecchymoses, ça méritait d'être célébré. Puis elle se redressa, puisque Alexander se souvenait d'elle, il était plus que probable qu'il l'ait vu utilisé son pouvoir il y avait des années de cela. « Je me téléporte. » avoua-t-elle enfin. Roy roula des yeux devant les manières de sa sorcière, et dire qu'elle ne prenait pas de cours de théâtre, à croire qu'elle était naturellement dramatique. « C'est vrai que je peux les faire moi-même, mais c'est moins amusant. » Que répondre à ça ? Gabriel s'en chargea. « Tu peux peut-être proposer à tes amis que vous fassiez ça les uns pour les autres ? » Voilà une alternative plutôt sympathique, pour qui aimait.

La conversation sur le commerce entre Alodia et Sandbrooke continuait, après avoir mentionné où ils étaient logés pour le moment. Si elle était reconnaissante de la façon dont Samuel répondait à leur question, elle lui reprochait son manque de méfiance, mais comparé à Farvald, il n'y avait pas vraiment ed comparaison possible au niveau de la question de l'accueil. « Le marché a lieu deux fois par semaine. Si vous souhaitez revenir faire un tour, ce sera le jeudi, pour la prochaine fois. » Cahira hocha doucement la tête. En fonction de la durée de leur séjour ici, voilà une information qui était bonne à savoir. *C'est vrai que tu n'aurais pas pu demander à Alexander. C'est pas comme s'il vivait ici.* Donc, le commerce ? « Nous faisons rarement commerce avec les habitants de Sanbrooke parce que nous vendons les mêmes types de produits. Mais ça peut arriver, lorsque les récoltes sont mauvaises dans un village ou dans l'autre. » C'était logique aussi. Ça n'apporterait rien si les deux villages commerçaient ensemble alors qu'ils produisaient les mêmes choses. « Et commerce à part, vous avez quand même régulièrement contact avec eux ? » Gabriel venait de la devancer sur cette question, elle savait d'expérience que, malgré la proximité, il n'était pas toujours dit que des villages échangeaient beaucoup. Bon, le Rowcastle n'avait pas été mit au courant de leur existence avant très récemment, et l'île se trouvait être une prison, ce qui avait limité les échanges avant la révolution qui y prit place quelques années plus tôt. Quelles excuses pouvaient-ils y avoir pour ces deux-là ?

Concernant la question sur les types de boutiques et autres types de commerces, ce fut Ava qui réagit. « Il y en a plein ! Tu en cherches un en particulier ? » Pas nécessairement, mais c'était si gentiment demandé. Elle fit mine de réfléchir à la question, même si elle savait pertinemment quoi demander. « Des forgerons peut-être ? Et tanneurs. » Le tissu, c'était bien gentil, mais elle avait des standards, merci bien. « Est-ce que vous avez des boutiques spécifiques pour le régime alimentaire des guides qui ne sont pas faits pour l'environnement d'Alodia ? » Roy fut touché par la demande, il était vrai qu'il peinait à trouver des moucherons et autres nourritures pour lui ici. Concernant un loisir un peu plus personnel et qui n'avait pas grand-chose à voir avec les entraînements – même si elle aimait beaucoup redessiner certains d'Arthur et de Raleigh (toujours de Raleigh), afin d'aiguiser sa maîtrise du corps humain, bien sûr. « Et un endroit qui vendrait des choses pour tout ce qui touche à l'art. » Ça restait assez vague, même si le manque de verbe était ennuyeux. On ne pouvait pas tout avoir.

_________________



Hold on to me as we go. As we roll down this unfamiliar road, and although this wave, wave is stringing us along, settle down, it'll all be clear, don't pay no mind to the demons, they fill you with fear, the trouble—it might drag you down, if you get lost, you can always be found, just know you're not alone, 'cause I'm gonna make this place your home.

Mes petits awards, merci à vous ♥ :
 

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1014-be-the-hunter-and-not-the-pr https://daearen.forumactif.org/t1030-carnet-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1031-journal-de-bord-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1029-inventaire-de-cahira-morrigan

The Game MasterThe Game Master


What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mfgzijW3SP1s16q47o1_500

Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 2043
Ϟ Points : 314



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptySam 23 Mar 2019 - 11:24


Intervention du maître du jeu


Le conseil de Gabriel est une bonne idée, mais Ava hausse des épaules. « Je n'ai pas d'amis. » La petite fille est bien trop différente par rapport à ses camarades et se retrouve souvent isolée, à la grande tristesse de son père qui la regarde en posant délicatement une main sur le sommet de sa tête dans un geste de réconfort. « La grande curiosité d'Ava ne plaît pas à tout le monde, » avoue Samuel en serrant doucement les épaules de sa fille qui ne tarde pas à poser une question à Cahira, curieuse de connaître la nature de son pouvoir. La jeune femme commence d'abord par lui expliquer qu'il n'est pas bon de révéler ce secret à tout le monde et Ava enregistre cette information dans un coin de sa tête. Lorsque Cahira lui dit qu'elle peut se téléporter, la petite fille écarquille les yeux. Puis, elle se met à réfléchir, restant muette un instant avant de répliquer. « Il a des limites ton pouvoir ? Sinon, tu serais déjà venue ici, n'est-ce pas ? » Ce serait bien trop beau de pouvoir se téléporter n'importe où et Ava a conscience que ce ne doit pas être possible.

Samuel n'écoute plus sa fille et discute avec Gabriel sur les échanges entre Alodia et Sanbrooke. Lorsque Gabriel lui demande si les deux villages sont régulièrement en contact, Samuel semble hésiter à répondre. « Nous pouvons aller librement chez eux et ils peuvent venir librement à Alodia, si c'est votre question. » Mais il était rare que des habitants d'Alodia se rendent dans l'autre village, compte tenu de sa réputation. Ava décide de participer à leur discussion, parce qu'elle n'aime pas être mise à l'écart sous prétexte qu'elle est trop jeune. Cahira lui demande s'il y a des forgerons, des tanneurs et des boutiques pour le régime alimentaire de certains guides. Ava fronce les sourcils, réfléchit. Cahira en profite pour lui demander s'il existait un endroit pour acheter des fournitures dans le domaine de l'art. « Oui, dans les épiceries. Mais il n'existe pas de boutique pour les guides. » Samuel décide d'ajouter quelques mots, parce qu'il voit que sa fille ne sait pas comment répondre à cette question. « Les guides qui se trouvent ici correspondent à l'environnement d'Alodia et de Sanbrooke. Nous n'avons jamais eu l'occasion d'accueillir des espèces d'un autre milieu, c'est pour cette raison qu'aucune boutique de ce genre ne se trouve ici. » Et beaucoup de sorciers n'avaient pas encore trouvé leurs guides, parce qu'ils vivaient dans les autres villages, inaccessibles jusqu'à ce jour. « Mon papa n'a pas encore de guide. On espère pouvoir le trouver chez vous ! » Alors qu'elle termine à peine sa phrase, Ava se rappelle soudainement qu'elle a oublié de répondre à toutes les questions de Cahira. « Oh, il y a un tanneur ici ! Et mon papa est forgeron ! »




Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org

Gabriel MogensenGabriel Mogensen

Modératrice
Nouvel habitant

What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mbfie8INpM1ro1jt0o1_500

Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 291
Ϟ Points : 160
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Delvan, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyLun 8 Avr 2019 - 20:01


Malgré tout le temps qu’elle passait à ses côtés, Daisy avait encore du mal à bien comprendre son humain. Ils étaient très différents. C’était un constat aisé, continuellement fait par tous ceux qui les côtoyaient et il n’y avait pas besoin de bien connaître la paire pour arriver à la même conclusion. Daisy, elle était contente de pouvoir apporter au blond quelque chose qu’il n’avait pas, tout comme elle était contente de pouvoir apprendre de lui. Elle trouvait qu’ils formaient une bonne équipe. Peut-être qu’elle était un peu biaisée, elle avouait volontiers, mais elle mettait quiconque au défi de la contredire ! Pourtant, il y avait toujours ces moments où la jeune chienne doutait. Est-ce que ce qu’elle voyait comme une bousculade nécessaire des habitudes du psychologue était en fait simplement une corvée de plus pour le principal intéressé ? C’était compliqué de ne pas savoir, et Gabriel restait un homme réservé. C'est peut-être en rapport avec son passé qu'il est comme ça ? En plus de son emploi ? Il me semble avoir compris que les études, dans l'autre monde peuvent être assez longues, et qu'après on peut pratiquer son emploi pendant un long moment, s'il a travaillé pendant longtemps, peut-être qu'il n'arrive pas trop à s'en détacher dans sa vie privée aussi ? Elle ne prit pas la peine de cacher son soupire. Pour ce que je sais de son passé, c’est pas comme ça que ça va m’aider. Tu te rends compte que j’ai appris seulement en mars qu’il avait des frères ? Etait-elle indignée ? Oui. Etait-ce hypocrite parce qu’elle-même n’avait pas parlé de ses sœurs avant ? Peut-être. N’empêche qu’elle donnerait beaucoup pour rencontrer ceux qui avaient partagé l’enfance du danois. Mais tu as peut-être raison pour son métier. Je crois que ça ne l’aide pas de n’avoir personne à qui en parler, tu sais ? Apparemment, ça se faisait beaucoup de se raconter les choses entre collègues, de là d’où il vient. Mais ici, il n’a pas vraiment de collègues… Peut-être qu’il se sentait seul, tout bêtement ? Elle, ça la rendrait triste d’être passionné de quelque chose, mais n’avoir personne avec qui partager cette passion.

Un autre chose, qui la rendait triste, c’était de savoir que Cahira l’était. Et surement Elroy, du coup, car il était question de gens qu’il connaissait, lui aussi. Quoique, même sans ça, la grenouille était probablement affectée par le chagrin de sa sorcière. Tous les deux avaient l’air très proches. Choquée par ce que l’autre guide venait de lui confier, Daisy réagit au quart de tour, posant des questions et formulant des hypothèses. Elle était plus à l’aise dans l’action que dans la réflexion et elle cherchait à déterminer la meilleure marche à suivre pour aider ses nouveaux amis. Je ne sais pas. On ne sait pas.. Il ne fallait pas un génie pour comprendre qu’Elroy était dérouté par les suggestions qu’elle faisait. Honnêtement, il ne fallait pas un géni pour comprendre dès le départ que le sujet était sensible, mais Daisy était jeune et naïve et pas très au courant des émotions des autres. Et là, ce n'est peut-être pas une bonne idée de lui en parler, puisqu'il a l'air assez ouvert à la discussion, ça pourrait le braquer. Il faudra surtout qu'elle prenne son courage à deux mains et engager la conversation avec une personne qui pourrait se souvenir d'elle. Elle hocha doucement la tête, un peu moins agitée qu’avant. Si elle ne veut pas le faire, je peux aller demander, moi. Si ça vous aide. N’importe quoi qui vous aide, tous les deux, vous avez juste à me demander et je le ferais. Elle ne pouvait pas vraiment faire de câlin au petit batracien, mais elle pouvait déclarer tout son soutien, au cas où ce n’était pas déjà évident que lui et Cahira l’avait. Puis Daisy s’inquiéta de savoir si son sorcier était au courant parce que ça l’aiderait bien de pouvoir en discuter avec le spécialiste des situations compliquées, mais elle ne voulait pas être celle à lui confier quelque chose de si personnel. Je l'ignore ? C'est toi la mieux placée pour le savoir. Bah ils étaient pas dans le caca dans ce cas là. Je donne ma langue au chat. Autant partir du principe que non et ne rien dire, n’est-ce pas ?

Elle allait laisser la conversation à ça quand elle se rappela la drôle d’odeur qu’elle sentait parfois, assez régulièrement pour qu’elle en devienne familière, même si toujours étrange. C'est intéressant ce que tu dis, puisque depuis quelque temps, Cahira a l'impression que nous sommes suivies. Tu parviens à reconnaître si l'odeur est humaine ou non ? Si tout était si simple, ce ne serait pas drôle, n’est-ce pas ? Peut-être ? Les humains ont tellement d’odeurs différentes et de parfums qu’ils rajoutent par dessus que c’est toujours confus. Et je ne crois pas avoir croisé d’animaux qui sentent comme ça…. Je ne sais pas ! C’est vraiment spécial comme odeur, tu sais ? Maintenant, elle se sentait un peu bête d’avoir mentionné ça sans avoir une idée précise de pourquoi l’odeur lui rappelait quelque chose sur quoi elle n’arrivait pas à mettre la patte. Tu dois avoir l'ouïe extrêmement fine aussi, donc peut-être que tu pourrais repérer où cette personne, si s'en est une, se trouve ? Ses oreilles se redressèrent à la suggestion, posture plus dynamique et volontaire qui était bien plus familière de la jeune chienne. Je devrais pouvoir faire ça, oui, la prochaine fois que je sens la piste assez proche de nous !

De son côté, Gabriel, touché par l’air déçu de la petite fille au sujet des badges pour célébrer les nouveaux pouvoirs, lui proposa de faire les siens en compagnie de ses amis. Il ne se doutait pas de la réponse qui allait suivre. « Je n'ai pas d'amis. » Le père de l’enfant eut l’air plus triste que sa fille, et il expliqua vite le problème qui se posait. « La grande curiosité d'Ava ne plaît pas à tout le monde. » Gabriel hocha la tête, un petit sourire aux lèvres, alors qu’Ava continuait à interroger la maîtresse d’armes du Kyngdon. « Ça a l’air de plaire à Cahira en tout cas », il fit remarquer, d’un ton rassurant. S’il se prenait un regard meurtrier en retour, il assumerait. Ceci dit, il revint rapidement à la discussion en cours avec Samuel, et plus exactement à sa curiosité en ce qui concernait l’autre village de sorciers dont ils avaient entendu parler, Sandbrooke. Les relations entre le Rowcastle, le Meiklam, le Melwall et le Kyngdon étaient un bel exemple de complexité, alors il aimait bien avoir une première vision de ce qui se passait de ce côté des frontières. « Nous pouvons aller librement chez eux et ils peuvent venir librement à Alodia, si c'est votre question. » La formulation lui fait hausser un sourcils. Prudemment, il demanda : « Mais ça n’arrive pas très souvent, n’est-ce pas ? » C’était tout de même une amélioration par rapport à l’île prison et au village des bannis dont l’existence avait été une grande surprise pour ceux du Rowcastle, de toute évidence.

La conversation se poursuivait sur les boutiques du villages. Gabriel, il n’avait pas ce réflexe de se demander ce qui était disponible ou pas, trop habitué à des décennies passées dans un monde où tout était trouvable et accessible. Il était pourtant coupé de ce luxe depuis un bon moment, mais les réflexes avaient la vie dure. « Des forgerons peut-être ? Et tanneurs. » D’un autre côté, ce n’était pas le genre d’artisanat nécessaire dans l’autre monde, effectivement. « Est-ce que vous avez des boutiques spécifiques pour le régime alimentaire des guides qui ne sont pas faits pour l'environnement d'Alodia ? Et un endroit qui vendrait des choses pour tout ce qui touche à l'art. » Il offrit un petit sourire compatissant à Elroy, conscient que le climat ne lui réussissait malheureusement pas. L’autre question, en revanche, il ne s’y attendait pas, mais il convenait qu’il ne connaissait pas énormément la maîtresse d’arme, même s’il se doutait qu’il y avait plus que ce que l’apparence laissait soupçonner. Les gens étaient rarement simples. « Oui, dans les épiceries. » Au moins une bonne nouvelle pour la jeune femme. « Mais il n'existe pas de boutique pour les guides. » Malheureusement, pas plus d’une. Elroy devrait endurer, pauvre grenouille bien loin de son habitat naturel. Daisy soupira. C’est nul qu’ils n’aient rien pour toi, Roy. Si je trouve un papillon, je t'appellerais et tu pourras te téléporter sur ma tête pour l’attraper ! Après tout, elle était toujours partante pour trouver des solutions. Samuel, lui, leur expliqua un peu le pourquoi du comment. « Les guides qui se trouvent ici correspondent à l'environnement d'Alodia et de Sanbrooke. Nous n'avons jamais eu l'occasion d'accueillir des espèces d'un autre milieu, c'est pour cette raison qu'aucune boutique de ce genre ne se trouve ici. » C’était plutôt logique. Personne ne s’attendait à trouver un poulpe ou un ours polaire dans le coin, par exemple, ou même une grenouille tropicale. « Mon papa n'a pas encore de guide. On espère pouvoir le trouver chez vous ! » Gabriel sourit, touché par l’enthousiasme de la petite fille. « Ce serait génial en effet. Et je suis certain qu’il y des sorciers d’où l’on vient qui trouveront sûrement leurs guides ici. C’est vraiment une bonne nouvelle pour tout le monde. » Puis Ava leur rappela à tous la question première qui les avaient amené à cette discussion. « Oh, il y a un tanneur ici ! Et mon papa est forgeron ! »

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen https://daearen.forumactif.org/t1009-journal-de-bord-de-gabriel-mogensen

Cahira MorriganCahira Morrigan

Modératrice
Natif de Kyngdon

Elroy

Ϟ Inscription : 13/02/2017
Ϟ Messages : 724
Ϟ Points : 1615
Ϟ Avatar : Bae Doona
Ϟ Crédits : jenesaispas (av.) | Paigie (sign.) Mertesger (gifs)
Ϟ Autre(s) compte(s) : Casey | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 32 ans | 1er janvier 1987
Ϟ Pouvoir : Téléportation | Téléportation d'objets
Ϟ Guide : Elroy, la rainette aux yeux rouges
Ϟ Statut Social : Relation polyamoureuse avec Arthur et Raleigh, qui a disparu pendant onze ans
Ϟ Métier(s)/autres : Chasseuse | Maître d'armes | Messager
Ϟ Lieu de résidence : Le Kyngdon



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 18:40



Elroy, il ne prétendait pas comprendre la façon dont fonctionnait l'esprit des humains en général, et s'il se montrait bien plus attentif que sa sorcière, il admettait volontiers que beaucoup de choses lui échappaient. Cela ne signifiait pas qu'il ne se montrait pas attentif ou qu'il n'essayait pas d'aider du mieux qu'il le pouvait, voilà pourquoi il espérait apporter un peu de lumière sur la relation entre Gabriel et Daisy. Même si l'homme restait beaucoup trop énigmatique. *Pour ce que je sais de son passé, c’est pas comme ça que ça va m’aider. Tu te rends compte que j’ai appris seulement en mars qu’il avait des frères ?* Effectivement, c'était curieux, mais là encore, l'homme semblait aussi tenir à sa vie privée. *Mais tu as peut-être raison pour son métier. Je crois que ça ne l’aide pas de n’avoir personne à qui en parler, tu sais ? Apparemment, ça se faisait beaucoup de se raconter les choses entre collègues, de là d’où il vient. Mais ici, il n’a pas vraiment de collègues…* S'il possédait des sourcils, il les aurait froncé, Elroy. Ça devait être particulièrement solitaire, comme vie qu'il menait, le grand dadais. *Peut-être que si tu lui partageais des anecdotes de ta vie avant de le rencontrer, il ferait de même ? Une sorte d'échange afin que vous appreniez à connaître le vous d'avant.* Ça pouvait être une possibilité après tout. *Ça doit être assez pesant le changement entre ici et là-bas du coup. Il n'y a vraiment personne qui partage le même métier que lui ? Ou avec qui il pourrait simplement discuter ?* Il fit une petite pause, avant de reprendre *Il ne passe pas régulièrement du temps avec Cosima Bloodworth ?* Il lui semblait que c'était bien le cas, mais peut-être ne discutaient-ils pas du tout de ce genre de chose. Et il mettait les autres implications dans la case « je ne veux pas savoir » de son esprit, merci bien.

Ce qu'il savait et partageait avec sa sorcière, c'était sa peine et sa confusion. Apparemment visible assez légèrement pour qu'une enfant s'en rende compte et interroge Cahira à ce sujet. Sauf que, Daisy partageait l'affection que sa sorcière avec pour elle, s'inquiétant donc de ce qui se passait dans leurs vies, alors il fit de son mieux pour expliquer sans pour autant trop en dire. *Si elle ne veut pas le faire, je peux aller demander, moi. Si ça vous aide. N’importe quoi qui vous aide, tous les deux, vous avez juste à me demander et je le ferai.* Il eut un élan de tendresse pour cette adorable guide. Sa sorcière intimidait tellement qu'on oubliait parfois qu'il se trouvait une véritable personne sous cette apparence de guerrière intouchable. *C'est vraiment très gentil à toi de proposer Daisy. Je t'avoue que je ne sais pas quoi te répondre.* Il ne souhaitait pourtant pas donner son accord, parce qu'il s'agissait surtout de Cahira et la mettre au pied du mur de cette façon ne serait que très moyennement apprécié. *Il faudra que je mentionne l'idée à Cahira. Elle n'apprécierait pas que ça se fasse dans son dos.* Il termina doucement, espérant ne pas froisser la plus jeune. D'ailleurs, elle lui demanda si Gabriel était au courant de ce qui se tramait dans la vie de la maîtresse d'armes, ce qu'il ignorait, à savoir si c'était la même chose pour elle. *Je donne ma langue au chat.* Il eut un reniflement amusé à l'expression, malgré le sérieux de la conversation. *Si tu lui soumets la suggestion de garder un œil sur elle, ceci dit, je t'en serais reconnaissant.* Même avec la méditation, il y aurait un moment où ça serait trop pour elle. Il espérait qu'elle puisse avoir quelqu'un de prêt à l'écouter s'il le fallait.

Mais il n'était pas seulement question des états d'âme de Cahira, aussi important qu'ils soient. La chasseresse avait repéré qu'ils étaient suivi depuis un moment, alors il partagea l'information avec Daisy, espérant qu'elle puisse leur apporter quelques réponses. *Peut-être ? Les humains ont tellement d’odeurs différentes et de parfums qu’ils rajoutent par-dessus que c’est toujours confus. Et je ne crois pas avoir croisé d’animaux qui sentent comme ça…. Je ne sais pas ! C’est vraiment spécial comme odeur, tu sais ?* Non, il ne savait pas vraiment, batracien de son état, son ouïe n'était pas aussi développée, sinon, il aurait lui-même investigué, merci, Daisy. Il se garda bien de faire cette remarque, arquant néanmoins un sourcil inexistant. *Je devrais pouvoir faire ça, oui, la prochaine fois que je sens la piste assez proche de nous !* Il lâcha un petit rire. *Nous comptons sur toi, Daisy ! Mais ne t'insensibilise pas la truffe sous le trop-plein d'odeurs, surtout.* S'il pouvait éviter à quelqu'un de se fatiguer à la tâche, contrairement à ses échecs cuisants avec Cahira, Arthur aussi, quand il passait pas l'intermédiaire d'Amaira. Alors si Daisy se montrait plus adulte que ses imbéciles, il lui serait très reconnaissant. Mais comme elle était une sacré tête de mule également, il avait peu d'espoir.

La conversation des humains tournait toujours autour de la magie, de la création de badges en présence d'amis. « Je n'ai pas d'amis. » Ou pas. « La grande curiosité d'Ava ne plaît pas à tout le monde. » Cahira comprenait parfaitement que la différence puisse inciter les autres à éviter la plus jeune, mais contrairement à son propre passé, ça semblait lui peser. « Ça a l’air de plaire à Cahira en tout cas » Elle leva légèrement la tête vers l'homme, peu impressionnée, pour se concentrer à nouveau sur Ava. « Ne pas craindre de remettre les choses en question peut en effrayer plus d'un. C'est comme ça qu'on devient sa propre personne plutôt qu'une pâle copie de nombreux autres. » Et si ça ne plaisait pas au père, ce qu'elle disait, eh bien c'était son problème, mais elle n'allait certainement pas inciter une enfant à s'en tenir aux sentiers battus. En parlant de sentiers, il était ensuite question des échanges commerciaux avec Sandbrooke. « Nous pouvons aller librement chez eux et ils peuvent venir librement à Alodia, si c'est votre question. » Et il en respirait la joie et la bonne humeur, vraiment. « Mais ça n’arrive pas très souvent, n’est-ce pas ? » Elle observait les réactions de Samuel. Cahira souhaitait faire remarquer qu'il ne donnait pas vraiment l'impression d'être particulièrement enchantée à l'idée de voyager dans cet autre village, conscient que ça puisse paraître comme une attaque. Il serait regrettable qu'ils perdent leur source d'information si tôt dans leur entreprise, et encore plus si c'était de sa faute.

Ils apprirent ainsi qu'ils trouveraient des fournitures pour le dessin dans une épicerie, elle savoura mentalement la surprise du plus âgé. Aussi observateur qu'il était, il ne savait pas tout non plus. Aussi, on leur avoua qu'il n'existait pas de commerce spécifique au régime alimentaire des guides, à la plus grande déception d'Elroy. Et agacement de Cahira, même si elle comprenait. Ça la frustrait juste de savoir que son guide ait des difficultés à se nourrir, notamment après l'épisode Reaper. Elle hocha simplement la tête. *C’est nul qu’ils n’aient rien pour toi, Roy. Si je trouve un papillon, je t'appellerais et tu pourras te téléporter sur ma tête pour l’attraper !* Roy eut un petit rire, *Ce serait franchement génial, ça, Daisy ! Je sais que je peux me nourrir le soir, quand les moucherons sont de sortie, mais j'ai connu meilleurs met.* Un poil gourmé, le batracien. Juste un poil. Pendant ce temps, Samuel leur donna la raison de l'inexistence de commerce de ce genre. « Les guides qui se trouvent ici correspondent à l'environnement d'Alodia et de Sanbrooke. Nous n'avons jamais eu l'occasion d'accueillir des espèces d'un autre milieu, c'est pour cette raison qu'aucune boutique de ce genre ne se trouve ici. » Effectivement, il n'y avait rien à redire sur cette explication pleine de sens.

Puisqu'il était question de guides, Ava décida de reprendre la parole. « Mon papa n'a pas encore de guide. On espère pouvoir le trouver chez vous ! » Ça pouvait être une possibilité, effectivement. « Ce serait génial en effet. Et je suis certain qu’il y des sorciers d’où l’on vient qui trouveront sûrement leurs guides ici. C’est vraiment une bonne nouvelle pour tout le monde. » Elle ne pouvait qu'être d'accord, Cahira. Rencontrer son guide était toujours un moment spéciale. *Seulement parce que je suis spécial.* Ah, l'intervention si inattendue de son guide. *Et ouais, tout comme on apparition à laquelle tu ne t'attendais pas.* Elle l'ignora, mais elle ne put retenir les quelques images de leur première rencontre. « Encore faudrait-il que nos villages respectifs ouvrent leur frontière. » Cahira, la voix de la raison. *Tu pourrais peut-être ajouter un peu de positivité, là. Ou la petite va être triste. Pense à ce que Delvan dirait !* Elle se renfrogna mentalement face à la réprimande. « Mais il se pourrait que ça arrive plus vite qu'on ne le pense. » Un soupire dans son esprit plus tard, Roy reprit la parole, *J'imagine que c'est déjà ça.* Il marmonna deux autres choses ou trois, mais elle ne parvint pas à les saisir. « Oh, il y a un tanneur ici ! Et mon papa est forgeron ! » Elle hocha doucement la tête. « Parfait. Je m'y rendrais sûrement d'ici quelques jours. » puis elle se tourna vers Samuel, « Et chez vous également, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. » Ils étaient des intrus, alors elle pouvait parfaitement comprendre si elle essuyait un possible refus. Aujourd'hui, il était question de visiter ce village.

_________________



Hold on to me as we go. As we roll down this unfamiliar road, and although this wave, wave is stringing us along, settle down, it'll all be clear, don't pay no mind to the demons, they fill you with fear, the trouble—it might drag you down, if you get lost, you can always be found, just know you're not alone, 'cause I'm gonna make this place your home.

Mes petits awards, merci à vous ♥ :
 

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1014-be-the-hunter-and-not-the-pr https://daearen.forumactif.org/t1030-carnet-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1031-journal-de-bord-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1029-inventaire-de-cahira-morrigan

The Game MasterThe Game Master


What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mfgzijW3SP1s16q47o1_500

Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 2043
Ϟ Points : 314



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyMer 1 Mai 2019 - 10:07


Intervention du maître du jeu


La jeune Ava écoute attentivement le conseil de Cahira et hoche la tête, sous le regard de son père qui sourit en la tenant toujours doucement par l'épaule. « Ça sert à rien d'être une copie des autres, en plus. » Elle est entièrement d'accord avec les paroles de la maîtresse d'armes. Et la discussion ne tarde pas à dériver sur le village voisin, ce à quoi Gabriel comprend que les visites vers Sanbrooke restaient occasionnelles. « Disons que nous avons encore du chemin à faire. » Il reste évasif, parce qu'il ne veut pas se mêler de toute cette histoire.

Lorsque Ava annonce que son père n'a toujours pas croisé son guide et qu'elle espère qu'il le rencontrera dans les villages des deux voyageurs, Gabriel semble optimiste. La jeune Ava sautille un peu en secouant le bras de son père. « Tu m'emmèneras avec toi pour trouver ton guide ? S'il te plaaaît ! » Amusé, Samuel rit un peu. « Bien sûr que tu pourras venir, si on peut traverser en toute sécurité. » Hors de question de passer la frontière si les habitants de Farvald pouvaient faire du mal à Ava ou la rendre orpheline. Ava se souvient soudainement qu'elle n'a pas répondu à toutes les questions et informe Cahira que son père est forgeron. La jeune femme annonce alors qu'elle passera si Samuel accepte, et l'homme en question écarquille les yeux. « Bien évidemment que vous pouvez passer, vous serez la bienvenue ! » Il adresse un grand sourire chaleureux pour appuyer ses propos. Et, à coup sûr, Ava serait ravie de revoir Cahira. « Il mange des insectes ton guide ? Parce que tu peux en trouver dans les bois ou dans la forêt... et même dans la prairie ! » Lance Ava en comprenant que la boutique spécialisée concernait peut-être la grenouille.


Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org

Gabriel MogensenGabriel Mogensen

Modératrice
Nouvel habitant

What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mbfie8INpM1ro1jt0o1_500

Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 291
Ϟ Points : 160
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Delvan, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2019 - 15:46


Daisy appréciait pouvoir parler de ces difficultés à Elroy. Elle se voyait mal aborder directement le sujet avec Gabriel : elle ne voulait pas qu’il la considère encore plus comme une gamine qu’il ne le faisait déjà ni qu’il aille s’imaginer que c’était sa responsabilité que de changer pour qu’elle se sente mieux. Ce n’était pas du tout ce dont il s’agissait. Après tout, il était question de ce qu’elle pouvait faire, elle, pour faciliter la vie au psychologue tout en apprenant à mieux le connaître. Peut-être que si tu lui partageais des anecdotes de ta vie avant de le rencontrer, il ferait de même ? Une sorte d'échange afin que vous appreniez à connaître le vous d'avant. Elle était tout à fait partante pour entendre plein de choses sur la vie du blond dans l’autre monde. Par contre, elle voyait une ombre de taille au tableau. Je veux bien, mais je n’ai pas grand chose à raconter, moi. J’étais toute jeune quand je l’ai rejoint, et lui il a plus de quarante ans de vie derrière lui ! Je vais tomber à court d’anecdotes bien plus vite. Sans mentionner le fait que ce n’était pas certain qu’une telle méthode pousse Gabriel à se confier sur son passé. Son métier était tout de même d’écouter des gens parler de leur histoire à eux et de les encourager à continuer ou de poser des questions sur tel ou tel sujet. S’il s’avisait d’agir de la même façon avec elle, elle n’était pas bien sure de ne pas s’énerver ou grogner de frustration. Ça doit être assez pesant le changement entre ici et là-bas du coup. Il n'y a vraiment personne qui partage le même métier que lui ? Ou avec qui il pourrait simplement discuter ? Il ne passe pas régulièrement du temps avec Cosima Bloodworth ? Sa queue s’agita à la mention du nom de la rousse. La dame faisait de très bonne pâtisseries et Daisy avait souvent le droit à quelques unes de ces petites merveilles. Il n’était pas question de ça maintenant. J’ai envie de pâtisseries, elle commenta à son sorcier. Comme nous tous, Daisy, il répondit du tac au tac. Elle renifla devant le manque évident d’attention accordée à sa demande implicite et revint donc à la discussion avec la grenouille. Oh, ils parlent beaucoup, oui ! Mais plutôt de politique et de ce qui se passe dans le village. Il n’a pas vraiment le droit de parler de ses patients, de toute façon, si j’ai bien compris. A part à d’autres psychologues parce qu’ils ont un truc qu’ils appellent le secret professionnel ? Ou quelque chose comme ça. Bref un truc qui complique la vie, quoi. Comme si Gabriel avait besoin de plus de raisons de garder les choses pour lui.

Après cela, il fut rapidement question de cette présence que Cahira sentait les suivre et de la piste olfactive tout aussi particulière qui chatouillait de temps à autre les narines sensibles de la jeune chienne. Elle était bien contente d’avoir enfin une mission digne de ce nom ! Elle hocha néanmoins la tête aux recommandations de la grenouille. Elle avait de l’énergie à revendre, comme le faisait souvent remarquer Gabriel, mais elle avait aussi ses limites et elle ne souhaitait pas souffrir d’un mal de crâne tout ça parce qu’elle poussait trop sur son odorat. « Ne pas craindre de remettre les choses en question peut en effrayer plus d'un. C'est comme ça qu'on devient sa propre personne plutôt qu'une pâle copie de nombreux autres. » Absorbée par sa discussion avec l’autre guide, Daisy n’avait pas vraiment suivi celle des humains et pencha donc la tête sur le côté, un peu perplexe de cette soudaine déclaration. Apparemment, cela s’adressait à la petite fille. « Ça sert à rien d'être une copie des autres, en plus. » Non, c’était plutôt redondant, en effet. Et comme si tout le monde avait trouvé un terrain d’entente satisfaisant, le sujet fut considéré comme conclu et ils passèrent à la question du village voisin, Sandbrooke. Là aussi, ils ne tardèrent pas à arriver à une impasse, Samuel ne semblant pas vouloir développer plus, malgré les quelques relances polies de Gabriel.

Quand ils revinrent à des questions propres à Alodia, le père et la fille se firent de nouveau un plaisir de partager leur connaissance des lieux pour leur expliquer les choses au mieux. Ce n’était pas forcément une bonne nouvelle pour Elroy qui avait moins de casse-croûtes à sa disposition qu’au Kyngdon, mais au moins savait-il à quoi s’en tenir. Daisy proposé au batracien de l’aider à capturer de quoi se nourrir et son offre fut facilement acceptée, la rendant toute joyeuse. Elle se fit la note mentale d’arrêter de chasser les mouches quand elle s’ennuyait : ça n’allait pas aider Elroy, au contraire, et elle pouvait trouver d’autre façons de s’occuper. Surtout que dans tout ça, eux deux avaient la chance d’avoir rencontré leurs sorciers. La remarque de Samuel sur le fait que certains ne pouvaient pas à cause des frontières existant entre les différents villages, villages dont ils ne savaient rien jusqu’à peu, était difficile à digérer. « Encore faudrait-il que nos villages respectifs ouvrent leur frontière. » Rude. Daisy releva le museau vers la maîtresse d’armes, un peu choquée de ce pessimisme affiché. « Mais il se pourrait que ça arrive plus vite qu'on ne le pense. » Un peu mieux, mais tout de même, quelle efficacité pour faire peser le doute. Heureusement, Ava sembla préférer s’accrocher à l’idée que tout ira bien et s’enthousiasma déjà de l’éventualité d’un futur voyage, un que son père n’entreprendrait que quand la sécurité sur le trajet serait assurée, condition somme toute fort raisonnable. « Nos villages respectifs vont sûrement avoir à coeur de veiller à cela. » Il ne savait pas vraiment pour les natifs, mais en tant que nouvel arrivant, il voyait mal ses semblables renoncer à l’idée de continuer les explorations et de découvrir ce que ce monde cachait encore. Il imaginait aussi difficilement que la menace posée par Farvald et ses habitants soit vue d’un bon œil et, à l’heure qu’il était, la situation devait déjà faire l’objet de nombreuses discussions.

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen https://daearen.forumactif.org/t1009-journal-de-bord-de-gabriel-mogensen

Cahira MorriganCahira Morrigan

Modératrice
Natif de Kyngdon

Elroy

Ϟ Inscription : 13/02/2017
Ϟ Messages : 724
Ϟ Points : 1615
Ϟ Avatar : Bae Doona
Ϟ Crédits : jenesaispas (av.) | Paigie (sign.) Mertesger (gifs)
Ϟ Autre(s) compte(s) : Casey | Kanoa
Ϟ Âge du perso : 32 ans | 1er janvier 1987
Ϟ Pouvoir : Téléportation | Téléportation d'objets
Ϟ Guide : Elroy, la rainette aux yeux rouges
Ϟ Statut Social : Relation polyamoureuse avec Arthur et Raleigh, qui a disparu pendant onze ans
Ϟ Métier(s)/autres : Chasseuse | Maître d'armes | Messager
Ϟ Lieu de résidence : Le Kyngdon



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptyJeu 13 Juin 2019 - 16:54


Une chose était certaine, du petit groupe, Elroy et Daisy discutaient bien plus que leurs sorciers respectifs, sorcière dans le cas de la rainette. Ça rendait le principe d'apprendre à faire connaissance bien plus simple et surtout plus logique. Apparemment, même entre la jeune guide et son sorcier, ce que l'un savait de l'autre semblait particulièrement limité, on ne pouvait pas réellement le leur reproché puisque leur lien restait encore très récent, mais tout de même, ça serait sans doute plus simple s'ils – grand bien leur fasse – se mettaient à activement converser. *Je veux bien, mais je n’ai pas grand-chose à raconter, moi. J’étais toute jeune quand je l’ai rejoint, et lui il a plus de quarante ans de vie derrière lui ! Je vais tomber à court d’anecdotes bien plus vite.* S'il avait pu, il aurait tapoté la tête de la jeune guide. *Fais-lui du chantage alors. Ou mets toi à manger ses chaussons, ou autres vêtement et arrêtes-toi quand il daignera enfin partager un peu de son passé avec toi ?* Aux grands maux les grands remèdes, disait-on. Quoiqu'il en soit leur conversation continuait et il mentionna la maman des Bloodworth. *Oh, ils parlent beaucoup, oui ! Mais plutôt de politique et de ce qui se passe dans le village. Il n’a pas vraiment le droit de parler de ses patients, de toute façon, si j’ai bien compris. À part à d’autres psychologues parce qu’ils ont un truc qu’ils appellent le secret professionnel ? Ou quelque chose comme ça. Bref un truc qui complique la vie, quoi.* Il comprenait dans le fond. *Il n'aurait pas forcément besoin de les nommer, si ? S'il pouvait se décharger de ce qu'il entend, peut-être que ça l'aiderait.* Pour la rainette, il s'agissait là d'une certitude. *Il pourrait aussi t'en parler à toi, ou alors t'apprendre un peu les ficelles du métier, comme ça tu pourrais même aider d'autres guides.* S'il en avait été physiquement capable, il aurait froncé les sourcils, *Enfin si c'est quelque chose que tu veux faire surtout.* Il ajouta doucement. Après tout, il ne souhaitait pas que Daisy se sente forcer de faire quoi que ce soit.

La discussion était différente du côté des humains. Aussi surprenant que ça puisse l'être, Cahira y participait du mieux qu'elle pouvait. « Ça sert à rien d'être une copie des autres, en plus. » Elle se contenta de hocher la tête. Il n'y avait rien de plus vrai et elle ne trouvait rien d'autre à ajouter, à dire vrai, cela lui semblait même être une bonne conclusion. En parlant de sujets clos, d'ailleurs, il devenait évident qu'il y avait certaines tensions entre Alodia et Sandbrook, qu'importait la neutralité dont faisait preuve Samuel. Elle était persuadée que Gabriel en avait tiré la même chose. Ils dévièrent ensuite sur les guides, apprenant ainsi que le père d'Ava n'avait pas encore trouvé le sien. Encore une fois, elle fit preuve d'un savoir-vivre hors norme, récoltant une indignation plus ou moins collective. Il n'empêche qu'elle tenta de rattraper le coup comme elle le put. Ça ne sembla pas vexer le père et la fille, en tout cas, puisqu'ils planifièrent de visiter ce coin de Daearen d'où ils venaient. Si ça restait prudent. En même temps, avec une si jeune enfant, Cahira lui aurait cassé les jambes avant même qu'il n'y mette un pied dedans s'il voulait y aller alors que le danger rodait toujours. *C'est un tantinet excessif, mais je comprends le sentiment.* remarqua sagement son guide. « Nos villages respectifs vont sûrement avoir à cœur de veiller à cela. » Elle n'en doutait pas de la part de Roann, en tout cas. Quant au Rowcastle, ça restait dans leur intérêt de suivre le mouvement. Mais ils ne brillaient pas toujours pour leur logique, apparemment.

Ils apprirent que Samuel était également forgeron, et Cahira questionna si elle pourrait passer à un autre moment. « Bien évidemment que vous pouvez passer, vous serez la bienvenue ! » Elle hocha la tête, le coin des lèvres se redressant légèrement. « Je n'y manquerais pas. » se contenta-t-elle d'ajouter. Prochainement, c'était une certitude. Puis elle baissa les yeux vers Ava quand cette dernière parla à nouveau. « Il mange des insectes ton guide ? Parce que tu peux en trouver dans les bois ou dans la forêt... et même dans la prairie ! » Delvan adorerait cette enfant, elle en était persuadée, Cahira. « En effet. » Elle savait tout ça, Cahira, « Nous ferons en sorte de passer dans ces endroits afin de voir ce qu'il préfère comme insecte du village. » Elroy eut une expression choquée. *Je suis choqué, Cahira.* Silence puis, *Tu l'as fait exprès, c'est ça ? Pour qu'il pleuve des sauterelles ? Oh, ça me touche tellement que tu te souviennes de mon met préféré !* Elle considéra l'idée de lui faire une pichenette sur la tête pour l'envoyer au loin, mais se retient. Il y avait beaucoup trop de témoins, elle devait préserver sa réputation. Finalement, il semblait bien que cette entrevue avec des natifs du village ce soit montrer plutôt informative. Bien sûr, elle avait d'autres questions sur le bout de la langue, Cahira, mais il y aurait toujours un moment plus favorable. Dans l'immédiat, ils restaient quand même des étrangers dans un village qui n'avait pas vu beaucoup de nouvelles têtes arrivées. Enfin peu et de façon pas du tout régulières de toute évidence. Maintenant, ce qu'elle souhaitait savoir demeurait être la présence qui les épiait et les suivait depuis un moment.

_________________



Hold on to me as we go. As we roll down this unfamiliar road, and although this wave, wave is stringing us along, settle down, it'll all be clear, don't pay no mind to the demons, they fill you with fear, the trouble—it might drag you down, if you get lost, you can always be found, just know you're not alone, 'cause I'm gonna make this place your home.

Mes petits awards, merci à vous ♥ :
 

Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t1014-be-the-hunter-and-not-the-pr https://daearen.forumactif.org/t1030-carnet-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1031-journal-de-bord-de-cahira-morrigan https://daearen.forumactif.org/t1029-inventaire-de-cahira-morrigan

Gabriel MogensenGabriel Mogensen

Modératrice
Nouvel habitant

What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Tumblr_mbfie8INpM1ro1jt0o1_500

Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 291
Ϟ Points : 160
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Delvan, Cosima, Ingrid, Brenhin & Raleigh
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2019 - 13:44


Fais-lui du chantage alors. Ou mets toi à manger ses chaussons, ou autres vêtement et arrêtes-toi quand il daignera enfin partager un peu de son passé avec toi ? Le rire de Daisy résonna, dans l’esprit d’Elroy comme dans celui de Gabriel, même si ce dernier ne savait pas ce qui l’avait causé. La proposition de son ami avait beau être amusante, et peut-être même un peu séduisante, elle s’imaginait mal faire ça. Le but est quand même de l’aider. Et j’ai assez fait ça quand j’étais toute petite, elle ajouta en baissant le museau, un peu gênée d’avoir causé dans de soucis à son sorcier dans sa hâte de le rencontrer. Je trouverais bien un moyen qui fonctionne, mais merci d’essayer de m’aider. Après tout, le silence de Gabriel sur son passé n’avait rien de personnel, juste une déformation professionnelle poussée un peu trop à l’extrême, pas aidée par son passé de grand frère protecteur et de célibataire vivant seul. La preuve en était qu’il ne se confiait pas plus à la dame Bloodworth. Et elle avait pourtant des bonnes boissons et pâtisseries pour l’aider à délier des langues. Il pourrait aussi t'en parler à toi, ou alors t'apprendre un peu les ficelles du métier, comme ça tu pourrais même aider d'autres guides. Enfin si c'est quelque chose que tu veux faire surtout. La queue de la jeune chienne se mit à battre un rythme joyeux. C’est ce qu’on est en train de faire ! Il m’apprend à devenir un chien d’aide parce que je lui ai demandé. Ce n’est pas toujours facile, mais Gabriel est très patient et il s’assure que je ne me sente pas mal quand quelque chose ne se passe pas bien ou que l’histoire des gens me rend triste. Comme d’habitude, c’était lui qui prenait soin d’elle, mais elle avait l’impression de se sentir plus utile. C’est agréable d’aider les gens. Et peut-être qu’elle ne continuerait pas ça, ou du moins pas sous cette forme, mais pour l’instant elle apprenait et elle appréciait.

Le quatuor ne tarda pas à faire leurs aurevoirs à Ava et Samuel, Gabriel prenant soin de les remercier d’avoir bien voulu répondre à leurs questions. Le calme retourné dans leur petit groupe, il finit par acheter des fruits, du pain et un peu de fromage. De quoi avoir une collation sympathique pour la fin d’après-midi, pour lui, les autres explorateurs, et leur hôte. Il ne serait pas dit que Gabriel était un mauvais invité. Ils étaient donc sur le chemin du retour, Daisy babillant joyeusement avec Elroy au sujet des plantes qu’elle reconnaissait et de celles qu’elle n’avait jamais vu que dans des livres auparavant, quand la chienne s’arrêta, museau en l’air, patte avant droite levée. A l'affût. « Daisy- » Je la sens ! Elroy, je sens l’odeur bizarre ! Elle laissa à peine le temps au groupe de comprendre -Gabriel demandant vainement à sa guide de quelle odeur elle parlait- et démarra aussitôt. Quelques foulées et un saut dans les talus poussiéreux. Elle poussa un grognement quand elle frôla un cactus de trop près, mais ne fit qu’accélérer sa course, bien déterminée à rattraper la source de cette odeur si particulière. Si quelqu’un les suivait, elle ne devait pas laisser cette personne filer. « Daisy, reviens ! On ne connaît pas le coin, tu ne sais pas où tu vas ! » Et Gabriel aussi ignorait où il allait. Seule chose rassurante : Cahira et Elroy pouvait les téléporter au moindre signe de danger. Le psychologue courrait donc derrière sa guide, un grognement de frustration lui échappant quand il vit les oreilles de la chienne tressaillir, mais qu’elle ne sembla pas lui prêter plus attention que ça.

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen https://daearen.forumactif.org/t1009-journal-de-bord-de-gabriel-mogensen

Contenu sponsorisé





What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen    What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen  - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

What is this thing that builds our dreams yet slips away from us? | Gabriel Mogensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: ALODIA-