Scénarios


Liens rapides

Points membres : pensez à venir vous faire créditer.

Lieux de Daearen : venez découvrir les lieux de Daearen où jouer dans ces annexes

Sujets communs : pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

Recherche de joueurs : tu cherches un joueur pour rp ? Tu as posté un sujet libre ? Alors, viens dans ce sujet pour trouver ton bonheur.

Boutique : n'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1867
Ϟ Points : 3605
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Ven 8 Sep 2017 - 17:36


Ce sentiment de courir partout, afin de découvrir le fin mot de toute cette histoire allait bientôt prendre fin. Pour le meilleur ou pour le pire, Casey n'en savait pas grand-chose pour le moment, mais elle avait bien conscience que la liste de témoins à interroger prendrait fin, après leur conversation avec Caleb Hasell. Normalement. Après tout, un nouveau témoin sauvage pouvait apparaître à tout moment.
Les pièces d'un puzzle s'assemblaient-elles enfin, et c'était à la fois excitant et terrifiant, de prendre réellement conscience de ce qu'est capable de faire une personne. Et en plus d'avoir un portrait complet de la victime, les deux jeunes filles découvraient également qu'elles étaient les rumeurs qui tournaient sur les suspects à interroger, puisque les noms des personnes en relation avec Mr Eayres étaient sur toutes les lèvres, et chacun allait de son commentaire. Ça ressemblait certainement plus à du commérage qu'autre chose, mais ça leur permettait de se faire déjà une sorte d'idée sur le type de personne qu'étaient à la fois la victime et le témoin. Puisque je te le dis ! Il s'est disputé avec Lewis une fois, il y a quelques mois. Lewis était sorti de son cabinet, furieux, et n'a plus jamais remis les pieds chez lui depuis.[/color] »[/i] Casey n'empêcha de grimacer, tant la proximité entre le médecin et ces deux villageois n'étaient pas si minces. En tendant l'oreille, elle était presque certaine que Hasell était capable de les entendre. *Les gens n'ont pas de scrupules.* remarqua Cain, tout de même un peu surpris et perplexe face à cette situation méconnue de sa féline personne.

«Allons voir ce que cet homme avait donc à reprocher à la victime. » Lança la plus jeune, et Casey hocha simplement la tête, la suivant de près. Assez paradoxales face aux médisances racontées par les deux villageois quelques instant plus tôt, le peine sur le visage du docteur était poignante, et ne donnait pas du tout l'impression d'être jouée. Il n'était pas nécessaire de tourner autour du pot, aussi la rouquine salua le témoin du signe de tête et ce fut donc Adhara qui demanda s'il connaissait la victime « En effet, j'étais son médecin personnel et ce qui m'inquiète le plus, c'est que je commençais à voir qu'il n'allait pas bien, psychologiquement. Aujourd'hui, il est mort, et je me dis que c'est peut-être de ma faute... » Voilà qui était une entrée en matière assez différente des autres. Fronçant les sourcils, elle laissa le soin de relancer une question à Adhara, curieuse d'entendre ce qu'il y avait de plus à dire « Je pense qu'il était dépressif, peut-être. Il était très secret et je n'arrivais pas à lui faire dire ce qui n'allait pas. Mais je ne suis pas psychologue et j'ignore si mon diagnostique était bon ou s'il souffrait d'un autre problème. Ce dont j'ai peur, c'est que ce meurtre n'en soit pas un. Peut-être que Lewis s'est tout simplement suicidé... » Manquait plus que cette addition au meurtre et l'addiction pour que le combo soit là et voilà qui était maintenant chose faite. Joie. Cependant, dans le fond, elle n'était pas vraiment convaincue par cette histoire. Elle remercia le docteur quand ce dernier fut soudainement appelé par le shérif.

«Ça te semble plausible, comme hypothèse ? » Pensive, Casey haussa les épaules, et s'apprêtait à répondre quand la plus jeune ajouta une dernière chose. «On nous a pourtant dit qu'il semblait aller mieux récemment... » Elle grimaça. En effet, ce qui la faisait se demander où cet état de dépression déceler par le médecin prenait place dans la chronologie de Eayres. « J'en doute, personnellement. Il y a des moyens moins douloureux pour se suicider. Aussi, crût que ce soit, il aurait très bien pu rater son coup... » fit remarquer la rouquine, incertaine de la meilleure façon dont elle aurait pu présenter les choses. *La blessure est trop précise pour qu'il se la soit infligé lui-même, c'est à ça que tu penses ?* S'enquit son guide. Casey haussa les épaules. *Je suis pas médecin, mais c'est l'impression que ça m'a donnée.* et elle pouvait toujours se tromper.

«Un dernier suspect à interroger, si le cœur t'en dit toujours ? » Même si c'était la toute première qu'elle se trouvait dans une telle situation, Casey n'était pas du genre à abandonner. Jamais. Alors elle ne retînt pas le roulement de ses yeux. « Tu me connais mieux que ça quand même. Allons donc voir notre dernier suspect, Horace Arnaldy. » S'agissant de la dernière personne de leur liste de témoins, Casey espérait qu'enfin, toutes les pièces du puzzle s'emboîteraient les unes avec les autres, afin qu'elles puissent enfin dénoncer le coupable.


_________________


The white queen walks and The night grows pale
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1388
Ϟ Points : 8



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Dim 17 Sep 2017 - 20:03


L'un des témoins de la liste n'est autre que le voisin de la victime, Mr Horace Arnaldy. Peut-être aurait-il pu entendre des bribes de conversations, des rumeurs, ou être témoin de quelque chose qui pourrait vous aider dans votre enquête ? C'est ce que vous décidez d'aller voir en vous rendant au domicile de Mr. Arnaldy, qui est sur le porche de sa maison, assis dans un fauteuil à bascule en bois, une pipe à la main. « Tiens, voilà encore des visiteurs ! C'est drôle comment on peut soudainement sortir de l'anonymat à cause d'une affaire de meurtre ! » L'accueil ne s'annonce pas vraiment chaleureux avec cet homme qui semble grognon d’emblée de jeu, mais vous avez décidé de tenir bon, déterminées à avoir des réponses. Vous questionnez donc Horace, qui rouspète dans sa barbe de manière totalement incompréhensible, exprès pour vous agacer. « Ce n'est pas étonnant tous ces meurtres, avec vos histoires de sorcelleries et de pouvoirs ! » Vous avez donc affaire à un humain qui n'apprécie pas trop les sorciers... mais de là à les tuer ? Vous posez d'autres questions, auxquelles il répond. « Le soir du meurtre, je n'étais pas chez moi. Certes, j'ai trouvé le cadavre de Lewis, mais je ne l'ai pas non plus assassiné cet homme, si c'est ce que vous insinuez ! Je n'aime pas les sorciers, mais ça ne fait pas de moi un criminel. Je n'apprécie simplement pas leur condescendance face aux humains. Certains se croient supérieurs, surtout les psychiques, et c'est plutôt vers eux que vous devrez vous pencher, parce qu'ils sont vraiment bizarres, comme ce Cornall, qui, arrêtez-moi si je me trompe, fait partie de la liste des suspects ! » Dans sa lancée, le vieil homme poursuit.

« Ou alors, c'est cette vendeuse de potions, qui doit mettre n'importe quoi dans ses flacons et qui l'a empoisonné en se trompant d'ingrédient ! Et puis, la victime a été dépouillée de son argent, soit dit en passant... vous savez qui aurait bien besoin de cet argent ? Sa femme ! L'héritage de la victime était plutôt conséquent, même s'il avait des problèmes de dettes auparavant... Et oui, je sais beaucoup de choses sur ce qui se passe dans le monde des sorciers ! Mais peut-être que son meilleur ami aussi voulait récupérer cet argent, pour vivre d'amour et d'eau fraîche avec notre chère pauvre veuve. » Horace continue dans son déballage, comme s'il voulait absolument trouver un coupable avec vous. « Ou alors, c'était son médecin personnel, qui lui aussi a des soucis d'argent. Je dis ça, je dis rien. Vous devriez trouvez le coupable, car je refuse de vivre près d'un sorcier psychopathe qui n'hésitera pas à user de son pouvoir pour me tuer ! » Sur ces mots, Horace vous prie de bien vouloir l'excuser, mais il a d'autres choses à faire.



Vous avez maintenant terminé d'interroger tous les suspects. Si vous souhaitez réinterroger certains d'entre eux, merci de noter le nom du prochain suspect à revoir dans votre réponse. Le maître du jeu le fera intervenir en répondant à vos questions.


Dernière édition par The Game Master le Mer 11 Juil 2018 - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1867
Ϟ Points : 3605
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Ven 6 Oct 2017 - 14:01


Aussi étrange que ce puisse l'être, Casey ne s'était pas attendu à se retrouver juste à côté du domicile de la victime, mais d'un autre côté, qui d'autre qu'un voisin pour en apprendre plus sur Eayres ? « Au moins on n'aura pas à frapper. » chuchote Casey à voix basse en remarquant la présence de ce qui doit être Horace Arnaldy sur un fauteuil. « Bonjour Monsieur Arnaldy ? » Commença doucement la rouquine, poliment « Tiens, voilà encore des visiteurs ! C'est drôle comment on peut sortir soudainement de l'anonymat à cause d'une affaire de meurtre ! » Quelle douceur, vraiment, on ne pouvait pas mettre les pieds dans le plat aussi gracieusement que ce monsieur venait de la faire. S'apprêtant à répondre quelque chose de neutre quand il reprit, « Ce n'est pas étonnant tous ces meurtres, avec vos histoires de sorcelleries et de pouvoirs ! » Bon, clairement, Arnaldy vivait sa condition d'humain avec une certaine amertume, mais il était un brin extrémiste là. Haussant les épaules, elle décide de ne pas se lancer dans un débat qui se voudra sûrement animer. « Navré de vous interrompre, mais est-ce que vous connaissiez bien la victime ? Et où vous trouviez-vous hier soir ? » Autant poser directement les questions les plus présentes, non ? « Le soir du meurtre, je n'étais pas chez moi. Certes, j'ai trouvé le cadavre de Lewis, mais je ne l'ai pas non plus assassiné cet homme, si c'est ce que vous insinuez ! Je n'aime pas les sorciers, mais ça ne fait pas de moi un criminel. Je n'apprécie simplement pas leur condescendance face aux humains. Certains se croient supérieurs, surtout les psychiques, et c'est plutôt vers eux que vous devrez vous pencher, parce qu'ils sont vraiment bizarres, comme ce Cornall, qui, arrêtez-moi si je me trompe, fait partie de la liste des suspects ! » Casey n'insinuait rien du tout, et ça l'ennuyait assez de voir que cet homme mettait dans le même sac tous les sorciers, mais il n'avait sans doute pas eu la vie facile, mais ça, elle et Adhara n'y était pour rien.

*On savait pas que Cornell était un psychique.* nota Cain avec justesse, et en effet, cela faisait partie des choses qu'il ne leur avait pas partagées. La rouquine n'eut pas le temps de poser une autre question que l'homme enchaînait déjà « Ou alors, c'est cette vendeuse de potions, qui doit mettre n'importe quoi dans ses flacons et qui l'a empoisonné en se trompant d'ingrédient ! Et puis, la victime a été dépouillée de son argent, soit dit en passant... vous savez qui aurait bien besoin de cet argent ? Sa femme ! L'héritage de la victime était plutôt conséquent, même s'il avait des problèmes de dettes auparavant... Eh oui, je sais beaucoup de choses sur ce qui se passe dans le monde des sorciers ! Mais peut-être que son meilleur ami aussi voulait récupérer cet argent, pour vivre d'amour et d'eau fraîche avec notre chère pauvre veuve. Ou alors, c'était son médecin personnel, qui lui aussi a des soucis d'argent. Je dis ça, je ne dis rien. Vous devriez trouver le coupable, car je refuse de vivre près d'un sorcier psychopathe qui n'hésitera pas à user de son pouvoir pour me tuer ! »

Elle se demanda un instant s'il va se lancer de nouveau dans une longue diatribe, mais de toute évidence il en avait terminé, et il le leur fit bien savoir. « Eh bien merci de votre temps, monsieur Arnaldy. » lâcha-t-elle avec hésitation, devait-elle lui présenter ses condoléances ? Ou alors lui préciser que techniquement, ne faisant pas partie du bureau du shérif, ce n'était pas à elle de trouver le meurtrier ? Ou qu'il pouvait très bien enquêter lui-même, puisqu'il semblait en savoir des tas sur la victime et les suspects. Elle s'éloigna sans plus attendre « Quel homme agréable vraiment. »ne pût s'empêcher de faire remarquer Casey avant de reprendre sur le sujet même de leur présence ici « J'ai du mal à voir pourquoi sa femme lui aurait volé l'argent si en plus de l'héritage qu'elle devrait toucher. Sauf si c'était pour brouiller les pistes. » Repensant aux paroles de l'homme acariâtre « Je pense que les potions sont vérifiées par le conseil donc j'ignore si on doit suivre cette piste ou non... Tout comme Cornell... » Devaient-elle retourner voir les suspects avec des questions supplémentaires ? « Que penses-tu Adhara ? On retourne voir la femme d'Eayres, et le couple Uridge ? » De nombreux points menaient dans cette direction après tout.

_________________


The white queen walks and The night grows pale
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Sam 7 Oct 2017 - 15:36


« Au moins on n'aura pas à frapper. » Adhara hocha de la tête ; il fallait apprécier les bons côtés là où ils se trouvaient, surtout dans une journée comme celle qu’elles étaient en train de vivre. Les deux filles s’approchèrent donc de la maison et du supposé monsieur Arnaldy, tranquillement installé dans son fauteuil. Très tôt, il apparut que lui non plus n’appréciait pas vraiment sa journée et, même si elle pouvait comprendre que se retrouver questionné par tous les curieux du coin avait un certain côté agaçant, Adhara n’appréciait pas plus que ça le ton qu’il prenait avec elles. « Ce n'est pas étonnant tous ces meurtres, avec vos histoires de sorcelleries et de pouvoirs ! » Elle aimerait pouvoir dire que cette agressivité lui était surprenante, qu’elle n’était pas habituée à se retrouver ainsi assimilée à tout un groupe de personnes, mais la vérité c’était que ça lui arracha juste un soupir lassé. Grandir comme une petite fille noire dans une ville d’Irlande, ça avait ses conséquences. Bien qu’elle n’ait jamais été violentée ou vraiment mise à part par ses amis, il y avait toujours des petits “mais vous, les noirs” ou autres remarques qui passaient si inaperçues. Décidément, le Arnaldy ne laissait pas une bonne impression à l’adolescente.

Adhara, elle resta donc en retrait, se contentant d’observer et d’écouter pendant que sa coéquipière menait l’interrogatoire. Enfin, pour quelqu’un qui agissait comme si toute cette récente attention l’agaçait, l’homme semblait bien content de s’épancher à qui voulait bien lui prêter une oreille. Et il en avait, des choses à dire. La jeune fille avait bien assez d’hypothèses farfelues qui se bousculaient dans son crâne sans avoir besoin de celles de cet homme aigri et un brun paranoïaque. Elle nota cependant quelques informations dont elle ne disposait pas avant. Premièrement, Cornall était un sorcier psychique. Qu’est-ce que ça peut faire ? On ne connait pas les pouvoirs ou guides de la plupart des suspects. Je sais bien, mais ça ne fait pas de mal de garder ça en tête. Il vaut mieux en savoir trop que pas assez. Il n’était pas d’accord : de son point de vue, Adhara en savait déjà bien assez sur cette histoire de meurtre et, s’il avait eu son mot à dire, elle aurait arrêté de creuser cette sordide affaire depuis un moment. Il y avait des moyens plus sains de gérer son choc. Mais Adhara n’écoutait jamais, alors il s’était contenté de la suivre sans faire de remarque, lui offrant son soutien malgré tout, et elle était en train de continuer sa liste mentale. Deuxièmement, donc, venait le vol d’argent. Motif du meurtre ou juste une façon de brouiller les pistes ? La question demeurerait dans un coin de son esprit. Le reste, c’était déjà des choses qu’elles avaient pu découvrir pour elles-mêmes plus tôt.

« Vous devriez trouvez le coupable, car je refuse de vivre près d'un sorcier psychopathe qui n'hésitera pas à user de son pouvoir pour me tuer ! » Elle était presque tentée de lui rappeler que l’arme du crime était un couteau et que peut-être c’était son attitude à lui qui faisait que les sorciers se comportaient comme des salauds condescendants en sa compagnie, mais elle se retint. Elle savait d’expérience qu’il se contenterait de prendre ça comme une preuve qu’il avait raison d’avoir une piètre opinion d’eux. Espèce d’arriéré. Elle se contenta de lui adresser un signe de tête comme au revoir, trop heureuse de finalement pouvoir s’éloigner de lui. Casey et elle avaient des choses plus importantes à faire qu’à perdre leur temps comme ça. Elle réussit quand même à produire un petit sourire amusé quand la rousse fit un commentaire sur l’amabilité de ce dernier témoin. Elle écouta sagement la plus âgée expliquer son raisonnement et hocha la tête, contente de constater qu’elles étaient sur la même longueur d’onde. « Que penses-tu Adhara ? On retourne voir la femme d'Eayres, et le couple Uridge ? » Ça ne l’enchantait pas, que toute cette histoire tourne autant autour de leur prof de sport, mais elle ne pouvait pas le nier. « Oui. Je pense qu’on devrait parler à monsieur Uridge d’abord, lui laisser une chance de nous expliquer ce qu’il se passait exactement. Après tout, c’est sa vie privée et ses secrets qui sont au centre de cette affaire, c’est le moins qu’on puisse faire d’aller le voir directement avant d’interroger sa femme ou celle de la victime. » Et c’était un peu son dernier espoir, que l’homme décide d’être honnête avec elles en découvrant toutes les preuves de son aventure romantique hors mariage sur lesquelles elles étaient tombées. Elle voulait croire qu’il était un homme bien et qu’il n’avait rien fait de démesuré.
Revenir en haut Aller en bas

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1388
Ϟ Points : 8



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Ven 29 Déc 2017 - 18:23


Vous retournez auprès de monsieur Uridge avec la lettre que vous avez trouvé. Une fois devant lui, vous lui mettez la preuve sous le nez pour obtenir plus d'explications de sa part. Mr. Uridge fronce les sourcils et récupère la lettre d'une main tremblante. « Je n'ai jamais écrit cette lettre... » Il observe les mots posés sur le papier, la signature qui est la sienne, mais semble réellement abasourdi. « Je... vous savez tout ? » Sa voix est un murmure et il lève les yeux vers vous, inquiet. Puis, il soupire, comme pour chasser ce mauvais sentiment. « J'avais donné rendez-vous à Lewis à l'endroit où... » Joseph essaye de ne pas pleurer. Il retient ses larmes et tente de se calmer pour pouvoir continuer de parler. « Mais... il n'était pas là. Alors, je suis parti. Je n'aurais peut-être pas dû... il serait peut-être encore en vie si j'étais resté un peu plus longtemps là-bas. » Des larmes coulent malgré tout sur ses joues. Il est encore bouleversé par le meurtre et par le nouveau détail qui est venu s'ajouter à l'enquête. « Je ne sais pas qui a écrit cette lettre, mais je peux vous assurer que ce n'est pas moi. Lewis et moi, nous étions... vous voyez ? On devait vivre enfin ensemble... tout dire à nos épouses... et maintenant, il est mort. » Il pleure un peu plus et essuie rapidement ses joues d'un revers de main. Il n'était pas réputé pour être quelqu'un de sensible et déteste pleurer devant des inconnues. « J'espère sincèrement que vous retrouverez le meurtrier. Mais j'ai une petite idée de qui aurait pu écrire la lettre. » C'était presque évident pour lui et peut-être même pour vous. Maintenant, vous pouvez continuer votre interrogatoire, chercher un nouveau témoin à réinterroger ou faire le point sur toute cette affaire et débusquer le meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Jeu 4 Jan 2018 - 17:29


C’était difficile. Confronter son professeur de sport au sujet de la mort de son amant, c’était quelque chose qu’Adhara avait craint, et pour de bonnes raisons. Elle se sentait faible, soudainement, face à cet homme qui tentait de contenir ses sentiments, et elle s’en voulait de venir le harceler de question. Elle savait pourtant que c’était nécessaire. Apprendre que la lettre était une fausse était un choc autant qu’une information primordiale. Adhara avait maintenant un besoin brûlant de trouver l’auteur de cette contrefaçon, une colère bien plus justifiée stockée dans ses entrailles pour le meurtrier qui avait anéanti la possibilité d’un nouveau départ pour un couple habitué à se cacher dans l’ombre. Tout dans cette histoire était révoltant et elle comprenait ce que sa famille voulait dire quand il lui rappelait qu’elle n’était pas encore une adulte : elle était bien jeune pour être confrontée à de telles atrocités. D’un autre côté, elle ne pensait pas que quelques années changent grand chose à l’horreur de la situation.

« J'espère sincèrement que vous retrouverez le meurtrier. Mais j'ai une petite idée de qui aurait pu écrire la lettre. » Elle aurait voulu le laisser à son deuil. Ça aurait été la chose à faire, de lui accorder un peu de répit et de solitude, mais c’était pas ça qui allait aider leur enquête à avancer. Même si les choses commençaient à se mettre en place dans son esprit, elle devait glaner toutes les informations afin de pouvoir dénicher le meurtrier et ce sans l’ombre d’un doute. Elle força sa voix à sortir de sa gorge étranglée par toutes ces émotions. « Est-ce qu’on peut vous demander de qui il s’agit ? Vos déductions pourraient nous être très précieuses. » Elle comprendrait qu’il se taise. Elle comprendrait même qu’il veuille régler toute cette histoire lui-même. Elle espérait pourtant qu’il partagerait ses soupçons avec Casey et elle, ne serait-ce que parce qu’elle-même pensait que la seule façon de rendre tout ça un tant soit peu gérable était de trouver la personne responsable. Et parce qu’elle ne voulait pas affronter ça, calmement, seule, avec rien pour la distraire de ces sombres pensées.

Libérant enfin le pauvre homme de leur présence, elles s’éloignèrent avant d’échanger un regard. Adhara soupira en tapant un caillou du pied. « Maintenant qu’on a confirmé tout ça, où ça nous mène ? » C’était plutôt une question rhétorique. « On a une femme qui aime son mari, qui veut porter ses enfants, mais qui découvre la liaison qu’il lui cache, l’amour qu’il porte à un autre homme, en plus de l’argent qu’il continue à perdre. » Ça peignait un tableau plutôt accablant de la toute récente veuve. « Est-ce qu’on ne devrait pas poser quelques questions à Madame Uridge ? Comme ça on pourrait peut-être l’écarter de la liste des suspects, ou voir si les deux femmes ont travaillé de concert, ou je ne sais... » Elle avait pas l’impression de savoir grand chose, en effet, en ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1867
Ϟ Points : 3605
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Ven 5 Jan 2018 - 21:02


Les suspects tous interrogés, il restait encore beaucoup de pièces manquantes dans ce puzzle, même si, petit à petit, ça commencer à finalement prendre forme, mais pour ne pas faire de fausses accusations, il fallait quand même s'assurer de ne pas viser la mauvaise personne d'avoir commis ce crime. Voilà pourquoi, elles avaient décidé de retourner voir Mr Uridge, notamment pour le questionner sur la lettre qu'elles avaient trouvée durant leur enquête. La journée était bien avancée, et Casey devait avouer qu'elle espérait trouver le coupable avant la tomber de la nuit. Il se passait toujours de mauvaise chose, une fois le soleil couché. Elle retint un soupir en lançant un regard vers Adhara. Elle regrettait que la plus jeune soit mêlée à ce meurtre, ce n'était pas difficile de voir que ça la touchait, et Casey mentirait en disant que ça la laissait de marbre, mais elle voulait juste épargner ce genre de peine à son amie. C'était assez ironique, dans le fond, qu'elles aient quitté un monde violent et sombre pour un autre, qui leur avait été présentée comme merveilleux.

De nouveau, elles se retrouvaient devant leur professeur. « Re bonjour professeur, » elle commença certes doucement, mais avec fermeté « Nous avons d'autres questions à vous poser. » Elle sortit la lettre, et tenta un coup de poker « L'écriture de cette lettre ressemble énormément à cette lettre. Nous savons tout, sur votre relation. » Ce n'était pas très diplomate, et il valait mieux que sa mère n'apprenne jamais ce passage de sa vie. Enfin, elle serait en courant de cette enquête, mais nul besoin de lui raconter la façon dont elle s'y était prise pour faire parler un suspect. Elle ne désirait pas voir l'expression déçue sur son visage, ça lui faisait toujours mal, à Casey.

Quitte ou double, il y avait autant de chance pour qu'il ne dise rien ou qu'il avoue. Casey aurait plutôt misé sur la seconde solution, mais elle s'était de toute évidence trompée. « Je n'ai jamais écrit cette lettre... » Intéressant. Cela signifiait donc qu'une personne avait imité la signature de cet homme, donc qu'elle le connaissait suffisamment bien pour réaliser une telle chose. « Je... vous savez tout ? » Elle prit soin de ne pas changer d'expression, mais elle était soudainement surprise par la façon dont M. Uridge avait l'air vulnérable. « J'avais donné rendez-vous à Lewis à l'endroit où... » Okay, elle ne devait pas craquer, il fallait qu'elle reste sérieuse. La profonde douleur que projetait leur professeur ne pouvait pas être factice. Du moins, elle l'espérait sincèrement. Elle ne pensait pas qu'il soit capable de sembler si profondément attrister par ce meurtre, et la culpabilité qu'il ressentait à l'idée que, s'il n'avait pas quitté les lieux trop tôt, Eayres serait toujours en vie le rongeait. Elle n'ajouta pas que c'était certes une possibilité, mais une autre tout autant probable devait être soulignée, au lieu d'un meurtre, il aurait pu y en avoir deux. Elle ne risquait pas de perdre si elle affirmait que ce n'était pas avec la femme de la victime que leur professeur avait une relation.

« Je ne sais pas qui a écrit cette lettre, mais je peux vous assurer que ce n'est pas moi. Lewis et moi, nous étions... vous voyez ? On devait vivre enfin ensemble... tout dire à nos épouses... et maintenant, il est mort. » Elle serra la mâchoire. Elle n'aimait pas faire du mal aux gens, Casey. Ce n'était tout bonnement pas le genre de personne qu'elle était, et constater combien les questions posées avaient réduit leur professeur à un visage baigné de larmes, demandait beaucoup d'elle pour qu'elle conserve son calme. Et pour cause, la victime et leur professeur prévoyaient de vivre leurs relations au grand jour, et voilà que ça leur été arraché à tous les deux. Ce n'était pas juste, et Casey n'aimait pas l'injustice. Que pouvait-elle répondre à ça, de toute façon ? Elle pouvait simplement avoir l'air empathique, sans sombrer dans la pitié, elle doutait que leur professeur apprécie. « J'espère sincèrement que vous retrouverez le meurtrier. Mais j'ai une petite idée de qui aurait pu écrire la lettre. » Elle lui adressa un pauvre sourire. Elles aussi, souhaitaient mettre la main sur le coupable (ou les coupables ?), mais ça ne ramènerait pas l'amant de leur professeur à la vie. Et elles n'en avaient pas encore terminé avec leurs questions. «Est-ce qu'on peut vous demander de qui il s'agit ? Vos déductions pourraient nous être très précieuses. » C'était très bien demandé, trouvait Casey et elle espérait qu'il leur dirait, et ne chercherait pas à régler le problème par lui-même. Le sang avait assez coulé, non . Elle attendit donc aux côtés d'Adhara une réponse, quelle qu'elle soit. Une fois que ce fut fait, elle et Adhara irait voir une autre personne. « Pour ce que ça vaut professeur, toutes mes condoléances. », et elle avait peut-être les yeux un peu trop brillants. Toute cette histoire commençait à ressortir. Il était hors de question qu'elle passe la nuit chez elle.

Elles avaient quitté l'homme, le laissant seul, et était-ce une bonne idée ? «Maintenant qu’on a confirmé tout ça, où ça nous mène ? » Elle cligna des yeux, se concentrant sur le visage de la plus jeune. «On a une femme qui aime son mari, qui veut porter ses enfants, mais qui découvre la liaison qu’il lui cache, l’amour qu’il porte à un autre homme, en plus de l’argent qu’il continue à perdre. » Ça résumait plutôt bien le tableau oui. «Est-ce qu’on ne devrait pas poser quelques questions à Madame Uridge ? Comme ça on pourrait peut-être l’écarter de la liste des suspects, ou voir si les deux femmes ont travaillé de concert, ou je ne sais... » Elle hocha la tête. « C'est ce que j'allais te proposer. Ce que je me demande, c'est si, au final il n'y a pas deux coupables. » Après tout, c'était tout à fait possible. Voilà. Maintenant, elles retournaient voir la femme de leur professeur, Mme Uridge, pour lui demander si elle était au courant de la relation qu’entretenaient son époux et la victime. En plus de la lettre.


_________________


The white queen walks and The night grows pale
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1388
Ϟ Points : 8



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Dim 7 Jan 2018 - 12:52


Joseph vous regarde, hésitant. Doit-il révéler le nom de la personne qui a peut-être écrit la lettre ? Il soupire. Après tout, il peut le faire. « Je pense que c'est ma femme. Je pense reconnaître son style d'écriture, même si elle a fait des efforts pour le changer. » Il fait une pause, puis reprend rapidement, réalisant qu'elle devient peut-être suspecte aux yeux des jeunes filles. « Mais je ne pense pas qu'elle soit coupable de quoi que ce soit. Je pense juste qu'elle a tout découvert et qu'elle a tenté de se venger à sa façon de mon adultère. » Joseph passe une main sur sa barbe et dans ses cheveux, mal à l'aise avec toute cette histoire. « Je vous souhaite bonne chance pour retrouver le meurtrier. Et dès que ce sera fait, je veux qu'il soit puni. Ce monstre ne mérite pas de vivre. » Il vous laisse partir, encore bouleversé par la mort de son amant.

Plus tard, vous approchez de sa femme, qui ne se doute pas que Joseph la suspecte pour la lettre. Mais vous lui apprenez la nouvelle, parce que cette enquête doit avancer. « Oui, j'ai écris cette lettre. Et je m'en veux, car c'est à cause de moi si Lewis est mort. Il est reparti retrouver Joseph quand il a deviné que le mot était de moi. Il a reconnu mon écriture et pas celle de Joseph. Il a compris... et maintenant, il est mort. Quelqu'un l'a tué. Mais je peux vous assurer que ce n'est pas moi, je vous le jure. Quand le meurtre s'est produit, j'étais en train de tout annoncer à la femme de Lewis et nous avons longuement discuté. » Elle marque une pause, l'air ailleurs, avant de reprendre. « On a discuté avec Noreen après votre passage. On pense que la personne qui a tué Lewis avait une bonne raison de le faire. On a entendu le shérif dire que les empreintes sur l'arme blanche appartiennent à Lewis... et je suis persuadée qu'il ne s'est pas tué lui-même. Quelqu'un devait être au courant de quelque chose... Au courant qu'il allait se rendre dans les champs pour retrouver Joseph... » Elle pleure à nouveau. Même si elle en veut à son époux d'avoir eu une liaison secrète, la mort de Lewis l'attriste car elle s'est disputée avec lui avant qu'il ne se fasse tuer.


Dernière édition par The Game Master le Mer 11 Juil 2018 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1867
Ϟ Points : 3605
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 23 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Jeu 8 Mar 2018 - 13:57


L'enquête continuait, et Casey n'avait pas l'impression qu'elles allaient trouver le coupable de sitôt. C'était assez frustrant, quelque part, mais ce n'était pas aussi leur boulot. Enfin, ça ne les avait pas empêché de se lancer dans cette aventure sans trop se poser de questions. Et puis si leurs interventions gênait Declan, il n'avait qu'à le faire savoir. Joseph Uridge avait répondu à leur question avec une certaine honnêteté, admettant qu'il pensait bien reconnaître l'écriture de sa femme sur la lettre, tentant de l'imiter. Et s'il ne la pensait pas coupable du meurtre de son amant, il voulait que le coupable soit à tout prix découvert, et Casey pouvait tout à fait comprendre ses raisons. Elle espérait simplement qu'elles ne se faisaient pas avoir. Elles saluèrent leur professeur avant de partir à la recherche de sa femme.

Mme Uridge retrouvée, Casey la questionna sur la lettre, et si elle savait qui l'avait rédigée, en tentant de se faire passer pour son lui. « Oui, j'ai écrit cette lettre. Et je m'en veux, car c'est à cause de moi si Lewis est mort. Il est reparti retrouver Joseph quand il a deviné que le mot était de moi. Il a reconnu mon écriture et pas celle de Joseph. Il a compris... et maintenant, il est mort. Quelqu'un l'a tué. Mais je peux vous assurer que ce n'est pas moi, je vous le jure. Quand le meurtre s'est produit, j'étais en train de tout annoncer à la femme de Lewis et nous avons longuement discuté. » Voilà qui semblait concorder avec ce que leur avait raconté leur professeur, en plus d'innocenter les deux femmes, bien qu'en donnant un mobile supplémentaire à la femme de la victime. « On a discuté avec Noreen après votre passage. On pense que la personne qui a tué Lewis avait une bonne raison de le faire. On a entendu le shérif dire que les empreintes sur l'arme blanche appartiennent à Lewis... et je suis persuadée qu'il ne s'est pas tué lui-même. Quelqu'un devait être au courant de quelque chose... Au courant qu'il allait se rendre dans les champs pour retrouver Joseph... » Casey fronça les sourcils. Cette nouvelle optique ouvrait un large champ des possibles, et du coup cela changeait leur vision de toute cette histoire. Mme Uridge avait vraiment l'air attristé, et toutes ces larmes commençaient à la mettre mal à l'aise. « Merci d'avoir répondu à nos questions, Madame. Si vous m'en permettez une dernière, est-ce que vous pensez que quelqu'un était au courant de quelque chose, avez-vous une idée plus précise ? Cela aurait-il un rapport avec cette liaison, ou autre chose ? » Elle grimaça intérieurement à son manque de tact, mais elle avait le sentiment qu'elles commençaient à manquer de temps, et plus cette enquête durait, plus il y avait le risque de voir le coupable échapper la justice, ou de voir un proche se venger. Une fois que la femme choisie de leur répondre, ou non, elles remercièrent la femme de son temps et d'avoir répondu à leur question pour ensuite s'éloigner un peu.

Casey regarda un instant autour d'elle, afin d'être certaine qu'elles n'étaient pas écoutées puis elle se tourna vers Adhara « Je ne sais pas trop ce que tu en penses, mais apparemment, on ne semble pas avoir affaire à un crime passionnel. » Au moins, les livres policiers et les séries avaient eu une certaine utilité. « Je te propose qu'on aille tout de même voir Noreen Eayres ? Il faudrait qu'on lui demande de quoi Mme Uridge et elle discutaient lors du meurtre, si elle était au courant bien plus tôt de la relation entre Joseph et son mari, ou si au moins elle suspectait quelque chose, et si elle savait pour la lettre. » Elle fit une pause, réfléchissant aux autres questions qu'il faudrait qu'elles abordent « Et aussi quelles pourraient être les autres raisons qui aurait poussé quelqu'un à tuer son mari, et qui elle penserait être le coupable et pourquoi ? » Casey haussa les épaules, son cerveau pensant à toute vitesse « Le mobile aurait-il finalement un rapport avec l'argent, serait-il donc question de dettes ? Ou alors ça tournerait autour de son homosexualité ? » C'était une possibilité après tout. « Nous savons qu'il lui était prescrit quelques potions donc est-ce qu'il en consommait plus ? » C'était également une autre piste à suivre, la drogue n'était jamais une piste à négliger. Laquelle de ses pistes étaient la bonne, ça c'était une toute autre histoire.

_________________


The white queen walks and The night grows pale
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daearen.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Lun 9 Avr 2018 - 18:38


Interroger Mme Uridge ne fut pas plus facile. Adhara aurait aimé rester en colère face à cette femme capable d’imiter l’écriture d’un autre uniquement pour piéger son mari et l’amant de ce dernier. Elle ne pouvait pas. Elle n’avait pas une personne machiavélique devant elle, mais une femme qui regrettait l’amour de son époux et avait essayé d’extérioriser sa propre souffrance, juste pour se trouver mêler à une sombre histoire de meurtre. L’adolescente ne pouvait pas non plus prétendre qu’elle n’agirait jamais de façon aussi mesquine pour se venger : elle ne se laissait pas marcher sur les pieds et ses frères l’avaient habituée à élaborer des plans pour le moins inattendus. Tu dis n’importe quoi maintenant. Tu es beaucoup plus directe que ça : si tu as quelque chose à dire, tu ne cherches pas de moyens détournés pour le faire, encore moins quand c’est à quelqu’un que tu aimes. La foutue loutre la connaissait trop bien. Adhara retourna rapidement la réflexion dans son esprit et dû admettre que son guide avait bel et bien raison. Tu as encore lu des bouquins de psycho chez Mogensen ? Depuis quelques mois, Allister passait régulièrement du temps chez le psy du coin, heureux d’en apprendre plus sur l’esprit humain en échange de jouer quelques heures de Daisy, histoire d’épuiser un peu la jeune chienne et de laisser un peu de tranquillité à son sorcier. Comme si j’avais besoin d’un professionnel pour te dire ça. Tout le monde qui t’a un peu côtoyé peu le dire. Je vais prendre ça pour un compliment. La loutre s’agita un peu, frottant sa tête contre la cheville de son humaine. C’en est un. Ce n’est pas toujours aisé de mettre à nu ce qu’on pense vraiment sans se sentir vulnérable. Elle adressa un sourire touché à son camarade. Allister était toujours d’un grand soutien pour elle, mais c’était rare que, confronté à sa mauvaise foi et son caractère difficile, il lui fasse part de tels compliments.

Adhara allait demander plus de détails à Mme Uridge, mais Casey l’y devança. Quand la femme eut fini de parler, Adhara la remercia et suivit son aînée pour discuter de la marche à suivre. « Je te propose qu'on aille tout de même voir Noreen Eayres ? Il faudrait qu'on lui demande de quoi Mme Uridge et elle discutaient lors du meurtre, si elle était au courant bien plus tôt de la relation entre Joseph et son mari, ou si au moins elle suspectait quelque chose, et si elle savait pour la lettre. » Elle hocha la tête. Cette nouvelle interrogation s’annonçait elle aussi bien difficile, mais si elle voulait arriver à se faire une idée claire des événements, elles étaient bien obligées de passer par là. Elle fut reconnaissante à Allister de ne pas lui rappeler qu’elle pouvait arrêter d’enquêter et rentrer à la maison. « Elle doit être au courant. Après tout, Cornall a trouvé un des messages en évidence sur la table alors qu’elle était seule à la maison. » Il fallait maintenant savoir si le fait d’être en train de discuter avec l’autre femme trompée de l’histoire était un alibi suffisant ou non. Le flacon de potion vide trouvé sur la scène du crime indiquait que la mort pouvait être due à un empoisonnement et donc ne nécessitait pas la présence du coupable sur les lieux. Ça ne leur simplifiait vraiment pas la tâche. Casey continuait à poser des questions et la jeune fille ne pouvait qu’être d’accord avec elle. Le plus de réponses elle pouvait tirer de la femme de la victime, le mieux ce serait. « Si l’arme du crime est la potion et non le poignard, ça change pas mal de choses… Je propose qu’on lui demande directement ce qu’elle pensait de la liaison de son mari et de la fausse lettre. Si elle n’était pas au courant du plan de Mme Uridge, elle ne manquera pas de le dire. Ensuite, on lui demande de quoi elles parlaient ce fameux soir, si un de ses flacons de potion a disparu, puis si elle a des théories ou des soupçons sur ce qui a pu se passer. Allons déjà demander tout ça et on réfléchira à tout ça avec de nouveaux éléments de réponse. » Elles finirent par retrouver Mme Eayres. Adhara prit une profonde inspiration et s’approcha, essayant de faire preuve d’une douceur qui lui était assez étrangère, mais désireuse de rester directe afin de ne pas retenir la femme plus longtemps que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   


Revenir en haut Aller en bas
 

[CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daearen :: Daearen :: LE ROWCASTLE :: RESTE DU VILLAGE :: LES GRANDS CHAMPS-