Scénarios


Liens rapides

Le forum a 3 ans ! N'hésitez pas à réagir dans les news.

Intrigue : venez découvrir le chapitre 3 du tome 2 dans ce sujet

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant & Lycan



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 177
Ϟ Points : 306
Ϟ Avatar : Caity Lotz
Ϟ Crédits : Schizophrenic(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black/ Callum
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal/ contrôle de la végétation
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Herboriste



MessageSujet: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Ven 2 Mar 2018 - 18:47






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp :2 novembre
Matin, après-midi, soir : /
Météo (approximative) : un peu couvert et frais.
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire : C'est a la suite du sujet commun, histoire de pas le polluer on fait ça a part. Et puis si le je tue personne ne me verra mouhahaah






Athéna essayait tant bien que mal de ne pas trop penser à la douleur de sa jambe. Ce qui en soit était assez compliqué, elle semblait saturer l’intégralité de son cerveau. C’était sans doute pour ça qu’elle ne prêtait pas vraiment attention à ce qui se passait autour d’elle. La jeune femme était amère et en colère contre elle-même dans cet état c’était clairement un poids mort. Ne rien pouvoir faire, que cela soit explorer ou soigner la rendait dingue.
Respirant à fond, elle ne prit pas vraiment attention à qui parlait et ce qui était raconté. L’herboriste essayait de mettre de l’ordre dans ses pensées, comment avait-elle pu être blessé aussi sévèrement et ne se souvenir d’absolument rien. De plus elle n’était clairement pas la seule, il fallait qu’elle réfléchit, si elle arrivait à identifier le lieu, peut être pourrait-elle trouver ensuite des plantes qui pourraient être utiles.
‘’Je peux sécréter des antiseptiques et cicatrisants naturels. Par exemple de l’huile de millepertuis pourrait faire office de premier soin, le temps que l’on sache où on est exactement et quel village est le plus proche.’’
Ce fut comme se prendre une gifle, quelque chose de fort qui remet les yeux en face des trous. Dans un mouvement lent mais calculé l’ancienne militaire se fixa sur Gabriel. Elle ne put empêcher la colère de se reprendre en elle comme un venin puissant. Un gout amère et métallique semblait emplir sa bouche, elle ne c’était pas rendu compte qu’elle mordait l’intérieur de sa joue jusqu’au sang. Depuis qu’elle avait appris que l’homme possédait les mêmes dons qu’elle de la bouche de Cosima, la blonde avait tout fait pour l’éviter. C’était tout naturellement que l’ancienne militaire avait stoppé les séances sans aucunes explications, elle ne voulait plus le voir, plus avoir à faire à lui d’aucunes manières que ce fut. Pourquoi n’avait-il pas prit le temps de lui dire ça, ce n’était clairement pas une information qu’il voulait garder secret puisqu’il était en train d’en parler à voix haute et a toute l’assembler. Gabriel savait qu’elle avait du mal avec son don, puisque la jeune femme lui en avait déjà parlé, la peur de blesser quelqu’un par le contact. A aucun moment il n’avait fait ne serait-ce qu’une allusion, il aurait pu l’aider aller savoir. Mais il avait consciemment refusé cela, un peu comme s’il avait poignardé une main tendus. Après tous les efforts qu’il avait fallu a la jeune femme pour aller le consulter, réussir à s’ouvrir c’était ainsi que ça se passait pour lui, parfait très bien qu’il en soit ainsi.
De la rage c’était tout ce qu’Athéna arrivait à ressentir à ce moment présent, ce n’était pas une bonne chose, parce que ce genre de sentiments charriait beaucoup de chose dans son sillage. De mauvais souvenirs, des cauchemars, tout un tas de choses qu’elle avait pris le temps d’enfermer dans une boite et d’enterre le plus profond possible depuis tant qu’années. Surtout ne pas perdre le contrôle de soi même surtout pas, les conséquences pourraient en être terribles. Le fait qu’en plus il est raison sur l’utilisation du millepertuis ne fit qu’aggraver sa colère.

‘’Je propose que les blessés restent ici avec moi pendant que ceux qui sont volontaires explorent les alentours.’’
‘’Plutôt crever !’’

Marmonna l’herboriste en arabe, sachant très bien que personne n’avait entendu ou bien même compris les paroles qui sortaient de sa bouche. C’était malheureux mais la blonde le pensait vraiment, à ce moment-là, elle aurait préférer mourir plutôt que de laisser Gabriel la toucher pour la soigner, ne serait même que pour lui parler. Durant tous ses temps, les prunelles d’un bleu très pales n’avaient pas sillé fixant toujours ce qui dans sa tête s’apparentait le plus à une cible, un énemie. S’éloigner un peu, c’est ce qu’il lui fallait, prendre une grande bouffé d’air, potentiellement trouver aussi de quoi se soigner. D’accord ça n’allait en rien être facile ou une partie de plaisir avec sa jambe, mais mieux valais souffrir que de voir encore sa tête. Bougeant doucement les épaules, elle se mit se releva très légèrement, s’appuyant sur le tronc commençant à avancer, serrant les dents.
Quelques mètres encore quelques mètres, Athéna pouvait, non devait faire ça, plus de distance il y aurait mieux ça serait. Malgré toute son endurance et se persistance personnelle alimentée par la rage, elle ne pus aller beaucoup plus loin, s’affalant sur le sol en position assise, elle frappe du poing le sol d’un geste rageur. Levant les yeux, l’ancienne militaire remarqua qu’elle n’avait pas fait tant de chemin que cela et pourtant cela lui avait parus une éternité, stupide blessure. Des gouttes de sueurs perlaient dans son cou et sur son front, tout ça lui demandait un effort considérable visiblement. Posant son regarda autour d’elle, elle jura, de là où elle se trouvait elle pouvait encore voir le psychologue, l’univers la détestait elle a ce point-là.

_________________

Many that live
deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement.


Dernière édition par Athéna J. Logan le Sam 24 Mar 2018 - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Mogensenavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 220
Ϟ Points : 436
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Delvan & Cosima
Ϟ Âge du perso : 46 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Ven 2 Mar 2018 - 21:39


Gabriel, il avait envie de comprendre ce qu’il se passait. Se réveiller endolori par une nuit passé dans la forêt pour constater qu’ils étaient de retour dans leur monde, visiblement en ayant perdu une partie de leurs souvenirs récents, ça avait ce genre d’effet. Quitte à rester un peu plus longtemps dans l’ignorance du comment du pourquoi, il aurait aimé explorer la forêt qui les entourait, agir pour percer au moins ce mystère là. Cependant, il savait se montrer responsable. Des gens étaient grièvement blessés et la priorité était de les soigner au mieux de leur capacité actuelle. Cela voulait dire que Gabriel devait rester sur place et faire sa part : pour une fois son don était utile et ça ne lui aurait pas ressemblé de ne pas venir en aide aux autres, ce qu’il avait proposé spontanément. Ce n’était pas pour plaire à tout le monde. Interloqué par l’impression d’être fixé par une autre personne, il leva les yeux à temps pour capter le regard meurtrier d’Athéna avant que la jeune femme ne se détourne et décide de s’éloigner en claudiquant.

Les sourcils froncés, il observa la blonde. L’état de son ancienne patiente le préoccupait depuis qu’elle avait brusquement mis un terme à sa thérapie et ce sans fournir d’explication en réponse aux questions du psychologue. D’où venait son inimitié soudaine ? Si Gabriel avait plusieurs hypothèses sur le sujet, il préférerait de loin entendre la vérité de la bouche de la principale concernée. Il avait gardé ses questions pour lui, mais maintenant que l’ex-militaire préférait s’éloigner de lui plutôt que de le laisser aider avec sa blessure, ça prenait des proportions ridicules. Voyant la jeune femme s’asseoir à même le sol, il décida de s’excuser de la situation en cours pour aller la voir. Tirer la situation au clair et, priorité numéro une, lui prodiguer les premiers soins étaient ses objectifs.

Il s’avança sans détour, s’arrêtant à deux pas d’Athéna, assez loin pour ne pas essuyer un coup colérique comme le sol en avait souffert quelques instants plus tôt. « Athéna. » C’était une salutation comme une autre, portée par le ton calme et neutre de Gabriel, celui qui le caractérisait à merveille. « Tu es blessée, n’est-ce pas ? » Ce n’était pas vraiment une question, juste une politesse. « Est-ce que je peux soigner ça ? Au moins mettre de quoi désinfecter la plaie et éviter que ça s'enflamme. » Encore une fois, son ton était tout ce qu’il y avait de plus raisonnable. Il ne voyait pas trop comment entamer la discussion autrement et, malgré toutes ses préoccupations sur le plan psychologique, il voulait vraiment s’assurer que la blessure reçoive l’attention nécessaire.

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen http://leatherland.forumactif.org/t547-carnet-de-route-de-gabriel-mogensen#4142

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant & Lycan



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 177
Ϟ Points : 306
Ϟ Avatar : Caity Lotz
Ϟ Crédits : Schizophrenic(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black/ Callum
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal/ contrôle de la végétation
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Herboriste



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Sam 3 Mar 2018 - 16:13


A peine quelques secondes voilà ce qu’il fallut à Athéna pour se rendre compte que Gabriel la suivait. Parfait l’univers la détestait belle et bien, ou alors elle allait finir par se réveiller d’ici quelques minutes. Elle serait dans son lit, sous les couvertures, sans cette stupide blessure et surtout pas en présence de cet homme. Tout ça lui donnait l’envie de s’allonger sur le sol, de fermer les yeux et de reste ainsi, ou alors de se lever et de frapper tout ce qui s’approcherait d’elle.

’Athéna.’’

Ses prunelles ce posèrent sur le blond, toujours empreintes de cette rage palpable. Bien sûr que c’était elle qui voulait-il que ça soit d’autre, un Alien qui aurait pris son apparence. Sa voix ainsi que son ton calme et neutre lui donnait envie de grincer des dents, qu’il reparte de là où il venait. La jeune femme ne prit même pas le temps de lui répondre.

‘’Tu es blessée, n’est-ce pas ?’’

Franchement qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, en soit il se fichait de son état après tout, voire d’elle en générale puisqu’il n’avait pas, par le passer pas jugé utile de lui révéler deux trois choses. Revoilà encore cette amertume mélangée à sa colère. Le cocktail était franchement mauvais, l’herboriste voulait juste qu’il parte ou alors lui mettre un bon veux coup de poing dans la mâchoire. Dans un geste puissant elle se releva, cela ne lui avait pas échappé la distance de sécurité qu’il avait laissé entrer eux deux. Cette information lui tira un vilain sourire, avait-il peur d’elle ? Fixant le psychologue dans les yeux, elle frappa avec force le sol du talon, avec la jambe qui était injuriée. Quelle mauvaise idée, vraiment très mauvaise, la souffrance lui remonta tout le long, continuant dans son dos. Des points noirs constellaient sa vision, mais son visage lui n’affichait que cette neutralité froide teinté de colère. Une geste de défiance.

‘’Est-ce que je peux soigner ça ? Au moins mettre de quoi désinfecter la plaie et éviter que ça s'enflamme.’’
‘’Si tu ne fais que m’effleurer je vais briser chacune de tes phalanges ! Tu devrais utiliser tes petits pouvoirs parfait sur ceux qui veulent de ton aider…’’

Trop c’était trop, il avait clairement dépassé les bornes pour elle. Athéna ne plaisantait pas, elle lui briserait la main bien volontiers et sans le moindre effort. Le plus jouissif était de savoir que Gabriel le savait aussi, après tout il était plutôt bien placé pour savoir de quoi elle était capable. Elle prit un pas en avant, le toisa, avec deux doigts appuyés sur son torse elle voulait le forcer à reculer. Le message était clair. Une petite voix vicieuse dans sa tête lui disait qu’il avait proposé de la soigner mais qui lui disait que ses intentions n’était pas plus mauvaises, après tout il lui avait en quelque sort mentis et un mensonge peux en cacher un autre, beaucoup d’autres même. L’herboriste aurait dû faire appel à la raison, il venait pour de bon motif, l’aider, cette omission sur son pouvoir n’était pas la fin du monde a bien y réfléchir. Cependant à ce moment-là cette partie de sa personnalité était correctement muselée et enfermée entre quatre murs, de la rage voilà tout ce qui allait parler pour elle. Tous ses muscles étaient tendus comme un fil, ça en était douleur, particulièrement au niveau de sa blessure toute fraiche.

_________________

Many that live
deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Mogensenavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 220
Ϟ Points : 436
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Delvan & Cosima
Ϟ Âge du perso : 46 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Sam 3 Mar 2018 - 19:07


Clairement, il avait fait quelque chose pour mériter la colère de l’ancienne militaire et quelque chose d’assez gros pour que celle-ci en vienne même à mettre de côté sa santé psychique et physique. Bien joué Mogensen. L’air toujours calme et composé il l’observa se lever et se contenta de lever un sourcil quand elle tapa du pied. Il n’allait pas reculer sans au moins essayer. D’accord, il avait déjà fait plusieurs tentatives pour comprendre pourquoi la blonde avait décidé de mettre en terme à leurs sessions, mais ce n’était pas exactement le même sujet là, n’est-ce pas ? Elle était visiblement en souffrance. Si elle estimait ses problèmes psychiques comme pouvant se passer de son aide, une ancienne militaire comme elle devrait bien se rendre compte qu’il n’y avait aucun avantage à rester sans soin dans un terrain inconnu, non ? « Si tu ne fais que m’effleurer je vais briser chacune de tes phalanges ! Tu devrais utiliser tes petits pouvoirs parfait sur ceux qui veulent de ton aider… » Apparemment non.

Gabriel ne doutait pas que, poussée à bout, Athéna tienne sa parole. Quand elle appuya deux doigts sur son torse, il recula d’un petit pas, juste assez pour laisser à la femme un peu d’espace. Ça ne voulait pas dire qu’il allait tourner les talons aussi facilement, loin de là. « Je ne me permettrais pas de te toucher sans ton autorisation. » Déjà, il n’était pas suicidaire, et ensuite il avait une certaine éthique, merci bien. Il ne s’appelait pas Cillian, bordel. D’ailleurs, où était le deuxième Weathers ? Un médecin aurait été bien utile dans cette situation, même un aussi allergique à toute attitude professionnelle. « Je voudrais juste savoir pourquoi tu refuses des soins alors que nous ne savons même pas si nous sommes en sécurité. » Il fronça légèrement les sourcils, décidant que c’était bien là le point le plus important. « C’est à cause de mes pouvoirs, c’est ça ? » Il savait bien à quel point Athéna vivait mal le fait d’avoir ce même don. D’un autre côté, son expérience en était radicalement opposé : sa magie l’avait sans doute sauvée d’un déchiquetage certains par des molosses et un fort paralysant avait longtemps été la seule toxine dangereuse qu’il avait pu produire. Son don n’avait jamais été dangereux pour lui ou pour ses proches.

Seule concession à son air de neutralité constante, il lâcha un soupir. Il n’avait jamais eu pour but de dissimuler cette information à son propos comme devait le montrer la facilité avec laquelle il en avait parlé à l’instant, mais il n’avait jamais trouvé ça pertinent dans la thérapie. « Est-ce que ça vaut vraiment le coup de mettre ta santé en jeu ? » Il n’était pas aussi patient que lors de leurs séances parce qu’il n’était pas là pour jouer les psys. « Je ne peux pas te forcer à accepter, mais je ne sais pas s’il y a un village dans le coin et quel temps cela prendrait de s’y rendre. Et tu t’y connais mieux en plantes que moi. Si tu peux songer à la composition d’un remède plus efficace que le millepertuis seul, on pourrait aider les autres blessés. » Il ne perdait pas non plus de vue qu’il y avait d’autres personnes ayant besoin de soins.

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen http://leatherland.forumactif.org/t547-carnet-de-route-de-gabriel-mogensen#4142

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant & Lycan



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 177
Ϟ Points : 306
Ϟ Avatar : Caity Lotz
Ϟ Crédits : Schizophrenic(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black/ Callum
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal/ contrôle de la végétation
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Herboriste



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Dim 4 Mar 2018 - 11:05


La violence physique était toujours la dernière option qu’Athéna choisissait de manière générale, après des années et des années à n’utiliser que cela contre d’autres êtres humains. Aujourd’hui elle essayait de faire autrement, de parler, d’arranger différement les choses, ne l’utilisant qu’en dernier recourt. Mais à cet instant tout la logique et la bonne volonté du monde n’avait pas réussi a contre carrer le fait qu’elle avait vraiment envie de frapper Gabriel. Le repoussant, lui donnant un certain recule, autant pour l’attaque que pour la défense. Il n’avait pas résisté, prenant un pas en arrière, c’était une bonne chose, le contraire aurait sans doute déchainé encore plus de rage.

‘’Je ne me permettrais pas de te toucher sans ton autorisation.’’
‘’Grand bien t’en fasse, tu aurais plus à perdre que moi.’’

La douleur était difficile à contenir, après son petit coup de talon sur le sol c’était encore pire. La position debout était compliquée à tenir, la jeune femme ne savait pas combien de temps encore elle pourrait tenir. Elle pouvait sentir sa cheville s’engourdir et du sang couleur au niveau de son talon, cela n’avait rien d’agréable.

‘’Je voudrais juste savoir pourquoi tu refuses des soins alors que nous ne savons même pas si nous sommes en sécurité.’’
‘’Je refuse TES soins !’’

Cracha la blonde sans ménagement, son ton était bien loin de celui qu’elle avait habituellement. A des lieux même, cela en était effrayant, elle qui normalement n’avait jamais une note plus haute qu’une autre, un ton toujours neutre et tranquille. Professionnel même, mais rarement comme celui-ci.

‘’C’est à cause de mes pouvoirs, c’est ça ?’’

Son cœur sembla manquer un battement, se serrant douloureusement, bien sûr que c’était pour ça, de quoi d’autre pourrait-il s’agir autrement. Il était temps qu’il comprenne enfin ! Ses mâchoires étaient tellement serrées sur le moment, tout comme ses poings, qu’Athéna ne put répondre à cela. Pourtant il y a beaucoup de chose qu’elle aurait aimé lui lancer à la figure, rien de très agréable à entendre cependant. Comment, comment pouvait-il en parler si simplement alors qu’il avait oublié de mentionner ce simple ‘détails’ lors de leurs séances. Il n’avait sans doute pas le même rapport à son don qu’elle. Mais tout de même !
Sa tête commençait à tourner sérieusement, l’herboriste pouvait sentir ses forces décline. Depuis toutes ses années la blonde connaissait parfaitement son corps, sachant qu’a ce moment seule sa colère lui permettait de tenir. Elle refusait simplement et clairement d’entendre les signes qu’essayait désespérément de lui envoyer son propre corps.

‘’Est-ce que ça vaut vraiment le coup de mettre ta santé en jeu ?’’
‘’Oui ! Et puis ma santé a depuis longtemps foutu le camp, je ne voies pas en quoi ça peut t’inquiéter de manière générale.’’

Le ton était donné, cela faisait longtemps qu’elle estimait que sa santé n’était de relativement secondaire ou tout du moins qu’elle n’était plus parfaite. Les nombreuses cicatrices en tout genre et autres blessures pouvaient en attester.

‘’Je ne peux pas te forcer à accepter, mais je ne sais pas s’il y a un village dans le coin et quel temps cela prendrait de s’y rendre. Et tu t’y connais mieux en plantes que moi. Si tu peux songer à la composition d’un remède plus efficace que le millepertuis seul, on pourrait aider les autres blessés.’’

C’était une certitude, jusqu’à preuve du contraire, l’ancienne militaire n’avait que très très rarement fait quelque chose qu’elle ne voulait pas faire hors contexte du travail. Ce n’était pas aujourd’hui et certainement pas lui qui allait la faire changer. Cherchait il a changé de sujet ! Bien sûr qu’elle connaissait bien les plantes c’était son travail après tout. C’était une chose de pouvoir en ‘fabriquer’ avec son don c’était autre chose d’en connaitre les moindres détails de ce genre de médecine. Son esprit trouva instantanément plusieurs recettes possibles, fichus habitudes. Durant quelques secondes seulement quelques petites secondes il lui sembla que sa rage c’était tut, mais non.

‘’Pourquoi !! Pourquoi tu ne me l’a pas dit ! Tu ne me jugeais pas digne de ta confiance ! De quoi tu avais peur hein ?! Visiblement tu sembles à l’aise avec le fait d’en parler à tout le monde !''

Il fallait que sa sorte que tout cela sorte. Cela faisait bien trop longtemps que l’ancienne militaire retenait toute cette rancœur en elle. Autant en venir droit au but.Il lui fallut se concentrer sur le peu de self contrôle qui restait enfouis tout au fond de sa personne pour ne pas le frapper sur le moment. Un léger tressautement du bras la trahis sans doute mais rien ne pouvait dire que Gabriel l’avait remarqué.

_________________

Many that live
deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Mogensenavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 220
Ϟ Points : 436
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Delvan & Cosima
Ϟ Âge du perso : 46 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Lun 5 Mar 2018 - 12:58


Gabriel n’était pas là pour de la psychologie. La discipline avait beau être sa passion, il savait faire la part des choses entre les thérapies qu’il menait au calme dans son cabinet et le rôle qu’il endossait alors et la personne qu’il était vraiment en dehors de ces séances. Les choses n’étaient pas aussi simple pour ses patients. Et c’était normal, vraiment, parce qu’en toute circonstance il restait Gabriel Mogensen, n’est-ce pas ? Ce n’était pas quelque chose de facile que de réaliser que leur psy avait des heures de congés, d’autant plus qu’ils ne le connaissaient souvent pas aussi bien qu’ils le pensait, le blond prenant soin de centrer la discussion sur eux et leurs troubles. C’était ce qui était bénéfique à la thérapie. Mais rien n’était vraiment simple. Il avait déjà eu quelques difficultés à respecter la bonne distance avec ses patients dans ce monde car il les suivait pour de longues périodes. Au Leatherland, l’exercice était encore plus compliqué. Freud aurait eu beau jeu de lui reprocher de prendre en thérapie une connaissance, il en était littéralement entouré ! Les villages et leurs limites n’accordaient pas la distance nécessaire entre psychologue et patients.

« Oui ! Et puis ma santé a depuis longtemps foutu le camp, je ne voies pas en quoi ça peut t’inquiéter de manière générale. » Un léger froncement de sourcils presque imperceptible fut sa seule réaction. S’il avait choisi d’exercer ce métier plutôt que de poursuivre sa brillante carrière d’avocat, c’était bien parce qu’il se souciait de la santé des autres. Mais Athéna était en colère et, même pire, elle était blessée. Il l’avait blessée. Qu’il n’en ait jamais eu l’intention ne comptait pas, pas présentement, pas tant qu’ils n’arriveraient pas à mettre les choses à plat. Pourtant, ce n’était pas l’urgence. L’urgence c’était de nettoyer la plaie de l’herboriste puis celles des autres blessés. Gardant son calme et sa neutralité, il essaya de nouveau d’insister sur ce point là, rajoutant en plus l’aide qu’elle pourrait elle-même fournir aux autres personnes qui souffraient autour d’eux. Sans grand succès.

« Pourquoi !! Pourquoi tu ne me l’a pas dit ! Tu ne me jugeais pas digne de ta confiance ! De quoi tu avais peur hein ?! Visiblement tu sembles à l’aise avec le fait d’en parler à tout le monde ! » Il resta un moment interdit devant cette explosion de rancœur. Il s’empêcha de penser à Daisy et au petit grognement penaud qui lui échappait quand ses patients se faisait parfois un peu agressif. A la place, il passa une main dans ses cheveux en soupirant. « Parce que tu me payais pour être ton psychologue, Athéna, pas ton ami. » Ce n’était pas méchant, mais c’était calme devant la tempête de l’ancienne militaire. Si elle cherchait des excuses, elle ne les trouverait pas chez Gabriel. Des explications, en revanche… « Dans une thérapie, l’espace est réservé au patient, à sa vie, à ses soucis. Le rôle du psychologue est d’écouter et de guider le patient en se faisant le plus discret possible, c’est tout. Le moins je parle de moi, le mieux les choses se passent. » Ce n’était pas un concept évident à intégrer, il en était conscient. « Et je dis ça par expérience. J’ai déjà fait part à certains de mes patients de similarités qui existaient entre eux et moi. Je pensais les aider à réaliser qu’il n’était pas seul, que je comprenais. Et, bien sur, ils ont trouvé un soutien là dedans. Mais c’est tout ce qu’il voyait après cela, un soutien. Je n’avais plus la position de psychologue, je n’étais plus neutre à leurs yeux et ils ne parlaient plus aussi librement en ma présence : la thérapie n’avançait plus. Je ne voulais pas répéter cette erreur. »

Il écarta les bras, comme pour désigner la situation dans laquelle ils se trouvaient maintenant. « De plus, je suis très loin d’être un expert en question de magie. Je t’ai suggéré de parler de tes dons avec les professeurs de l’institut qui, eux, ont plus de connaissances que moi sur le sujet et l'habitude de conseiller les sorciers. Je continue à croire que c’est le meilleur moyen de t’aider avec ton pouvoir. » Il laissa un petit silence s’installer. Sur le sujet, il ne pouvait pas vraiment lui offrir grand chose de plus car il venait de lui dire tout ce qu’il y avait. Si c’était suffisant, c’était à elle d’en décider. Il se refusait de déformer la vérité pour l’apaiser : la manipulation, très peu pour lui. « Si tu le désires, je peux confier de l’huile de millepertuis à quelqu’un d’autre pour qu’ils puissent s’occuper de ta plaie. Ou que tu puisses le faire toi-même. »

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen http://leatherland.forumactif.org/t547-carnet-de-route-de-gabriel-mogensen#4142

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant & Lycan



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 177
Ϟ Points : 306
Ϟ Avatar : Caity Lotz
Ϟ Crédits : Schizophrenic(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black/ Callum
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal/ contrôle de la végétation
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Herboriste



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Mer 7 Mar 2018 - 13:49


C’était un peu comme vider un sac d’un coup ou alors crever un abcès, le soulagement n’était pas celui auquel Athéna s’attendait. La sensation qu’elle aurait dû en retirer la n’était pas exactement la bonne, maintenant elle se sentait un peu comme vide, mais aussi franchement irritée. Bien qu’à ce moment présent sa rage semblait vouloir refluer un peu. La parole de Gabriel lui fit l’effet d’une gifle bien placée.

‘’Parce que tu me payais pour être ton psychologue, Athéna, pas ton ami.’’

Pourquoi diantre l’herboriste n’avait pas vue ca de cette manière, c’était agaçant de ce dire qu’effectivement il avait raison. C’était son psychologue pas son ami, mais en soit est ce que ça changeait vraiment quelque chose sur ce qu’il avait fait ? La limite était dure à faire, particulièrement à cet instant.
La notion qu’essayait de lui faire comprendre le blond était un peu complexe pour elle. Sans doute parce que cela avait été un pas difficile à faire que d’aller en thérapie pour commencer. Ensuite c’était compliqué de ne pas mélanger tout ça, c’était réellement personnel pour la jeune femme de parler de tout ce qui avait pu se advenir dans son passé. Parce durant de long moment elle n’en avait jamais pipé mot, a personne, pas même sa famille, enfermant tous ces sentiments, ces cauchemars, ses angoisses dans une boîte. Enfouissant celle-ci la plus profondement possible, ce forçant à ne rien ressentir.

‘’ Et je dis ça par expérience. J’ai déjà fait part à certains de mes patients de similarités qui existaient entre eux et moi. Je pensais les aider à réaliser qu’il n’était pas seul, que je comprenais. Et, bien sur, ils ont trouvé un soutien là dedans. Mais c’est tout ce qu’il voyait après cela, un soutien. Je n’avais plus la position de psychologue, je n’étais plus neutre à leurs yeux et ils ne parlaient plus aussi librement en ma présence : la thérapie n’avançait plus. Je ne voulais pas répéter cette erreur.’’

Sans le vouloir vraiment la blonde fronça le nez, se questionnant elle-même. Parfait maintenant elle était agacé et quelque peu confuse. Franchement ce n’était pas ce qu’elle voulait, mais alors pas du tout. Pourquoi la situation se retournait elle comme ça hein, non elle devait être en colère contre lui, il l’avait blessé, tout ce qu’il méritait était sa rage et son dédain. Mais à l’écouter parler, la partie logique de son esprit était d’accord. Qu’aurait-elle pus rajouter ou bien même répondre a sa, serrant les lèvres, elle garda le silence.

’De plus, je suis très loin d’être un expert en question de magie. Je t’ai suggéré de parler de tes dons avec les professeurs de l’institut qui, eux, ont plus de connaissances que moi sur le sujet et l'habitude de conseiller les sorciers. Je continue à croire que c’est le meilleur moyen de t’aider avec ton pouvoir.’’
‘’Et je vais continuer à te dire la même chose, je ne veux pas !’’

Athéna avait pris sa décision il a déjà un petit moment, sans trop savoir pourquoi elle n’avait pas senti l’envie d’aller voir une de ces fameux professeurs. Une question de confiance sans doute, non pas tout à fait à bien y penser c’était autre chose. Si elle perdait le control le résultat serait terrible, elle ne souhaite pas exposer ca aux yeux de qui que ce soit et possiblement prendre le risque de blesser une personne.

‘’ Si tu le désires, je peux confier de l’huile de millepertuis à quelqu’un d’autre pour qu’ils puissent s’occuper de ta plaie. Ou que tu puisses le faire toi-même.’’

L’ancienne militaire claqua de la langue sévèrement, un regarde quelque peu outré.

‘’Moins elle est manipulé mieux ca vaudra ! Bien que ça m’écorche, je risque d’avoir du mal à le faire moi-même.’’

Ce qui suivait allait encore moins plaire à l’herboriste que le commencement de cette fichus conversation. Bougea ses épaules à demi, elle ferma les yeux quelques secondes. Pourquoi le monde s’acharnait elle sur elle.

‘’Si tu le peux, demande à tes mains magiques de faire de huile de tee trea plutôt, elle est plus appropriée pour ce genre de blessure je trouve. Tu dois pouvoir faire ça, hum vue que tu affiches tes pouvoirs.’’

La jeune femme n’allait sans doute pas lâcher sa rancœur comme cela, mais pour le moment il vaudrait mieux la mettre en veilleuse, sa tête commençait a franchement tourner et la nausée à revenir encore plus forte. La position debout était clairement pénible maintenant, avec une grimace, supprimant un petit gémissement quand elle bougea sa jambe blessée. Soupirant lourdement, elle retira comme elle le pus sa chaussure. Les mains un peu tremblantes, elle défit son pantalon, cela allait lui demander un vrai effort sur elle. Athéna n’avait jamais supporté de devoir se mettre à demi nue, et vue la situation vis-à-vis de Gabriel, c’était encore plus dur. Malheureusement elle pourrait demander au psychologue de se retourner, mais cela lui ferait encore perdre du temps. De plus l’ancienne militaire connaissait bien son corps et elle avait besoin de pouvoir se rattraper en cas de malaise. Du mieux qu’elle put la blonde s’assis sur le sol froid, un frisson remonta le long de son dos. Bien décider de ne pas regarder son interlocuteur pour ne pas être gênée ou bien même d’être encore en colère. Avec l’expérience l’herboriste avait mis son pantalon sous la partie blessée évité qu’elle ne touche le sol.
Les muscles de ses jambes étaient saillants, notamment ceux de ses cuisses, faisant ressortit ses muscles. Posant ses yeux sur ses jambes, elle nota alors que la cicatrice sur celle de gauche ou figurait la traces indélébile d’une balle, semblait ressortir plus que d’habitude. Ce n’était pas vraiment bon signe. Respirant un nouveau grand coup, Athéna se prépara à soigner ca, se focalisant la dessus plutôt que sur tout le reste parce que sinon elle allait devenir folle.

_________________

Many that live
deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Mogensenavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 220
Ϟ Points : 436
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Delvan & Cosima
Ϟ Âge du perso : 46 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Sam 10 Mar 2018 - 23:12


Les mots de Gabriel semblait accomplir leur but et ne pas tomber dans une oreille sourde ou indifférent, comme ça aurait pu être le cas compte tenu de l’état de colère dans lequel se trouvait Athéna. C’était un des avantages à être franc sans tourner autour du pot : on donnait rarement aux gens ce qu’ils voulaient ou s’attendaient à entendre et la surprise les rendait plus réceptifs. Gabriel estimait juste avoir vu trop de problèmes commencer par des malentendus ou des quiproquos. S’il pouvait expliquer les choses clairement et simplement, pourquoi s’en priver ? Il n’était pas là pour ménager ses patients et les couver, mais bien pour leur permettre de se découvrir un peu plus eux-mêmes et trouver en eux les ressources nécessaires à faire face à leurs problèmes. Il n’était pas condescendant au point de les assurer de sa compassion et de son soutient quand il avait pour but de leur permettre d’affronter la vie sans revenir en thérapie.

La question des pouvoirs était tout autre. Il n’était pas qualifié pour donner des conseils et préférait donc s’en tenir à renvoyer ceux qui avaient des problèmes avec leurs dons à des gens qui en avaient fait leur profession. « Et je vais continuer à te dire la même chose, je ne veux pas ! » Il ne pouvait pas la forcer à profiter de l’Institut aussi il se contenta d’acquiescer en hochant la tête. De toute façon, la question n’était pas urgente. Ils avaient enfin crevé l'abcès et rétablit la communication entre eux, même si la brune lui en voulait toujours. C’était un pas dans la bonne direction pour une reprise possible de la thérapie, mais ce n’était pas ce qui intéressait le psychologue en ce moment même. Revenant à l’objectif principale de cette interaction, il essaya une nouvelle proposition pour la convaincre de s’occuper de sa plaie.

« Moins elle est manipulé mieux ca vaudra ! » Au moins avait-il eu une réaction sincère en réponse. Il prit note de la recommandation tout en ignorant le ton mordant sur laquelle elle était servie. Encore quelques secondes et Athéna acceptait les soins. Il était rassuré qu’elle prenne finalement sa santé comme priorité et commençait déjà à concentrer son esprit sur l’essence qu’il voulait produire. Sur l’instant, il avait l’avantage de se sentir utile et d’avoir quelque chose à faire qui le détournait de ses préoccupations et de ses peurs, la plupart tournant autour de la jeune Daisy. « Si tu le peux, demande à tes mains magiques de faire de huile de tee trea plutôt, elle est plus appropriée pour ce genre de blessure je trouve. Tu dois pouvoir faire ça, hum vue que tu affiches tes pouvoirs ! » Il se retint de lever les yeux au ciel, mais haussa tout de même un sourcil en direction de la brune. Elle ne manquait clairement pas de culot.

« On va devoir se contenter du millepertuis, j’en ai peur. Je n’ai jamais essayé l’huile de tea tree et ça demande un peu plus d’effort que de simplement savoir ce que l’on veut. » Sans ça, il n’aurait probablement jamais passé autant de temps à s’intéresser aux plantes, à leurs métabolismes et aux effets de différents produits végétaux. Gabriel, il avait besoin de comprendre comment ce qu’il voulait sécréter était produit dans la nature, pour quel but et grâce à quels mécanismes. Peut-être que ce n’était pas ainsi pour tout le monde, mais c’était la seule façon qu’il avait trouvé de varier ce qu’il pouvait créer. Remarquant que la jeune femme commençait à se préparer pour rendre la blessure accessible, le psychologue fixa un couple encore assoupi un peu plus loin, essayant de lui laisser un maximum d’intimité. La thérapie était déjà assez intrusive pour qu’il tente de se montrer un minimum prévenant dans ce contexte.

Quand sa patiente fut correctement installée, il s’accroupit à ses côtés et, les yeux rivés sur la plaie sanglante, se concentra pour activer sa magie. Heureusement, il avait appris à sécréter cette huile assez jeune pour pouvoir soigner les petits bobos de ces casse-cous de frères et, au fur et à mesure des années, c’était devenu presque aussi facile que de chercher le désinfectant dans la boite de secours, si ce n’est plus fatigant tout de même. Il releva le regard pour trouver et accrocher celui d’Athéna. « Ça risque de piquer un peu. » Sans plus de cérémonie il posa ses mains sur la plaie, légèrement mais fermement, laissant l’huile passer de sa peau à celle de l’ancienne militaire. Il savait que les soins étaient loin d’être idéaux, mais c’était ce qu’ils pouvaient faire de mieux dans l’immédiat. Il travailla consciencieusement et rapidement puis se redressa, les mains écartées de son corps car encore luisantes d’huile et de sang. Heureusement qu’il avait l’estomac bien accroché. « Voilà. Je ne suis pas un expert en soins », l’euphémisme du moment bonjour, « mais s’il y a autre chose que je peux faire, n’hésite pas. »

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen http://leatherland.forumactif.org/t547-carnet-de-route-de-gabriel-mogensen#4142

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant & Lycan



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 177
Ϟ Points : 306
Ϟ Avatar : Caity Lotz
Ϟ Crédits : Schizophrenic(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black/ Callum
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal/ contrôle de la végétation
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Herboriste



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Mar 20 Mar 2018 - 16:14


Cette remarque était quelque peu puérile mais Athéna n’avait pas pu s’en empêcher. Et puis aller savoir sa réflexion n’était peut être pas si surréaliste, elle ne connaissait pas l’étendu des pouvoirs de Gabriel. Ni même au demeurant ce qu’il était capable de faire ou non.

‘’ On va devoir se contenter du millepertuis, j’en ai peur. Je n’ai jamais essayé l’huile de tea tree et ça
demande un peu plus d’effort que de simplement savoir ce que l’on veut.
’’

La blonde ne plus s’empêcher de faire une légère grimace, ce n’était pas l’idéal, elle aurait franchement préférer son option. Son propre cerveau tournait d’ailleurs à pleins régime pour trouver un mélange de plante pour soigner les autres personnes blessé. Malheureusement comme elle n’avait pas pu explorer un peu autour elle ne savait pas exactement la flore qui poussait ici.

‘’Super….pour toi peut être pour ce que moi j’en sais.’’

C’était la réalité, l’herboriste n’en savait rien, plus elle apprenait de chose, plus il lui semblait que bien que leur don semblait commun, il n’était pas totalement similaire. Toutes ces années où elle avait cherché à ne pas utiliser son don, a le réprimer, avait empiété sur tout le temps qu’elle aurait pu utiliser pour en apprendre plus et le maitriser.
Humiliant c’était le premier mot qui venait dans l’esprit d’Athéna, c’était exactement ce qu’elle ressentait à ce moment-là. Devoir ce déshabillé au milieu de la forêt, entouré par des étrangers tout particulièrement en face d’un homme avec qui elle venait d’avoir une démêlée. Cela avait toujours été ainsi, la jeune femme faisait partit des gens pudiques. Se dévêtir devant une personne, ou même ne serait-ce que de se mettre en débardeur et en short à l’extérieur de sa maison était assez compliqué. Même les conversations un peu osé avaient toujours tendance à la mettre mal à l’aise. Visiblement c’était une chose que les gens ne semblait pas comprendre, tout ça parce qu’elle avait un corps relativement attirant, ou tout du moins harmonieux, l’ancienne agent aurait dû se sentir à l’aise avec. La réalité était toute autre clairement.
Un nouveau regard vers la plaie, nouvelle monté de nausée, les instants qui allaient suivre n’allaient sans doute pas être le plus agréables de sa vie. Même si Athéna avait cessé de compter le nombre de fois où elle avait été blessée ou tout simplement les fois où sa vie avait été en danger. Une grande inspiration, tentant de calmer son esprit, un rapide coup d’œil au tatouage sur le dessus de son pied. Un compas de Vegvisir. Puis elle capta le regarde de Gabriel qui semblait la fixer.

‘’ Ça risque de piquer un peu’’
‘’Sans bla….’’

La fin du mot s’étrangla dans la gorge de la jeune femme. C’était douloureux, très douloureux. Une constellation de points noirs dansaient devant ses yeux, ses mâchoires étaient crispées, retenant une bordé de jurons mais surtout un cri de souffrance. Bien qu’elle fût blessée l’herboriste avait encore sa fierté. Les minutes semblaient s’étirer encore et encore pour elle, sachant très bien que Gabriel devait faire le plus vite possible tout en faisant ca correctement.

‘’ Voilà. Je ne suis pas un expert en soins mais s’il y a autre chose que je peux faire, n’hésite pas.’’

Enfin ! Les muscles de la blonde se relâchèrent, la douleur était encore présente mais moins que durant le temps ou le psychologue avait ses mains dessus. Une nouvelle grande inspiration pour se calmer. Durant quelques secondes ses dents grincèrent, elle se détestait encore un peu plus pour ce qui allait se passer ensuite.

’Non ça c’est mon domaine, bien que ça me tue de devoir dire ça je vais avoir besoin d’un coup de main pour me rhabiller’’ un lourd soupire avec un frisson la secoua ‘’Ensuite tu pourras aller aider les autres, c’est déjà bien comme premier soin, je vais essayer de trouver de quoi apporter des soins complémentaire.’’

_________________

Many that live
deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Mogensenavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 24/02/2016
Ϟ Messages : 220
Ϟ Points : 436
Ϟ Avatar : Nikolaj Coster-Waldau
Ϟ Crédits : Blondie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Delvan & Cosima
Ϟ Âge du perso : 46 ans
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de toxines végétales et jet d'épines
Ϟ Guide : Daisy, chien berger australien
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Psychologue
Ϟ Lieu de résidence : Une maison aux abords du Meiklam



MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   Sam 24 Mar 2018 - 18:02


Il y avait une raison pour laquelle Gabriel n’était pas devenu médecin : il n’était pas particulièrement à l’aise à la vue du sang. Cependant, il avait un don qui lui permettait d’être utile et il ne resterait pas les bras croisés juste parce que ça dérangeait sa petite sensibilité. Aucun signe d’appréhension ou d’inconfort ne lui échappa durant les soins. C’est que Gabriel avait passé sa vie à cultiver une certaine maîtrise de lui-même : il était calme, il était fiable, il était imperturbable. Il refusait de se laisser contrôler par des choses aussi futiles qu’une petite peur du sang. Il refusait aussi de se laisser tenter par l’envie d’aller lui-même chercher des réponses et acceptait de laisser ça à des gens mieux placés. Alors oui, son estomac se serrait à la vue de ses mains couvertes de sang et à la sensation des muscles d’Athéna qui se crispaient de douleur, mais il finit les premiers soins improvisés sans se départir de son expression neutre. Daisy se serait inquiété pour lui et aurait récolté une ou deux remarques sarcastiques pour sa peine. Dieu, que la jeune chienne lui manquait.

« Non ça c’est mon domaine, bien que ça me tue de devoir dire ça je vais avoir besoin d’un coup de main pour me rhabiller. Ensuite tu pourras aller aider les autres, c’est déjà bien comme premier soin, je vais essayer de trouver de quoi apporter des soins complémentaire. » Il hocha simplement la tête en réponse à la demande de son ancienne patiente, conscient de l’effort que cela avait dû lui demander de requérir son aide. Il n’allait certainement pas en rajouter une couche. Quelque part, même s’il était content d’avoir l’approbation de l’herboriste quand à l’utilité de ses premiers soins, il redoutait un peu le nombre de blessés qu’il aurait à traiter. Est-ce que toutes les plaies étaient aussi graves que celle d’Athéna ? Il s’empêcha d’y réfléchir, concluant seulement qu’il verrait bien au fur et à mesure et qu’il ne pouvait de toute façon pas y changer grand chose.

« Je peux ? » Ses mains étaient restées quelque peu au dessus du mollet de la blonde et il attendait un signe d’assentiment pour le saisir et le soutenir, juste le temps de prendre le pantalon coincé en dessus et de le remplacer par sa propre veste. Il savait bien qu’il fallait éviter à la plaie de se retrouver en contact avec la poussière du sol. Ensuite, il déplia le vêtement, le secoua fermement deux ou trois fois pour le débarrasser de la saleté accumulée, puis aida Athéna à se relever assez pour pouvoir l’enfiler. Ce ne fut pas simple, mais ils y arrivèrent et c’était l’important. « Je vais soigner les autres. Après, je te ferai une liste de ce que je peux sécréter et, entre ça et ce qu’on peut trouver dans cette forêt, je suis sûr que tu vas réussir à nous concocter un remède. » Il offrit un micro sourire à la jeune femme avant de baisser les yeux sur ses mains. Il retint un soupir, ferma les yeux le temps de prendre une profonde inspiration et s’en alla chercher les autres blessés. Il avait du pain sur la planche.

_________________

We could be all kinds of magic if that's what we need
© CODE BY FRANKENHOOK

Mes awards, merci à vous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t532-gabriel-medicine-man-can- http://leatherland.forumactif.org/t548-carnet-de-gabriel-mogensen http://leatherland.forumactif.org/t547-carnet-de-route-de-gabriel-mogensen#4142

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel   


Revenir en haut Aller en bas
 

Congratulation, now I hate you ! ~ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Notre Monde :: L'IRLANDE :: GOUGANE FOREST PARK-