Scénarios


Liens rapides

Le forum a 3 ans ! N'hésitez pas à réagir dans les news.

Intrigue : venez découvrir le chapitre 3 du tome 2 dans ce sujet

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 (Maison des O'Grady) Faute avouée, à moitié pardonnée ? [Del' \o/]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Hayden O'Gradyavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 10/05/2017
Ϟ Messages : 151
Ϟ Points : 483
Ϟ Avatar : Cole Sprouse
Ϟ Crédits : bazzart @whovian
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : Rétrocognition
Ϟ Guide : Une panthère noire, un mâle appelé Shadow
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Passeur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: (Maison des O'Grady) Faute avouée, à moitié pardonnée ? [Del' \o/]   Mar 29 Aoû 2017 - 11:00



Il avait retenu sa respiration, attendant de voir ce qu'allait dire Delvan, maintenant qu'il savait tout. Mais Hayden n'aurait pas du douter de son ami. Il était toujours là, contre vents et marées. Il prenait sa défense au village quand on disait de lui qu'il ne s'investissait pas assez pour le Kyngdon. Qu'il était désagréable avec tout le monde. Que ses parents devaient être malheureux d'avoir un fils unique si renfermé. Avec les années, leurs remarques glissaient sur lui, sans qu'il s'en préoccupe. Mais il voyait parfois le regard de ses parents sur lui. Il savait que ça les affectait toujours et qu'ils avaient espéré mieux pour lui. Mais maintenant il était grand et c'était à lui de prendre les choses en main. « C’est pour ça que tu as pris le métier de passeur, non ? Avoir le temps d’observer et de te faire un avis un peu plus réfléchi sur la question. Si c’est ce qui te rendra heureux, fonce, mais attend d’en être sûr, ou au moins d’avoir un plan pour trouver un travail et un endroit où vivre. Je voudrais pas te savoir à la rue. » Hayden souriait. Voilà que Delvan voulait le conseiller sur cette nouvelle vie dont il osait à peine dessiner les contours. « Tu m'as démasqué on dirait... » répliqua Hayden alors que son ami évoquait le métier de passeur. C'était en effet ce qui avait fait pencher la balance, en plus de se trouver enfin quelque chose à faire, loin du Kyngdon. C'était marrant de voir Delvan veiller sur lui comme il l'aurait fait pour les enfants de sa classe. C'était d'ailleurs toujours pour ça qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire. Il se sentait aussi libéré d'un poids. Pouvoir en discuter librement avec Del' lui avait plus de bien qu'il ne pensait. « Je comptais pas loger sous un pont Del' !» Un petit rire le secoua, voilà qu'on ne pouvait plus arrêter son ami dans ses réflexions. Il était si heureux de le voir comme ça, de son côté, à essayer de le comprendre plutôt qu'à lui tourner le dos. Même si ce n'était pas le genre du garçon. Cet enfant du vent était la gentillesse incarnée. Rien à voir avec lui. « Tu devrais demander aux nouveaux venus s’ils ont de la famille dans l’autre monde qui serait prête à t’accueillir si tu décides vraiment d’aller y vivre, non ? Ce sera plus facile pour t’acclimater ». Hayden se cala contre son bureau, jouant avec le téléphone qu'un nouvel habitant lui avait refilé. Il réfléchissait aux bons conseils de Delvan qui semblait très investi par l'évolution de son projet dans le bon sens. Mais peut-être que c'était pour masquer quelque chose, détourner l'attention de lui et de ce qu'il ressentait vraiment ? « Mmh... j'ai peut-être quelqu'un. Thalia, que j'ai ramené ici, tu vois qui c'est ? Je crois qu'elle a une tante là-bas. Je peux toujours lui en toucher un mot. Merci Del'. T'es pas obligé tu sais... de m'aider. » Il était en effet hors de question de lui demander ça, en plus d'être toujours son ami, malgré ce qui allait arriver ensuite si le projet d'Hayden se concrétisait un jour. Mais sa remarque ne sembla pas atteindre les oreilles de sa petite tornade, comme il aimait à l'appeler lorsqu'il était particulièrement affectueux.

Soudain redevenu très enthousiaste, Delvan proposa de se bouger et de clore ce chapitre, pour le moment. Hayden acquiesça, trop heureux de prolonger leurs retrouvailles encore quelques heures. Shadow serait évidemment sur les nerfs à son retour, mais lorsqu'il lui raconterait pourquoi, il comprendra qu'il le fallait. Ou alors il le bouderait quelques heures, c'était plus probable. « Va pour la taverne... je suis pas prêt de rouvrir ce roman à l'eau de rose, sois tranquille... pour le moment !» Hayden lui balança une vieille chaussette qui traînait là, avant de sortir de la chambre en gloussant. La bonne humeur de Delvan était contagieuse, comme ses bagues enfantines. « Un des nouveaux habitants à accepter d’y laisser un jeu appelé baby foot en échange de verres gratuits. Je te parie ce que tu veux que je te met la pâtée ! » Hayden haussa les épaules pour faire comprendre qu'il n'en avait rien à faire, tout en pensant le contraire, évidemment. Puis avec ses fleurs dans les cheveux, il perdait toute crédibilité. Il n'aimait pas perdre, puis si Delvan l'emportait, il y aurait droit pendant des semaines, à l'entendre fanfaronner et le défier pour une revanche. Mais avant de passer la porte d'entrée, récupérant sa veste encore trempée et criant à ses parents qu'il ressortait pour se rendre à la taverne, il jeta un regard en coin à son ami. « Hé, Del'...» commença t-il, l'air grave tout à coup. Il fit durer le suspense quelques secondes de plus, avant d'afficher son plus beau sourire à son meilleur ami. Un des rares qu'il faisait aux gens les plus proches. « Je serais toujours là pour toi, tu sais. Que j'sois ici... ou là-bas.» La porte d'entrée s'ouvrit sous une bourrasque de vent, cet élément qui les liait depuis l'enfance. Il sortit le premier, l'esprit léger. Il lui avait semblé important que Delvan le sache, à défaut de pouvoir lui tatouer ça sur une fesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Delvan Sigorelavatar

Modératrice
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 258
Ϟ Points : 160
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Cosima, Ingrid & Min-Hyun
Ϟ Âge du perso : 25 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: (Maison des O'Grady) Faute avouée, à moitié pardonnée ? [Del' \o/]   Ven 8 Sep 2017 - 19:24


Ce n’était pas en disant simplement qu’il n’avait aucune intention de dormir à la rue que Hayden allait rassurer Delvan. Une fois que le jeune instituteur était lancé dans ses inquiétudes, on pouvait difficilement l’arrêter, même si on remarquait avec agacement que tout ça ne s’appliquait jamais à lui-même : c’était un des paradoxes de Delvan, de se faire autant de soucis pour ceux auxquels il tenait mais de ne pas avoir la moindre notion de prudence quand il s’agissait de sa petite personne. « Mmh... j'ai peut-être quelqu'un. Thalia, que j'ai ramené ici, tu vois qui c'est ? Je crois qu'elle a une tante là-bas. Je peux toujours lui en toucher un mot. » Ça, c’était déjà mieux.Ça ressemblait un peu plus à un début de plan et, malgré la pointe de douleur à l’idée qu’il parte vraiment, s’en aille si loin dans un monde que le brun ne pourrait jamais comprendre, ça le rassurait. Encore des foutus paradoxes. « Merci Del'. T'es pas obligé tu sais... de m'aider. » Obligé, non, mais il en avait envie, sans avoir pour autant celle de l’expliquer à l’autre jeune homme, Dieu savait qu’il pouvait être bouché quand il le voulait, en particulier quand il était question de ce que Delvan devrait ou ne devrait pas investir dans leur amitié. Comme s’il avait déjà fait les choses à moitié.

Maintenant, ce dont Delvan avait besoin, c’était de temps. De temps pour digérer pleinement la nouvelle et les chamboulement de son petit monde, de temps pour se remettre de ses émotions, mais aussi de temps pour profiter pleinement de son ami.Ce fut donc sans aucune délicatesse qu’il décida de changer le sujet. Un verre, un bon jeu pour se détendre, c’était exactement ce qu’il fallait pour retrouver une simplicité familière, bien loin des écueils faits de secrets enfin avoués et de peur enfantines encore bien enracinées. Dans un geste encore moins délicat, Hayden lui balança une chaussette avant de sortir de la chambre dans un gloussement fort peu digne. Et on disait que c’était lui le gamin ? « Espèce de dégueulasse ! Je veux même pas savoir combien de temps c’est resté à traîner dans ta chambre ! Je suis sur que je vais choper des maladies rien qu’à cause de ce petit contact avec tes microbes ! » D’accord, son âge mental ne volait pas beaucoup plus haut, mais on ne pouvait pas dire qu’il avait débuté la chose. Il descendit les escaliers en vitesse, poursuivant son ami avec toutes ces récriminations et ne s’interrompit que quand il cria leur plan de soirée à ses parents. De son côté, ça faisait longtemps qu’il n’avait plus à avertir personne d’où il allait et d’à quelle heure il prévoyait de rentrer. Il enfila de nouveaux ses chaussures qui n’avaient pas vraiment eu le temps de sécher alors qu’Elisha finissait de descendre les marches derrière lui. [i]Tu vas choper la crève, Sigorel. Il ignora l’emplumé, le gratifiant seulement d’yeux levés au ciel. Il ne voulait pas l’aider pour ses problèmes relationnels, mais se conduire comme une mère poule, quoique de façon un peu agressive, ça, il savait faire.

« Hé, Del'...» Il haussa un sourcil au ton sérieux de Hayden. Le silence s’éternisa un petit peu et il se demandait bien quelle bêtise son ami allait encore lui sortir. « Je serais toujours là pour toi, tu sais. Que j'sois ici... ou là-bas. » S’il avait un peu moins de contrôle sur lui, il aurait eu les yeux larmoyants, mais on ne vivait pas aussi longtemps que lui en compagnie de Cahira sans apprendre deux ou trois trucs. N’empêche que ça lui réchauffait le cœur et l’aidait à empêcher sa vieille terreur de l’abandonnement de serrer trop fort son petit coeur tendre. Il eut un sourire, terriblement plus petit et plus frêle que d’ordinaire, mais terriblement sincère. « Ta gueule, Hayden, on avait dit qu’on avait fini de faire dans l’émotionnel, idiot. » Il avait aussi passé beaucoup de temps sous l’influence d’Elisha, et même s’il ne le faisait pas souvent, il savait jurer aussi bien que son guide. Son sourire le trahissait, mais il s’en foutait. De toute façon, l’autre sorcier le connaissait assez bien pour savoir à quel point ces quelques mots l’avaient touché, pas besoin de s’appesantir sur le sujet.

PS:
 

_________________

Let's live our favorite story with no second guess
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards 2018, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel
 

(Maison des O'Grady) Faute avouée, à moitié pardonnée ? [Del' \o/]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: KYNGDON :: HABITATIONS-