Scénarios


Liens rapides

Points membres : pensez à venir vous faire créditer.

Lieux de Daearen : venez découvrir les lieux de Daearen où jouer dans ces annexes

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Recherche de joueurs : tu cherches un joueur pour rp ? Tu as posté un sujet libre ? Alors, viens dans ce sujet pour trouver ton bonheur.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 With a little help from my friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alistair Gaboravatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 28/10/2018
Ϟ Messages : 24
Ϟ Points : 35
Ϟ Avatar : Iwan Rheon
Ϟ Crédits : Signa (c)Astra & icones (c)Kiri
Ϟ Âge du perso : 33 ans
Ϟ Pouvoir : Elevation de la température
Ϟ Guide : Hooper, faucon crecerelle femelle
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : métallurgiste
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: With a little help from my friend   Dim 18 Nov 2018 - 22:50






formulaire d'intro


Date du rp : 10 septembre 2018
Météo : temps frais mais dégagé
Type de rp : [] court [] long [X] peu importe
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire lieu précis : logement d'Ingrid, grange annexe





Des doigts crasseux glissèrent sur les pièces métalliques, suivant de leur pulpe la rondeur des maillons. Palpant la chaine sans visu, la tête pratiquement collée à l’engin comme un docteur à un poitrail. Cherchant le diagnostic, la faille. Les symptômes permettant d’élucider le mal.

« P’tain ça race fait chier ! » Cling… clong et autres sons de cloche type clé à molette sur un sol en béton et soupirs de dinosaure rex vinrent briser le calme du petit atelier. Alistair se redressa à demi, prenant appui sur son genou en y laissant l’empreinte carbonée de sa main. Un râle sourd s’échappa de ses lèvres, la colère le submergea et son pied prit son élan.

« Non ! » claire comme de l’eau pure de montagnes, Hooper avait transpercé ses pensées, coupant net son élan. La respiration arrêtée le sorcier tourna la tête en direction des deux billes noires qui le scrutaient. Elle ne rajouta rien, se contentant de soutenir son regard du haut de son perchoir. A bonne distance. La mâchoire d’Alistair se carra sans pouvoir concentrer toute la tension contenue dans son corps et une odeur acre de fumée emplie l’air, enveloppant l’atelier d’une brume désagréable.
Un lourd soupir s’échappa enfin de sa bouche et le jeune homme battit l’air de ses mains pour évacuer la fumée âcre, ne pouvant défaire la manifestation de son pouvoir.

« J’crois que cette fois je l’ai détruite pour de bon ».
Ses mains pressèrent l’arrête de son nez avant de remonter sur son visage, chassant sans succès l’implacable amertume. Un bruissement d’ailes et Hooper vint se poser tout près de lui sur la selle de la Kawasaki ninja h2r. L’engin était impressionnant et dégageait une aura quasi maléfique, comme animée d’une rage propre. La femelle faucon pouvait presque sentir vibrer sa puissance sous ses serres. Mais elle gisait, inutilisable. Le portail de Daearen lui avait coupé les ailes.

« Il te reste encore une possibilité. » glissa l’oiseau d’une toute petite voix. Elle ne pouvait qu’imaginer ce que représentait l’engin pour son sorcier, ne l’ayant jamais vu à l’œuvre. La dangerosité de la chose avait beau ne pas lui échapper, le passé d’Alistair la rassurait assez pour le préférer voir enjamber de nouveau sa bécane plutôt que trouver une toute autre source non maitrisée d’adrénaline. Attrapant un vieux tissu pour s’essuyer les mains, l’ancien pilote tiqua, secouant la tête tout en coinçant le chiffon dans sa poche arrière.

« Ma moto n’est pas un jouet à donner à une gamine de 22 ans Hoop’. » Ils en avaient déjà discuté, et Alistair avait toujours refusé catégoriquement que quiconque de ce monde d’arriérés en matière de technologie ne touche à sa cylindrée. Il l’aurait retrouvé avec une cheminée en vieille ferraille à la place du pot d’échappement et des bouts d’bois en guise de poignées il en était sûr. Anticipant ses pensées, son guide revint à la charge.

« Elle vient de ton monde. »
« D’un petit garage minable d’Irlande. »
« Son revers t’as plutôt surpris la dernière fois. » Alistair stoppa net son errance à travers la pièce et sa mine se barra d’un sourire dangereux.
« On n’avait dit qu’on n’évoquait plus le sujet. »
« Tu l’avais dit. Ton amour propre ne concerne que toi. »
« Elle m’a surpris parce que j’avais lâché ma garde, pas par ses compétences. »
« Et blablabla… vous les hommes vous avez toujours un mal fou à penser qu’une femme peut vous surpasser. »
« Tu sais bien que c’est faux. Je n’pense pas comme ça. »
« Ok, alors où sont passer tes belles paroles sur le dépassement de soi si tu n’offres aucune opportunité en échange. »
« Elle va me la réduire en miette… » Gagné ! Un pépiement moqueur lui répondit et l’accompagna tout le long du chemin vers la sortie de Meiklam. Hors de questions de donner à bouffer aux curieux cependant, Alistair prit soin de protéger d’un drap sa bécane et ils continuèrent jusqu'à la grange dont lui avait parlé Ingrid un soir. Ils s'arrêtèrent devant la porte close.

« C’est fermé putain… » S’il y a bien une chose que détestait faire Alistair, c’était attendre. Alors que Hooper se proposait d’aller faire un tour en vol des environs pour repérer Indrid et son comparse, une silhouette reconnaissable entre mille par sa lourde chevelure et sa peau safran se dessina à l'horizon. Le sourire qu’elle lui adressa, Alistair était sûr de le voir s’évaporer à la minute même où elle lèverait le drap sur le foutoir qu’il avait déclenché la dessous.

_________________

Born to be wild
Get your motor runnin' Head out on the highway Lookin' for adventure And whatever comes our way ▬ Like a true nature's child We were born
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1708-ride-on-the-edge-alistair-ga

Ingrid Dempseyavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 04/02/2018
Ϟ Messages : 141
Ϟ Points : 277
Ϟ Avatar : Ashley Moore
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan, Cosima & Min-Hyun
Ϟ Âge du perso : 22 ans
Ϟ Pouvoir : Brume
Ϟ Guide : Un dragon de komodo prénomé Molan
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Pompière, anciennement mécanicienne
Ϟ Lieu de résidence : Gougane Barra



MessageSujet: Re: With a little help from my friend   Mer 5 Déc 2018 - 12:48


Il y avait dans ce nouveau monde un manque déconcertant de confort quotidien, luxe qu’ils avaient tous pris pour acquis dans leur univers d’origine et dont l’absence remettait tant de choses en question. Durant les premiers mois, Ingrid avait plusieurs fois douté de pouvoir vraiment s’installer définitivement à Daeren. Elle ne faisait pas partie des sorciers -qu’elle croyait-, n’avait aucun moyen d’exercer son ancien métier et, surtout, elle n’avait même plus le luxe de sa baignoire. Sans parler d’un micro-onde ou d’un ordinateur. D’un autre côté, elle en avait découvert plus sur elle-même que pendant toutes ces années passées perdue en Irlande. Elle avait l’aventure qui lui faisait défaut là-bas. Et elle avait réussi à trouver un métier qui la payait bien mieux ici.

Elle rentrait d’ailleurs de la caserne, uniforme oublié et slim confortable enfilé à la place, cheveux enfin détachés volant au vent. Une envie : se détendre. Avec un départ d’incendie dans les champs puis une après-midi à crapahuter à la recherche d’une partie d’un troupeau de vache égaré, la journée avait été longue. C’est qu’elle avait beau prendre chaque nouveau challenge comme une opportunité de repousser ses limites, Ingrid était loin d’être une experte à dos de cheval. Si seulement les pompiers avaient pu être équipés de motos plutôt que de fiers destriers, tout cela aurait été bien plus aisé pour elle. Regarde le bon côté des choses. Tu n’es pas tombée de ta selle aujourd’hui. Elle savait que le guide se voulait réconfortant, mais ce n’était pas comme ça qu’il y arriverait. Oh oui, c’est vrai que c’est tellement mieux de m’être retrouvé devant la selle, sur l’encolure d’un cheval !

Même Molan ne pouvait pas s’empêcher de rire au souvenir. Ingrid leva les yeux au ciel et ignora les tentatives suivantes de réconfort. Le ridicule ne tuait pas, certes, mais elle aimait autant ignorer toute cette histoire jusqu’à son retour à la caserne demain matin. Elle savait que ses collègues ne se feraient pas prier pour y aller de leurs petites blagues. Ce n’est pas méchant, ils aiment juste te taquiner. Je sais bien. C’est juste que je vais encore avoir le droit à des leçons supplémentaires d’équitation. Je ne me suis pas engagée pour jouer les cowboys à la base. Rentrer du bétail c’était pas exactement mon idée. Molan ne fait pas remarquer que la protection des animaux et des biens matériels étaient tout à fait dans les prérogatives des pompiers, laissant à sa sorcière l’espace qu’il lui fallait pour ruminer. Puis, prudemment, le ton neutre, il demanda : Boxe, ce soir ?. Un grognement lui répondit avant que l’irlandaise n’eut le bon goût de développer. Pas de séance aujourd’hui. Parce que ç’aurait été trop beau d’avoir un club ouvert tous les soirs de la semaine, n’est-ce pas ?

Ce qui n’était pas trop beau, en revanche, c’était de découvrir Allistair devant la grange, moto bâchée à ses côtés. Elle ne cacha pas son sourire satisfait et pressa un peu l’allure pour le rejoindre. Finalement, elle allait peut-être réussir à se vider un peu l’esprit en travaillant sur l’engin. « Allistair, alors, on a finit par entendre raison ? » Quand elle avait su que l’homme avait une bécane qui refusait de coopérer depuis son arrivée à Daearen, elle s’était tout naturellement proposée de jeter un coup d’œil. Proposition refusée. Et maintenant, donc, qui avait besoin de ses doigts de fée ? « Ou c’est juste une visite de politesse ? » Molan poussa un soupire, contrepoint à l’air amusée de la jeune femme. Toi aussi, tu te moques. Elle ne daigna pas répondre devant cette évidence. C’était peut-être puéril, mais elle avait envie d’entendre son aîné admettre que la mécanique avait eu raison de lui.

_________________


A modern citizen of doubt. I’ve been worried all my life, a nervous wreck most of the time. I’ve always been afraid of heights, of falling backwards, falling backwards. I’ve been worried all my life. ’Til one day I had enough of this exercise of trust. I leaned in and let it hurt, let my body feel the dirt. When I break pattern, I break ground. I rebuild when I break down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1376-ingrid-god-knows-i-am-di http://leatherland.forumactif.org/t1382-carnet-d-ingrid-dempsey#13576 http://leatherland.forumactif.org/t1381-journal-de-bord-d-ingrid-dempsey#13574 http://leatherland.forumactif.org/t1380-inventaire-de-ingrid-dempsey#13573
 

With a little help from my friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: LE MEIKLAM :: LES LOGEMENTS-