Scénarios


Liens rapides

Points membres : pensez à venir vous faire créditer.

Lieux de Daearen : venez découvrir les lieux de Daearen où jouer dans ces annexes

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Recherche de joueurs : tu cherches un joueur pour rp ? Tu as posté un sujet libre ? Alors, viens dans ce sujet pour trouver ton bonheur.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Sharlston Blackwoodavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 27/08/2017
Ϟ Messages : 216
Ϟ Points : 44
Ϟ Avatar : Ricki Hall
Ϟ Crédits : Wingardum
Ϟ Autre(s) compte(s) : Elyzabeth & Hilary
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Esprit | Illusion
Ϟ Guide : Lion | Xerxès
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Mercenaire
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Re: Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd   Sam 29 Sep 2018 - 12:25


Une sonnerie retentit dans mon crâne tandis que mes yeux s'ouvrent difficilement sur l'obscurité. D'une main habituée j'attrape le téléphone hurlant, écoutant attentivement le messager. Un nom, une adresse. Je raccroche. Mes pupilles s'adaptent à la nuit, discernant le corps d'Hayden à mes côtés, son visage endormi. Distraitement je glisse mes doigts, légers, le long de son dos, avant de m'extirper doucement du lit. Nu comme un ver, je sors sans un bruit de la chambre, prenant de quoi me vêtir au passage. Je me sers mon jus d'orange matinal, bien qu'il soit beaucoup trop tôt pour ingurgiter quoi que ce soit. J'en profite pour sortir mes deux sacs de l'armoire fermée à double tour, et en vérifie le continue. Armes, rechanges, tout y est. Ma chemise boutonnée, prêt à partir, je fais un détour par la chambre de Noo. Comme toujours, je m'allonge à côté d'elle, son visage à quelques centimètres du miens. Je passe ma main dans ses cheveux, caresse sa joue… 'Hé ma belle…' Ses petits yeux s'ouvrent à peine tandis qu'un maigre sourire apparaît sur ses lèvres. J'en profite un instant, avant qu'il ne soit remplacé par une moue boudeuse. 'Je dois partir. 2 jours, pas plus.' Je ne m'en vais jamais sans la prévenir. Je l'embrasse et ne m'attarde pas plus. La porte de sa chambre refermée, j'attrape mes affaires, mes clefs, et sors discrètement de notre chez nous.

5h du matin, la petite ville de Gougane Barra est plongée dans l'obscurité. Garée dans l'impasse voisine, je rejoins ma moto. J'accroche mes sacs, m'équipe, et démarre direction l'Irlande du Nord. Rouler sur de vraies routes, ca m'avait bien manqué… Après avoir traversé toute l'Irlande, je m'installe à la terrasse d'un café, juste en face de l'adresse qu'on m'a indiqué. Passant commande, je consulte le dossier de la cible sur mon téléphone. Je tombe sur sa photo : sa ressemblance avec Noo est stupéfiante. Les similitudes sont d'ailleurs si nombreuses que ca me dérange. Pour chaque cible, je reçois toutes les informations qui pourraient m'être utiles dans le cas où je choisirais d'établir un contact. J'ai connaissance de toute sa vie, sauf de la raison pour laquelle j'y mets fin. Début de soirée, j'aperçois la jeune femme sortir de chez elle, comme prévu. Elle a même pas 20 ans. Pas que l'âge soit un problème, jamais, seulement j'ai le sentiment de voir ma belle à nos débuts… Je la suis dans le club d'escorte où elle bosse, passant la soirée à mater des culs trop féminins pour moi. Le plus simple serait de la tuer dans une rue sombre, en pleine nuit. Vu son rythme de vie, ca n'aura rien d'étonnant pour la police.

Mais au moment de passer à l'acte, je n'y arrive pas. Pour la première fois, je n'y arrive pas. Mon illusion me joue des tours, j'en suis sûr. J'ai l'impression de voir son sourire, ses pupilles qui pétillent, même ses cheveux me paraissent plus long, comme ceux de Noo… Il me faut un verre. Que je me change les idées, penser à autre chose que la belle.
13h. Je me réveille avec une gueule de bois, fait rare, et surtout, un mec dans mon lit. Choses plutôt inhabituelles lorsque je suis en voyage d'affaires. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas couché avec un autre homme qu'Hayden… Je mets l'étranger à la porte, m'allumant une clope en attendant la nuit. Cette fois je ne me défile pas. La nuit dernière n'était qu'un violent coup de mou. A quelques rues du club, je me glisse dans son dos, posant mon arme contre elle. Silencieux je l'entraine à l'ombre des éclairages et tire sans un mot. Trois fois. Inerte au sol, je vois son visage comme si c'était Noomi. Je m'éloigne bien rapidement, enjambe ma moto et rentre chez nous. J'ai cette impression, cette peur débile, de l'avoir tuée elle.

Après une traversée nocturne de l'Irlande, me voilà arrivant au petit matin dans ce village paumé. Aucune pause en route. J'avais besoin de la voir au plus vite. De me rassurer bêtement. Doucement j'ouvre la porte d'entrée, au cas où ils seraient encore endormis. Au lieu de ca, je surprends une conversation qui me semble des plus sérieuses. '…il parle peu de son activité. A raison. Fais lui juste confiance…' Et dont je semble surtout être le principal sujet… Au moins, la belle va bien. Avec la bonne intention d'éviter les questions d'Hayden, je me dirige directement vers la salle de bain. Aussi parce que je n'ai pas pris le temps de me doucher, ni même de me changer aussitôt le contrat conclu. 3 minutes et c'est réglé. Serviette autour de la taille, je jette un œil à ma gueule avant de les rejoindre. Des cernes pas possibles, le regard noir. Je me sens crevé, tant physiquement que mentalement… J'entre dans la cuisine avec une faim de loup, sans un mot. Je sors œufs et bacon du frigo, de quoi me faire un petit déj plus que complet, et me mets aux fourneaux. Je croise le regard de la belle, avec la simple envie de la sentir contre moi. Histoire de me sortir cette image si réelle d'elle sur le sol. Pire que ces cauchemars qu'il m'arrive de faire… Et Hayden. J'ose pas le regarder. Vu ce que j'ai entendu, ca sent mauvais pour moi. Est-ce qu'elle lui a dit ? Ce serait une belle opportunité pour l'éloigner de nous. Il est trop… il est pas prêt pour ca, savoir. Il se barrerait, c'est sûr.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1264-sharlston-don-t-judge-me http://leatherland.forumactif.org/t1294-carnet-de-sharlston-blackwood#12712

Hayden O'Gradyavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 10/05/2017
Ϟ Messages : 153
Ϟ Points : 539
Ϟ Avatar : Cole Sprouse
Ϟ Crédits : bazzart @whovian
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : Rétrocognition
Ϟ Guide : Une panthère noire, un mâle appelé Shadow
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Passeur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd   Dim 7 Oct 2018 - 11:13



Hayden sentit qu'il avait comme donné un coup de pied dans la fourmilière, à voir la tête de Noomi. « Trésor... » lui répliqua simplement la belle brune. Hayden se renfrogna sur sa chaise. Il détestait quand elle l'infantilisait comme ça. A faire comme s'il était le premier des débiles... à ne pas avoir déjà compris. Ce fut pire lorsqu'elle lâcha un petit rire. Alors quoi, c'était un jeu c'est ça ? Elle se moquait de lui maintenant ? Il reposa un peu brusquement sa cuillère dans son bol de céréales. Il n'avait plus faim, tout à coup. Merci Noomi. Elle le regardait d'une drôle de façon, comme si elle se demandait à quelle sauce le croquer. Hayden n'aurait jamais dû lui poser à la question à elle... pas avec cette... concurrence entre eux. « Si tu dois apprendre quelque chose sur Lui... C'est qu'il a sa propre vision du … travail. » Les sourcils levés, Hayden se demanda si elle allait finalement cracher le morceau. Sa propre vision du travail ? Il était clair qu'il n'était pas maçon sur un chantier de construction, ça, il l'avait vu au premier coup d’œil, là-bas, à Dublin. Mais quoi alors ? « Tu sais, il parle peu de son activité. A raison. » Nom de... allait-elle arrêter de lui parler en crypter ? Autant ne rien dire du tout, si c'était pour en rajouter sur les mystères. « Ravi d'avoir eu cette discussion avec toi Noo... rappelle-moi d'plus te poser de question sur Sharlee. Tu m'as donné l'envie de me tirer. » Hayden était maintenant de mauvaise humeur. Elle ne voulait rien lui dire ? Garder le petit secret de son cher Sharlston Blackwood pour elle ? Il n'y voyait là que le moyen de se venger. Absolument pas de le préserver d'une quelconque vérité. Il posa son bol encore à moitié plein dans l'évier, là où les fesses de Noomi avait prit place. « Fais-lui juste confiance... » Ah tiens, voilà autre chose. Faire confiance ? A quelqu'un qui estimait qu'il fallait lui cacher la vérité pour continuer de se fréquenter ? Hayden ne rendit pas le sourire timide de Noomi. Il se sentait vraiment con d'avoir attendu tout ce temps pour demander. Il n'était que la troisième roue du carrosse, pas vrai ? Et jusque là... il s'en était contenté. Jusque là. Hayden amorça un départ de la cuisine. Il avait besoin d'air. « Est-ce si important pour toi de le savoir ? Est-ce que cela changerait les sentiments que tu éprouves à son égard ? Car là, est tout le danger. Savoir la vérité... très bien, mais... es-tu prêt à l'entendre et surtout, à l'accepter ? » Hayden se figea. Les... sentiments ? Il se sentit sondé de l'intérieur, sans son autorisation. D'où elle pensait pouvoir parler de sentiments ? Penser savoir ce qu'il y avait entre eux, alors qu'eux-même, n'en parlaient jamais ? Non elle n'avait pas le droit de faire ça. De penser savoir ce qui était bien pour lui. Même si peut-être... ça partait d'un bon sentiment après tout. « Ça c'est à moi de le décider ! Pas à toi... Non mais franchement Noomi. Tu crois être la seule à pouvoir vivre avec les petits secrets de Sharlee ? Tu crois que... »... le monde de Sharlee ne tourne qu'autour de toi et de ce que tu penses ? Il n'eut pas le loisir de venir à bout de sa phrase et c'était sûrement mieux ainsi. Cette discussion ne menait à rien, si ce n'est à une brouille sévère entre les deux.

Comme s'il l'avait senti, voilà qu'il avait débarqué. Sharlee. Ou plutôt, une autre version de lui. Celle, à semi-absente, qui rentrait du travail. Des cernes immenses, un regard à effrayer un loup-garou... Hayden se contenta de l'observer se mouvoir jusque dans la salle de bains. Avait-il entendu leur conversation ? Il resta là tout le temps de la douche, à se demander, s'il devait se barrer ou si au contraire, c'était le moment de tout déballer. Mais Noomi ne le laisserait peut-être pas faire. Mais lorsqu'il ressortit et qu'il ne lui adressa même pas un regard, alors que Noomi, si, le sang d'Hayden ne fit qu'un tour. Quoi, après tous ces jours, il ne le regardait même pas ? Il craignait quoi au juste, une scène ? Voilà qu'il faisait la popote comme si de rien n'était. Ah donc c'était comme ça. Hayden recula doucement... son dos ouvrit discrètement la porte de la salle de bains. Il croisa le regard de Noomi à ce moment-là. Elle avait sûrement compris. Mais c'était trop tard, la porte était déjà verrouillé derrière lui. Sur le carrelage, un sac à moitié ouvert. Celui de Sharlee. Il en déversa, de rage, tout le contenu sur le sol. Il saurait, avec ou sans eux, ce que ni l'un ni l'autre ne voulait lui dire. Il se recula en voyant l'arme tomber. Sharlee se trimbalait avec une arme à feu sur lui pour aller travailler. Première info, premier déglutissement. Non loin, le téléphone de Sharlee. Il avait apprit à l'utiliser en sa compagnie. A peine déverrouillé, la photo d'une belle jeune femme apparu. Ainsi que des infos, brèves mais suffisantes pour connaître sa vie. Deuxième info, il était allé rencontrer cette femme. Mais... pourquoi ? Hayden regarda autour de lui et remarqua que des affaires étaient restés dans le sac. Il y plongea fébrilement les mains... pour en ressortir des vêtements... l'un d'entre eux, une chemise, présentait quelques éclaboussures... de sang. Il ne lui en fallu pas plus pour tout assembler et tirer des conclusions glaçantes. Sharlston... était en réalité... un tueur. Hayden se recroquevilla dans la baignoire et se mit à sangloter, cette chemise, l'ultime preuve, encore dans les mains.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sharlston Blackwoodavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 27/08/2017
Ϟ Messages : 216
Ϟ Points : 44
Ϟ Avatar : Ricki Hall
Ϟ Crédits : Wingardum
Ϟ Autre(s) compte(s) : Elyzabeth & Hilary
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Esprit | Illusion
Ϟ Guide : Lion | Xerxès
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Mercenaire
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Re: Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd   Mar 16 Oct 2018 - 22:58


Une porte claque, se verrouille. Mes yeux se lèvent sur Noomi qui s'élance vers la salle de bain. Hayden s'y est enfermé. Abandonnant la préparation de mon petit déjeuner, mon ventre hurlant, je m'interpose sur le chemin de la belle. Dans mes bras je la serre, me réconfortant de ma nuit passée et l'empêchant par la même d'avancer plus loin. Il ne m'a pas fallu longtemps pour comprendre les intentions du gamin. 'Je sais Noo.' je commence, l'éloignant de mon torse, ma main caresse ses cheveux. 'J'ai surpris un bout de vos conversations en arrivant… Désolée de t'avoir mis dans l'embarras.' mes yeux plongés dans les siens, je la regarde, sincère. Et triste à la fois, car je connais la suite. 'Je suppose donc que tu ne lui as rien dit. Je prends le relai.' J'embrasse la belle, pour la remercier, et me retourne affronter la fatalité. 'Ca devait bien arriver un jour…' je marmonne. Arrivé devant la porte, je ne toque pas directement. Je n'ose pas. Comme avec l'espoir qu'il va sortir de la douche, tout simplement. Je l'entends s'agiter à l'intérieur. Puis plus rien. Je frappe trois coups, vite inquiet. 'Hayden, ouvre s'il te plaît.' Poli, calme, ferme, je ne laisse rien paraitre. Mais je m'impatiente. Il y a tout de même mon arme, là-dedans. Pensant aux pires des scénarios, je frappe à nouveau. 'Hayden, ouvre la porte ou je la défonce dans 3 secondes.' Je recule. Un. Encore un pas. Deux. Je me mets en position. Trois. Et je défonce notre jolie porte, comme convenu.

La scène m'effraie. Hayden dans la baignoire, ma chemise entre ses mains, figé. Pas un seul regard à mon attention. Comme s'il ne me voyait pas, ne m'entendait pas. Comme s'il n'était pas vraiment là, dans cette salle de bain. Je sais ce que c'est. Son putain de don. Qu'il connaisse mon train de vie est une chose, mais qu'il le voit, le vive… Je m'empresse de lui arracher ma chemise, puis prend son visage entre mes mains. 'Hé! Sors de là Hayd', reviens avec moi, chez nous…' Mon visage à quelques centimètres du siens, il ne réagit pas. J'ai un mouvement de recul. Je ne suis pas sûre qu'il veuille me voir à son réveil. Qu'il puisse encaisser ma situation. Qui je suis. Mon regard se tourne vers Noomi, debout dans l'encadrement de la porte. Je ne comprends pas vraiment ce que je ressens. Pourquoi. Je ne l'ai jamais ressenti pour personne d'autre que Noo, mais c'est là. J'ai peur.

_________________



Dernière édition par Sharlston Blackwood le Jeu 18 Oct 2018 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1264-sharlston-don-t-judge-me http://leatherland.forumactif.org/t1294-carnet-de-sharlston-blackwood#12712

Noomi Blackwoodavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 26/01/2018
Ϟ Messages : 127
Ϟ Points : 272
Ϟ Avatar : Lana Del Rey
Ϟ Crédits : Neige <3. Tumblr. Sian
Ϟ Âge du perso : 37 ans.
Ϟ Pouvoir : Psychique, Intuition.
Ϟ Guide : Eaunanisme aka Nani, une salamandre.
Ϟ Statut Social : Célibataire alambiqué.
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne fille de joie. A présent proriétaire & gérante du 'pêché mignon' Boutique Couture en lingerie fine.
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle, dans un appartement.



MessageSujet: Re: Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd   Jeu 18 Oct 2018 - 15:36


« Ça c'est à moi de le décider ! Pas à toi... Non mais franchement Noomi. Tu crois être la seule à pouvoir vivre avec les petits secrets de Sharlee ? Tu crois que... » « Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire... »
Très bien. La réaction du jeune sorcier me fait douter. De plus en plus douter. Je sens qu'il est ébranlé par tous ce que je lui dis... Je ne veux pas le materner. Je ne sais pas si je dois continuer dans cette voix de la confidence à demi assumée. Comme je n'ai pas envie de trahir Sharlee. Jamais. Même pour Hayden pour lequel j'éprouve une sincère affection. Peut-être que j'essaie malgré tout de le protéger de la vérité. Parce que la vérité n'est pas belle. Parce que la vérité à un manteau de sang au côté de notre barbu. Mon cœur en est malade de devoir contourner l'inévitable. Au vue de sa réaction... j'aurais dû dès le départ y mettre un terme à cette discussion. Les disputes, très peu pour moi dès le matin. Mes perles sombres fixent la bouille d'Hayden avec une certaine tendresse. Il est de mauvaise humeur... par ma faute. J'en soupire. Essayer d'arrondir les angles ? Mais avec quelle arme ? Je n'ai que des mots... aucune réponse claire à lui fournir sans l'aval de Sharlee. Alors je m' efforce de ne pas continuer sur cette voie... Sur cette pente glissante. Hayden vient à moi pour foutre son bol dans l'évier, je ne bouge pas. L'envie de lui attraper le bras me traverse l'esprit, mais la porte s'ouvre, me faisant sursauter sous la surprise. Nos regards se plantent sur la silhouette que tous deux connaissons bien... Sharlee.

Mon sang se glace.
Mon visage se ferme... s'inquiète.
Il a l'air tellement crevé...
Toujours la même question qui percute mon crâne : Est-ce qu'il va bien ?
Je sais parfois qu'il peut être très affecté par son activité. Je n'aime pas dire qu'il s'agit d'un travail. Je sais ce que ce c'est que de taffer dans des domaines où la fierté est souillée.
Je préfère ne pas m'en mêler... et j'attends qu'il vienne à moi.
Comme toujours.

Mais aujourd'hui est différent. Ce n'est plus Lui et moi mais Lui, moi et Hayden. Et cela change tout. Vraiment tout...

Le silence s'abat sur nous trois comme une masse écrasante. Je n'ose bouger de ma place, regardant ce qu'il reste de mon Amour disparaître dans la salle de bain. Un soupir. Mon regard se baisse sur le bout de mes orteils, partagée entre soulagement et inquiétude. Il a l'air trop affecté cette fois-ci... Et ça me blesse autant que lui. Les bras croisés sous ma poitrine, j'essaie de chasser mes idées noires jusqu'à remonter un regard perplexe sur Hayden. Il est aussi muet qu'une tombe... Parfait les mecs ! La journée commence bien ! J'en soupire lourdement, rabattant mes perles blasées sur la silhouette qui sort de la salle de bain. Sharlee est déjà de retour. Nos regards se croisent. Mon cœur s'emballe aussitôt. Et je me fais violence pour ne pas lui sauter dessus et le prendre dans mes bras. Lui dire à l'oreille que tout va bien. Qu'il est à la maison. Mais quelque chose me retient. Son attitude froide, distante. Sans bouger mon cul de l'évier, je le regarde se servir dans le frigo pour se cuisiner des œufs. Ok... C'est pire que je ne peux imaginer. J'aimerais parfois être dans sa tête dans ce genre de moment... J'ose enfin me bouger... prête à glisser mains dans le dos de Sharlee mais la réaction d'Hayden m’interpelle et stop mon élan. Je le vois reculer dans la salle de bain sous mon regard insistant tout en hochant négativement de la tête mais trop tard ! Il s'enferme dans la pièce. MERDE ! Aussitôt je regarde Sharlee d'un air affolé tout en me détournant de lui pour rejoindre le gamin mais il se dresse devant moi, comme une muraille de chair. J'en recule d'un pas en levant le bout de mon nez vers son visage. « Putain laisse-moi passer ! » Mais il me plaque contre lui dans une douce étreinte. Sharlee... Mon regard s’attendrit autant qu'il s'inquiète.  'J'ai surpris un bout de vos conversations en arrivant… Désolé de t'avoir mis dans l'embarras.' Oh... Je le dévisage en silence.'Je suppose donc que tu ne lui as rien dit. Je prends le relai.'  J'hoche ma bouille à la négative. Pas le temps de décrocher un mot qu'il m'embrasse. C'est court mais salvateur. Et je le regarde partir vers la salle de bain. Je le suis à mon tour, Hayden est là-dedans et Dieu sait ce qu'il peut bien faire ! Sharlee s'acharne sur la porte pour finalement la défoncer. Je passe mes mains sur mon front, ramenant des mèches en arrière alors que j'avance lentement dans l'encadrement de la porte, peu certaine de ce que je vais voir...

Et le spectacle me glace le sang.
Hayden... la chemise pleine de sang... L'arme au sol...
J'en tressaille.

Hayden...
Je regarde les deux hommes de ma place. En retrait. Hayden semble complètement ailleurs... Difficile de le faire revenir... Je me souviens vaguement de son don... mais au vue du regard que me lance Sharlee, la peur me contamine. Je décide de le rejoindre, le pas pressant. Mes genoux chutent à côté de la baignoire, juste devant Shar'. «  Il ne revient pas ! » Pas de panique ! Non... il faut réfléchir... « Continue de lui parler ! » Je me redresse sur mes deux petites jambes branlantes. Je n'aime pas ce genre d'impulsion, mais mon cerveau turbine vite. J'attrape une serviette et ouvre le robinet du lavabo pour en mouiller une extrémité, laissant Sharlee lui parler. Il aura bien plus d'impact que moi. Je m'en retourne vers eux, armée de mon linge dégoulinant. Je me mets une fois de plus à genoux vers Hayden pour lui humidifier les cheveux, son front de cette eau froide, en espérant le ramener à nous. «  Hayden... » que je souffle, les cils mouillés malgré moi. «  Putain mais qu'est-ce que t'as foutu là-bas Sharlee ?! » Pour qu'il ne revienne pas... Le ton accusateur sous la trouille, alors que je continue de passer la serviette sur le crâne du gamin.

_________________

Viens dans mes rails, c'est chaud... Tout pour être au ciel
Ma fierté:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1369p10-_noomi-blackwood_-fle

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd   


Revenir en haut Aller en bas
 

Your love is like a drug, I'm so addicted + SharlNoomHayd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Notre Monde :: L'IRLANDE :: GOUGANE BARRA-