Scénarios


Liens rapides

Points membres : pensez à venir vous faire créditer.

Lieux de Daearen : venez découvrir les lieux de Daearen où jouer dans ces annexes

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Recherche de joueurs : tu cherches un joueur pour rp ? Tu as posté un sujet libre ? Alors, viens dans ce sujet pour trouver ton bonheur.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 Allumez le feu - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Abigail Lydia Cooperavatar




Ϟ Inscription : 07/10/2018
Ϟ Messages : 76
Ϟ Points : 117
Ϟ Avatar : Tatiana Maslany
Ϟ Crédits : Swan
Ϟ Autre(s) compte(s) : /
Ϟ Âge du perso : 26
Ϟ Pouvoir : Modification de la température
Ϟ Guide : Un ocelot
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Allumez le feu - libre   Jeu 25 Oct 2018 - 15:52






formulaire d'intro


Date du rp : 10 Septembre 2018
Météo : Belle
Type de rp : [] court [] long [X] peu importe
Statut du sujet : [X] libre [] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire : *sort*




10 jours. A peine deux semaines que la jeune femme était ici, prenant peu à peu ses marques. Elle avait un petit logement, avait passé un long moment à arpenter les lieux pour comprendre dans quel environnement elle évoluait. Ainsi, Abi s’était hâtée de découvrir chacun des lieux les plus accessibles. Elle avait découvert l’institut des sorciers et, si ses études n’avaient pas été une franche éclate, la jeune femme était à présent intriguée. Ce monde entier possédait des règles qui lui échappaient complètement. Pis encore ! Elle qui avait apprit le fonctionnement du corps humain via la physiologie, l’anatomie etc se retrouvait face à tant d’inconnus qu’elle ne pouvait même les compter. Lui apprendre qu’il existait ici un lieu où elle pourrait mettre des mots sur ce qui lui échappait, des connaissances sur le mystère et des principes sur l’absurde lui avait immédiatement semblé être la solution la plus évidente. Ainsi, la jeune femme s’y était rapidement présentée. Le premier cours n’avait pas encore eu lieu, elle devrait encore attendre deux jours. Ainsi, une fois les papiers remplis, la curiosité n’avait pas tardé à l’emporter et elle avait visité les lieux, ébahie par l’architecture et l’impression que tout cela lui renvoyait. Elle aurait pu avoir été balancée dans un univers de livres, films ou jeux vidéos que ç’aurait été la même chose. A vrai dire, Abi ne perdait pas de vue la possibilité qu’elle ait pu être devenue complètement givrée et s’être inventée un autre monde pour fuir les soucis de son quotidien. Voire même avoir brûlé volontairement nombre de personnes, et s’être trouvé une excuse inventée et farfelue afin de fuir mentalement son crime. Se sentant oppressée par ses pensées, la jeune femme qui s’était arrêtée dans la bibliothèque n’avait finalement pas tardé à en fuir, bouquin sous le coude, pour retrouver l’oxygène de l’extérieur.

Ainsi Abigail s’était rapidement éloignée, elle qui passait sa vie enfermée préférait étrangement ici le confort des espaces ouverts. Elle s’était donc rapidement (si tant est que ce soit possible) rendue jusqu’au lac, se laissant tomber dans un petit coin tranquille, les pieds endoloris, laissant tomber son livre à côté d’elle afin de se détendre quelques instants avant de s’attaquer à sa lecture. Plongée dans l’initiation à la magie, elle s’était rapidement laissé emporter, ne redressant la tête qu’un instant, ayant l’impression d’être épiée. Une ombre disparu en effet entre les arbres non loin mais s’il lui sembla distinguer de la fourrure, la jeune femme eu beau fouiller les lieux, elle ne vit rien.

Le soir même, elle travaillait à la taverne – ayant du mal à considérer ça comme un bar – ainsi, sa vie ici commençait doucement à s’organiser.

Intriguée par ce qu’elle lisait, Abi en était là, la main plongée dans l’eau, le bouquin coincé dans une position improbable pour éviter de le faire tomber, à chercher à augmenter la température de l’eau tout autour de sa main. Les forces étaient plus simples à canaliser ainsi, paraissait-il. Soudainement bien meilleure élève que des années auparavant – pardon mais c’est quand même plus drôle que le cycle de krebs – la jeune sorcière concentrée avait finit par réussir à ses fins… ou presque. En mettant feu à sa manche.

Lâchant un cri de surprise, elle s’était empressée de se plonger le bras dans l’eau, dérapant au passage, grimaçant déjà face à la douleur à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1680-abi-cooper-panique-a-bord#16

Alistair Gaboravatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 28/10/2018
Ϟ Messages : 24
Ϟ Points : 35
Ϟ Avatar : Iwan Rheon
Ϟ Crédits : Signa (c)Astra & icones (c)Kiri
Ϟ Âge du perso : 33 ans
Ϟ Pouvoir : Elevation de la température
Ϟ Guide : Hooper, faucon crecerelle femelle
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : métallurgiste
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: Re: Allumez le feu - libre   Dim 2 Déc 2018 - 18:56


Le crissement du gravier sous ses pieds accéléra alors qu’il élevait sa course d’un cran calant son souffle sur un cardio tirant vers la minute. S’il y avait bien un truc qui ne changeait pas dans ce nouveau monde, c’était la course à pied. Pas besoin d’engins, de technologie, juste deux jambes et des muscles.

« Et zéro cerveau, tout bénéf’ pour toi ». Ah si… un truc avait changé. Capitale. Ou qu’il aille, ou qu’il soit, quoi qu’il fasse une petite voix dans sa tête lui rappelait au sens propre que ses pensées captaient les mêmes fréquences radios qu’un faucon crécerelle surdouée. Au ton de sa voix, il pouvait d’ailleurs sentir qu’elle lui en voulait encore. Enfin, lui en vouloir était un grand mot, elle qui n’arrivait pas à se taire plus de trois minutes. Record qu’elle avait atteint seulement parce qu’Alistair lui avait fermé la fenêtre au bec et qu’il lui avait fallu ces trois fois soixante secondes pour trouver un autre moyen d’entrée et arrêter de bouder. Pas sa faute si la seule chose qu’ils partageaient c’était justement leurs pensées. Disons que pour tout le reste, Hooper était l’exact opposé de tous ses points d’intérêts. Nuance cependant ils finissaient toujours par converger vers les mêmes idéaux. Seulement entendre du Shakespeare à 7h du mat’ c’était non, juste non.

« Allez vas-y dis moi ce que tes auteurs poussiéreux me prédisent aujourd’hui. »lui accorda t-il.
«Hum… Achille aux pieds rapides, tu dois choisir entre deux chemins. Si tu persistes à combattre, il n’y aura plu de retour pour toi, mais une gloire immortelle ; au contraire, si tu retournes dans tes foyers, au sein de ta douce patrie, ta renommée périra, mais une longue vie t’est promise, la mort ne t’enlèvera pas rapidement. » caquetèrent les pensées solennelles d’Hooper alors qu’elle esquissait de rapides rondes au dessus du sorcier.
« Achille, comme le talon d’Achille ? C’est un type à la base ? » Un cri courroucé lui répondit, faisant sourire d’autant plus le jeune homme entre deux souffles courts. Le visage luisant de sueur, Alistair ralentit peu à peu sa course épongeant son front d’une main et plissant les yeux pour distinguer la silhouette nimbée du reflet du soleil sur le lac à quelques pas de lui. S’approchant lentement, il sentit son pouls s’accélérer en comprenant que le soleil n’y était absolument pour rien et que la silhouette en question cramait du veston. Ses pieds se délièrent et il se propulsa le plus rapidement possible au bord de l’eau, retirant tant que faire ce peu son tee shirt sans s’emmêler les pinceaux. La jeune femme en question venait de plonger son bras dans l’eau à la verticale attisant les flammèches à venir manger plus haut que son poignet et l’entrainant dans un dérapage non contrôlé par la même occasion.
Rattrapant in extremis la jeune femme sous les épaules avant qu’elle ne percute la surface glacée du lac, Alistair la tira en arrière sur la pelouse et plaqua son vêtement trempé sur le bras de la jeune femme, étouffant les flammes dans l’œuf.
« Ok t’as choisi la voie du héro grec… m’étonnes pas. » pouffa Hooper en se posant à relative distance des deux jeunes gens assis le cul par terre, reprenant leur souffle.

« Ça va pas de dégâts ? » réussi à questionner Alistair entre deux reprises, faut dire qu’il y était pas allé avec la plus grande douceur du monde mais son visage n’exprima pas la moindre excuse, plus curieux qu’autre chose devant la brunette aux lunettes.


_________________

Born to be wild
Get your motor runnin' Head out on the highway Lookin' for adventure And whatever comes our way ▬ Like a true nature's child We were born
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1708-ride-on-the-edge-alistair-ga

Abigail Lydia Cooperavatar




Ϟ Inscription : 07/10/2018
Ϟ Messages : 76
Ϟ Points : 117
Ϟ Avatar : Tatiana Maslany
Ϟ Crédits : Swan
Ϟ Autre(s) compte(s) : /
Ϟ Âge du perso : 26
Ϟ Pouvoir : Modification de la température
Ϟ Guide : Un ocelot
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Allumez le feu - libre   Dim 9 Déc 2018 - 1:07


Le feu avait prit sans prévenir alors qu’Abigail cherchait à maîtriser les affres de la magie décrits dans l’ouvrage qu’elle avait emprunté à la bibliothèque. Consciente qu’elle avait besoin de se familiariser avec ce fichu don qui faisait – parait-il – parti d’elle-même depuis bien longtemps maintenant, la jeune femme renouait avec ses années d’étude. La curiosité scientifique était là, l’envie de comprendre également… et la frustration de ne pas s’en sortir, elle, restait souveraine sur tout le reste. Comme quoi, finalement, entre science et magie, rien ne changeait réellement.

Même les résultats ne changeaient pas tant que ça. Si la scientifique s’était déjà retrouvée avec une blouse en flamme à cause du bec benzène lors d’une manipulation de microbiologie, elle faisait de nouveau flamber le même bras en tentant de découvrir sa magie. Rien de nouveau sous le soleil. Les escherichia coli et staphylococcus auréus en vue. Quoi qu’il y en avait sans doute dans l’eau vers laquelle elle s’était précipitée pour plonger son bras droit, la morsure du froid contrastant avec cette de la flamme précédente. Abi n’avait pourtant ni eu le temps de ressentir quelque douleur que ce soit ni même de comprendre que son acte ne faisait que permettre aux flammes de remonter vers son épaule que déjà, elle dérapait, sentant son pied trembler contre la rive.

Cependant, la brunette n’eut pas le temps de s’étaler totalement dans le lac qu’elle se sentie projeter en arrière. Les yeux ronds comme des billes, elle vit l’ombre l’éloigner et lui plaquer un tissu immédiatement sur son bras. Voilà. La pompière ridicule bonjour. Le souffle court, toujours déroutée par l’action de la magie et celle des flammes sur elle, la jeune femme resta un instant, le cul au sol, t shirt sur son bras, yeux ronds comme des soucoupes, un air hébété accroché au visage.

« Ça va pas de dégâts ? »
« Euh.. »

Réagit !

Définitivement, cette histoire de magie avait cette sale tendance à annihiler totalement ses reflexes. Elle restait encore beaucoup trop choquée de voir qu’elle était capable de créer une combustion spontanée comme ça. Car là, elle ne pouvait dire qu’elle n’y était pour rien. Choquée, elle lança un regard vers son bras toujours protégé du tissu trempé.

« Merci.. »


Soulevant le coton, elle pu constater la brulure sur sa peau. Une image qui déclencha immédiatement la douleur. Visage contracté, elle lâcha un gémissement, retrouvant au passage son cerveau.

« Put… si manifestement, j’ai bien flambé quand même. Merci, ton réflexe était au top… ah bordel ça fait mal. Il me faudrait de l’eau tiède, tu peux regarder si l’eau du lac n’est pas trop froide ? J’vais pas tenter de réchauffer quoi que ce soit à nouveau, quelque chose me dit que c’est pas l’idée du siècle ! »

Elle ne maîtrisait pas encore ce qu’elle faisait, il n’y avait aucun doute à ça. Posant son regard sur son sauveur, elle ne remarqua qu’à l’instant que, torse nu et en baskets, il devait être en pleine séance de sport lorsqu’il était intervenu.

« Eh bah qui croirait que la sueur peut sauver des gens de l’immolation ?! »

Faites du sport les gars, ça sauve des vies !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1680-abi-cooper-panique-a-bord#16

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Allumez le feu - libre   


Revenir en haut Aller en bas
 

Allumez le feu - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: LE MEIKLAM :: LES ALENTOURS :: DIAMOND LAKE-